Viens semer la
DISCORD(E)




 
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs

Rencontre au Sommet ! [Dayrone x Asuka]

 :: Campus :: Terrain de sport :: Piscine Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 12 Jan - 23:24
Dayrone Drest
Dayrone Drest
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

DREST
Dayrone

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

MATSUI
Asuka

「 Rencontre au Sommet 」
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
J'avais deux heures de libres, j'étais dans la cour, comme un idiot, je regardais le ciel, pensif, qu'est-ce que j'allais faire pendant deux heures ? Rentrer chez moi ? Je n'avais pas envie. Lire un livre ? Bof... Simplement écouté de la musique ? C'est pas dingue pour tuer deux heures sa vie... Je restais droit, toujours la tête levée vers le Tout-Puissant, mes cheveux tombants sur mes yeux, je baissais alors mon regard vers mon téléphone, Kyoko devait dormir, elle avait la fête toute la nuit... Je soupirais alors, de la buée sortant de ma bouche à cause de la différence de température brutale que subissait mon souffle, je regardais ma montre, ça faisait cinq minutes que j'étais là, seulement cinq minutes... Elle m'avait semblé durée une éternité... Alors, le casque sur les oreilles, je me dirigeais vers la piscine du Lycée, une fois arrivé là-bas, je me changeais rapidement, j'avais toujours mon équipement sur moi, du moins, mes lunettes, je n'aimais pas la sensation du clore dans mes yeux alors... Je les portes quoi qu'il arrive quand je vais dans une piscine, même si je peux avoir l'air ridicule, cela m'importe peu au final. J'enlevais mes deux piercings avant de passer rapidement sous la douche, habituant déjà mon corps à l'eau, et aussi afin de faire en sorte que l'eau de la piscine ne soit pas glaciale quand j'allais rentrer dedans.

Mon téléphone et mon casque en main, une serviette sur l'épaule, je marchais doucement au bord du bassin, me trouvant un petit coin isolé, pensant être tout seul, je me suis assis à côté de la piscine, les pieds dans l'eau, le casque sur les oreilles, les yeux fermé, la tête baissée, mon rituel avait commencé, je faisais toujours ça avant d'aller nager, je m'isolais, dans mon monde, dans ma bulle, faisant le vide dans ma tête pour être libre, libre de toutes pensées qui pourraient être néfaste à ma performance... Le vide... Le noir, le silence... Cette sensation d'être observé... Quoi ? Ce ne faisait pas parti du plan, je rouvrais alors les yeux, voyant mon observatrice... Une fille, aux cheveux d'ébène et aux yeux cyans. Fuck... Qu'est-ce qu'elle foutait là ? A une heure pareille ? Je pensais que j'allais être tranquille... Je me levais alors, révélant mon corps de pierre à la femme, en même temps que mes différentes cicatrices, en plus de l'imposant tatouage qui trônait dans mon dos. Je me dirigeais vers le coin où je m'étais installé, posant mon équipement Itech pour prendre ma paire de lunette et mon bonnet de bain. Une fois équipé, c'est vers les plongeoir de départ que je m'orientais, montant sur le premier, faisant abstraction de tout, même d'elle, tout ce qui comptait maintenant, c'était mes deux allers/retours...

Je m'élançais alors, les jambes liées, les bras ouverts en croix avant de les joindre en une flèche qui déchira l'eau en face moi à son contact, tel un ange s'élançant dans les cieux, je me retrouvais maintenant immergé dans l'eau chlorée, tel un Serpent fonçant sur sa proie, j'ondulais sous la surface, j'avais fait à peu près 20 mètres, je sortais alors la tête de l'eau, et alors que le reste de mon corps continuait d'ondulé tel une anguille, mes bras eux faisait de grands cercles, me propulsant en avant, encore... Encore... Encore ! J'avais besoin de plus d'effort, ce n'était pas assez ! Encore ! Mon corps était poussé à bout, mais je ne lâchais rien, je ne devais rien lâcher !

Mes pieds touchèrent alors l'autre bout de la piscine, prenant appuis, je repassais sous l'eau, les yeux vers le ciel, les bras de nouveau en flèche, séparant l'eau devant moi, peu de temps après, j'étais de retour à la surface de cette eau claire, mes jambes battaient l'eau, alors que mes bras eux, dans une synchronisation presque parfaite se relayaient à faire de grands cercles, envoyant l'eau dans la direction opposée à la mienne, me propulsant toujours plus en arrière. Cette partie fut la plus longue, je n'aimais pas le dos Crawlé, après quinze secondes et pas mal de retard accumulé, je retouchais l'arrivée.

Je redonnais alors une impulsion vers l'avant, dans la position habituelle, il était temps de passer à la brasse, dans des mouvements simples et parfaitement raccordé, mes jambes se pliaient et se dépliaient à un rythme infernal que j'avais en tête, mon corps se surélevait à chaque fois que mes bras se pliaient, puis replongeait quand je rabattais l'eau de chaque côté, cette phase a duré à peu près 40 secondes, ou 45... Et alors que pour la deuxième fois, mes pieds touchaient l'autre bout de la piscine, la dernière ligne droite débutait...

Le Crawl, je regardais droit devant moi, je ne devais rien lâcher, continuer, encore, encore, encore ! Je ne devais rien lâcher, mes bras commençaient à me faire mal, ce n'était pas grave, je devais continuer ! Encore ! Pour moi... tout ce passait au ralenti, l'eau qui éclaboussait mes cheveux, mes mains qui déchiraient l'eau à son contact, la pression qu'exerçait mes bras sur cette dernière, la sensation de propulsion, la vitesse... J'y arrivais presque, la ligne d'arrivée... Je ne lâchais rien ! La rage au ventre, je nageais comme un poisson dans l'eau, j'arrivais à mon objectif... J'y étais presque... Il semblait si loin et pourtant, il était si proche... Puis la paume de ma main toucha le rebord... Deux minutes et douze secondes... Si loin du record du monde qui était d'une minute et cinquante-quatre secondes...

Je me rapprochais alors de la ligne de flotteurs qui servaient de délimitation entre les voies, j'étais sur la première, je reprenais mon souffle, je n'étais d'ailleurs pas totalement essoufflé, preuve que je ne m'étais pas donné à fond... Je remontais alors hors du bassin, relevant mes lunettes je me passais un coup de serviette sur le visage avant de la placer sur mes cheveux, je prenais mon téléphone en main, j'avais des messages de Kyoko...

"Where the fuck are you ?! I wanted to go out this afternoon !"
"'Can't, I'm in the Swimmingpool for my club... At least... "For my club", i'm just training a bit, see you tonight."

Je posais alors mon téléphone à côté, plaçant mon casque sur mes oreilles, la musique passant à travers me détendait un peu, les genoux pliés, les bras posés dessus, la serviette sur le crâne, la tête basse, la main droite serrée, mes deux serpents de jade étaient alors visibles... J'avais complètement oublié la fille qui était avec moi....

Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Jan - 20:15
Asuka Mastui
M • Lycée - 3ième année
Asuka Mastui




Rencontre au sommet.



Feat Dayrone Drest
'Dans 5 minutes je pourrais aller à la piscine pour m'entraîner... Il n'y aura personne normalement.' Pensais-je en regardant par terre comme à mon habitude. En fait je n'osais surtout pas relever la tête et affronter le regard des autres dans les couloirs. Même si ils ne me critiquent pas ou autre chose du genre, j'ai juste peur d'être critiquée. J'arrivais dans la cour et me posais rapidement sur un banc pour vérifier si toutes mes affaires étaient bien là. Oui elles y sont toutes. Plus qu'à attendre un peu. Quoi que, j'attendrais devant la piscine directement.

Ça fait maintenant 10 minutes que j'attends devant la piscine ça devrait être bon. Je vais encore prendre un peu mon temps pour me changer. Je galérais encore pour mettre ce bonnet... En plus je dois sûrement ressembler à rien... Bon pas grave je le mettrais là bas. Je range mon sac, prenant avec moi une serviette blanche et mes lunettes. Oui les lunettes parce que le clore dans les yeux c'est pas agréable. Pas du tout même.

J'arrivais devant la piscine, regardant toujours le sol. En fait même quand il n'y a personne je le fais. Je posais ma serviette dans un coin pour enfiler mon bonnet. Mais... 'Je suis pas seule ?'. Un garçon était encore, ou déjà, là. Il avait l'air d'être perdu dans ses pensées. Fin, peut-être aussi que sa musique le coupait du monde. Puis il relevait la tête vers moi. Mince. Ça m'apprendra à fixer les gens comme je viens de le faire. Mais bon j'ai pas l'habitude aussi... Fin bref. Il se leva et je me tournai dos à lui. Je mis mes cheveux en chignons pour pouvoir enfiler mon bonnet plus facilement. Je rangeais aussi ma frange et me retournais.

Le jeune homme avait déjà commencer à nager. Je vais pas beaucoup nager personnellement il faut que je m'occupe de ma respiration. Ça fait un moment que je ne suis pas venue nager et j'ai sûrement perdu ça. Même si je devrais plutôt améliorer ma rapidité je préfère faire ma respiration aujourd'hui... Quoi que j'ai juste à m'organiser. Je vais seulement améliorer ma respiration après tout je n'ai pas autant de temps que d'habitude...' Pensais-je. Je m'approchais du bord et m'assis. J'enfilai mes lunettes pour éviter que le clore vienne me piquer les yeux et me glissai dans l'eau.

Je me tenais au bord avec mes avant-bras pour prendre ma respiration sans problème de . Je posais le chronomètre que j'avais gardé accrocher à mon cou sur le bord. J'étais prête à appuyer dessus. 'Maintenant.' En vérité je l'avais dis à voix basse en le pensant. J'appuyai sur le bouton pour actionner le temps et plongeais rapidement après. Mon dernier record est 8 minutes... Je suis sûre que je peux faire mieux. Bon, je vais me fixer 5 minutes minimum pour aujourd'hui mais je dois essayer de faire mieux.

Mince j'y arrive plus. Je remonte rapidement à la surface pour reprendre de l'air et regarde le temps... 2 minutes... Punaise. Je vais réessayer j'étais juste pas concentrée. Je pris ma respiration et plongeai à nouveau dans cette eau claire, sûrement nettoyée récemment. C'est plutôt long d'attendre comme ça mais bon si j'ai déjà fait 8 minutes je suis capable de faire mieux. Tellement mieux.

Ça fait à présent 2 fois que je réessaie. En effet je n'ai pas réussi à faire plus de 4 minutes et 46 secondes. Je ne suis pas du genre à rager. Quand ça commence à m'énerver je m'arrête généralement. Je prends une pause et je reprends ce que j'étais en train de faire après. J'ai cas faire pareil. Et puis ma mère est peut-être avec ma tante en ce moment je peux sûrement leur envoyer un message. Je sortis donc de l'eau en prenant appui sur le bord et me dirigeais vers ma serviette. 'Mince j'ai oublié mon téléphone dans mon sac... ' Je suis vraiment tête en l'air parfois.

Finalement j'ai opté pour enlever mon bonnet et mes lunettes et m'asseoir sur le bord et balancer mes pieds dans l'eau. En les regardant bouger aussi c'est bien. L'eau bougeait aussi au rythme de mes jambes. Les pauses c'est très bien en fait. Ça le pouvoir de te calmer. Et puis l'eau est tellement propre, claire que je vois mes jambes en détails à travers. Je trouve ça calmant aussi. Après on est tous différents non ? Même le jeune homme qui est sûrement encore là...

(c) Ryuunosuke Y. Gumi / Yolaine Debussy sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Jan - 22:04
Dayrone Drest
Dayrone Drest
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

DREST
Dayrone

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

MATSUI
Asuka

「 Rencontre au Sommet 」
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
J'étais dans mon monde, serviette sur la tête, casque sur les oreilles, les mains posées sur mes genoux toujours, je bougeais doucement la tête, je reposais un peu, j'avais fait un gros effort... Je portais alors mon regard discret vers la femme qui était avec moi dans l'enceinte de la piscine, je la regardais faire son... Exercice étrange... Elle plongeait pour remonter quelques minutes plus tard... alors qu'elle sortait de la piscine après ce qui ressemblait à un échec de plus, j'avais alors lâché un léger

"What the fuck ?..."

La tête toujours sous ma serviette... Je réfléchissais.... Qu'est-ce qu'elle pouvait bien foutre ? Hmm... Ho, je comprenais maintenant, elle s'entraînait à l'apnée... Sa technique était... Médiocre, le fait de prendre sa respiration pour ensuite plongé, de plus il fallait prendre un surplus d'oxygène qu'il fallait rapidement vider pour ne pas remonter et ainsi, pas besoin de faire d'effort pour rester au fond de l'eau... Je ne voyais pas si elle faisait ça mais... Ça n'en avait pas l'air, vu la vitesse où elle remontait ? Le temps d'une musique quatre minutes ? Hm...

J'enlevais alors la serviette de sur ma tête, posant mon casque à côté de moi, je me levais par la suite, me dirigeant vers un plongeoir de départ, me postant de dos. La fille était assise sur le bord de la piscine, faisant bougé ses jambes dans l'eau, je me tenais dos à elle, exposant, sans le vouloir bien entendu, mon grand tatouage qui était placé sur le haut de mon dos, j'étirais mes bras, déformant l'Épéiste qui avait élit domicile dans le haut de mon dos, son épée était droite, les flammes noires paraissaient alors énormes.

Je me souviendrais toujours de pourquoi j'ai fait ce tatouage... Mais pour l'heure, il était temps de se mettre à l'eau. Je pliais un peu ma jambe droite, bougeant un peu me dos pour le dégourdir et enfin, je lançais mes bras en arrière, donnant une puissante impulsion, je m'élançais dans mes air, faisant un salto arrière pour enfin finir en pointe, une fois au milieu des aires, je pris une grande inspiration, bien plus que j'en avais besoin, mon ventre et mes joues étaient tous deux gonflés, puis, je rentrais enfin dans l'eau, la scindant en deux, sans trop de bruit, comme si... Je fusionnais avec cette dernière... Je vidais une partie de mon oxygène alors que je descendais puis enfin... Mon dos toucha le fond, j'avais vidé assez d'air pour rester au fond sans efforts, ainsi, je gagnais un peu de temps.

J'étais au fond... J'étais... En paix...

Je regardais le ciel sous mes lunettes de plongée, il n'y avait aucun bruit... Juste le silence... Simplement... Une sorte de... Mort ? La mort... Quelle idée... La mort, elle ne touche que les êtres vivants... Elle n'est pas douloureuse en soit... Elle l'est à cause des sentiments, à cause de la peur, de l'égoïsme... La mort est une belle chose ... Comme rester comme ça... Sur le dos, sans bouger, en étoile, au fond d'une piscine... Comme quoi... Se faire chopper par un gang ennemi, c'est pas si mal... Se faire mettre la tête à répétition dans une bassine pleine d'eau glaciale, c'est pratique pour les années de lycée... Si je n'étais pas sous l'eau, j'aurais rigolé.

Je regardais de temps à autre des regards à la femme à la surface, bien entendu, elle ne pouvait pas le voir, j'étais bien trop bas et la distance, plus l'eau formait une sorte de barrière opaque qui ne lui permettait pas de me voir clairement, mais moi, à travers cette eau claire, je pouvais la voir, comme si j'étais de l'autre côté d'une vitre teintée, mais à cause des ondulations créées par son mouvement, je ne pouvais pas distinguer son visage proprement... Je me demandais combien de temps j'étais resté sous cette eau... Déjà... Quatre minutes ? Non, je dirais Cinq plutôt, je pouvais tenir encore un moment comme ça.


Mon esprit était vide... Ça faisait un bien fou mine de rien... Je restais comme ça quelques minutes de plus. J'étais au calme là-dessous, mais je devais remonter, alors j'utilisais le peu d'oxygène qu'il me restait pour me propulsé en hauteur, paisiblement, sans trop de force, j'étais encore plutôt en forme, je sortais alors doucement la tête de l'eau, nageant tout doucement vers le rebord, opposé à celui de la fille, je ne savais pas si elle était encore là, je n'avais pas fait attention, mais une fois de plus, mon tatouage dorsal était plus que visible, je restais alors là... la tête contre le bord de la piscine, les avants bras eux aussi posés sur le rebord. J'avais duré... Huit minutes ? Un peu plus ? Un peu moins ? Je n'avais pas vraiment compté mais... C'était dans ses eaux là, je le savais...
Revenir en haut Aller en bas
Dim 20 Jan - 17:41
Asuka Mastui
M • Lycée - 3ième année
Asuka Mastui




Rencontre au sommet.



Feat Dayrone Drest.

Dès que j'entendais un plongeon je relevais ma tête. Le jeune homme qui était ici avec moi venait de plonger. Malheureusement il restait sous l'eau, faisant sûrement le même exercice que le mien, et je ne pouvais pas le voir. D'un côté ça ne me dérangeait puisque je ne le connais pas. Mais d'un autre côté il avait une technique différente de la mienne, ça se voyait même si c'est un peu ironique dans ce sens. Alors j'attendais, balançant toujours mes jambes au même rythme. J'avais envie de chantonner la mélodie que j'avais dans la tête mais la peur d'être jugée m'en empêchait. Ça me rappelle que j'ai changé...

Oui, je me souviens encore quand je m'en fichais de ce que les gens pensaient de moi. Quand je souriais tout le temps, rigolais tout le temps. Est-ce que c'était mieux comme ça ? J'ai toujours pensé que j'étais trop naïve à cette époque. J'étais jeune et innocente peut-être. Mais j'avais déjà cette haine contre lui, contre mon père. Et ce n'est pas parce que je parais calme, réservée, timide, ou je ne sais quoi d'autre, que cette haine est partie. Parfois j'ai juste envie de frapper quelque chose de toutes mes forces. Mais je n'ai rien à frapper et ce serait aussi inutile que bête. Après, c'est mon avis. Les gens ne pensent pas tous la même chose que moi, et heureusement sinon le monde serait des plus ennuyants.

Finalement je me levais du bord et remis mon bonnet. Sans mes lunettes. Ça me dérangeait un peu. J'aimerais recommencer l'exercice mais je risque de ne pas y arriver. Je crois bien que je ne suis pas concentrée aujourd'hui. Ou alors fatiguée ? Peut-être que faire un tour à la bibliothèque tout à l'heure est une bonne idée. Oui c'est une bonne idée, enfin je crois. Je ne suis jamais sûre de moi c'est n'importe quoi. Fin bref, je vais réessayer l'exercice une fois pour voir si j'y arrive mais sans chrono. Si je m'amusais à danser au fond peut-être que je tiendrais plus longtemps ? Je n'ai jamais testé. On verra, j'ai juste envie de me couper du monde.

Je fermai les yeux et sautai comme si je voulais aller au plus bas. Fin, je voulais aller au plus bas, je voulais toucher le sol, au moins du bout de mes doigts. Ce que je réussi à faire. J'avais déjà presque oublier l'exercice d'apnée que je devais faire. Je jouais avec l'eau. En vrai c'est plus facile de bouger comme ça, sous l'eau. Je regardai autour de moi et constatai que le garçon était sorti de l'eau. Il avait fini son exercice en tout cas. Moi je restais jusqu'à ce que j'ai plus d'air. Et finalement cette technique, de danser ou je ne sais quoi d'autre sous l'eau, est vachement utile. Je n'étais pas concentrée sur le fait de rester longtemps sous l'eau, c'est moins stressant finalement.

Je restais assez longtemps finalement. Et c'est en remontant à la surface que je me rendis compte que j'avais oublié le chrono. Je sortis de l'eau et enlevais de nouveau mon bonnet. Bien sûr le bonnet empêche pas l'eau de venir te mouiller les cheveux. J'aime pas quand ils sont mouillés. Surtout quand ma frange vient dans mes yeux et que je dois la décaler sur le côté. De toute les façons je n'aime pas mon physique et ça c'est une chose qui n'a jamais changé. Fin bref, je décalai ma frange sur le côté et me retournai pour voir si le garçon était toujours là.

Oui il était toujours là. Et j'avais même envie de lui parler. Mon ancien moi parlait à tout le monde, peut-être un retour ? Non on va éviter. Mais peut-être que c'est une bonne idée de lui parler ? Pour une fois je devrais au moins essayer. Je pris ma serviette, mes lunettes et le chrono et me dirigeais vers lui. Par contre je n'ai pas l'habitude. Je vais sûrement paraître débile ? Ça changera pas de d'habitude de toute manière.

-Tu es plutôt doué... Tu es en quelle année ?

Okay bah si je commence avec mon ton timide je suis mal pour continuer la conversation. Je le regardais à peine. En fait j'osais pas. Comme d'habitude. Il avait l'air d'avoir presque le même âge que moi mais il ne faut pas se fier aux apparences. Et puis il est étranger. Fin, je suis pas entièrement japonaise non plus. Donc ça ne change pas grand chose. Mais parler deux, voir trois, langues difficiles c'est intéressant aussi. Fin... Je crois ? De toutes manières le jeune homme peut très bien me répondre sèchement. Rares sont les personnes voulant me parler...

(c) Ryuunosuke Y. Gumi / Yolaine Debussy sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Campus :: Terrain de sport :: Piscine-