Viens semer la
DISCORD(E)




 

Ah c'est ça, le Kyudo ?!

 :: Campus :: Dojô Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 6 Nov - 19:09
Soya Yoshimuro
avatar


:

Ah c'est ça, le Kyudo ?!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Feat Milan


19h30. C’était l’heure affichée sur l’écran de mon téléphone. Cela faisait plus de dix minutes que j’attendais là, dehors, assise sur l’un des bancs du campus, écouteurs dans les oreilles, et le corps frissonnant à cause du froid pré-hivernale qui avait envahie la ville en ce mois de novembre. Je n’étais pourtant pas habillée en tenue légère : avec ma veste longue et mon écharpe, j’étais même plutôt vêtue façon saison de noël. Mais que voulez-vous, je suis frileuse de naissance.

À cette heure-ci, il faisait nuit. Aux alentours, dans ce nuage d’obscurité simplement éclairé par quelques lampadaires, il n’y avait personne. Tout était calme, rien ne se faisait entendre, hormis le bruit du vent qui faisait voleter les mèches blondes de mes cheveux. “Peut-être que j’aurais dû prendre mon bonnet, finalement…” pensai-je. C’était très apaisant, comme atmosphère. J’aurais facilement pu fermer les yeux et me laisser aller à cette quiétude, savourer cette sensation plaisante…si, à côté de ça, je n’avais pas été autant effrayée. Car oui, me retrouver toute seule dans la nuit, même entre les murs de l’Académie, ne me rassurait guère. Et si quelqu’un avait réussi à passer le portail et que je me faisais enlever ? Ou pire ! Et si un fantôme effrayant venait m’attaquer, lui aussi, et me tuer ? Rien qu’à cette pensée, mon corps se mit à trembler de plus belle. “Haha, arrête Soya, tu imagines n’importe quoi ! Les fantômes ça n’existe pas. Ça n’existe pas !”. Essayai-je de me rassurer. Mais, comme d’habitude, mon cerveau, ne voulant pas m’écouter, se mit à faire défiler dans ma tête les scénarios les plus improbables, tout droit tirés de films d’horreur.

“Pourquoi est-ce que je suis venue en avance…” me demandai-je en me frottant les mains pour les réchauffer. Je me pris à espérer que Milan, la raison de mon attente, arrive au plus vite. Milan, ce blondinet toujours joyeux et souriant : je jure ne jamais l’avoir vu sans son sourire ! Depuis mon arrivée à l’Académie, il a été une des seules personnes à m’adresser la parole. Je n’ai jamais compris pourquoi : ce n’est pas comme si nous avions des clubs ou des cours en commun. Et puis, je me trompe peut-être, mais vu de l'extérieur il a vraiment l’air sociable et plein de charmes. Alors que moi… je ne vais pas forcément chercher à créer de liens, même si je sais à quel point c’est agréable d’avoir des amis autour de soi. Je suis plutôt du genre solitaire : je passe la majeure partie de mon temps à la bibliothèque ou dans ma chambre. Quoi qu’il en soit, il a toujours été gentil avec moi. C’est d’ailleurs lui qui m’a proposé de l’aide pour m’améliorer au Kyudo : car le sport et moi, ça fait deux. Ainsi me voilà, à attendre que Milan arrive pour pouvoir commencer l'entraînement.

L’air commençait à se refroidir dehors, et l’ambiance me paraissait toujours aussi sinistre. “Peut-être que je devrais lui envoyer un message ? Si dans 5 minutes il n’est pas là, je le fais !” Ah je sais, je sais, je ne suis vraiment pas patiente. En réalité, je déteste attendre. Alors imaginez devoir attendre en ayant peur !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Mer 7 Nov - 20:28
Milan Matsuda
M • Université - 3ième année
avatar
Son sac à dos reposant sur une unique épaule, un ballon de basket sous le bras, Milan traverse la cours de l'académie à toute allure, cheveux au vent ! Pourtant il ne sort même pas d'un entrainement de basket. Mais de danse. Il savait bien qu'il serait un peu serré niveau timing en donnant rendez-vous à Soya devant le dojo à 19h30. Mais c'est que le jeune homme déteste attendre. Et perdre cinq minutes dans une journée n'est pas envisageable. Alors il préfère cette petite course, évitant les quelques étudiants qui déambulent, pour la plupart déjà fatigués, jetant un coup d’œil rapide à sa montre. 19h32. Erf, il déteste être en avance, mais encore plus être en retard ! D'autant plus qu'il aperçoit déjà la silhouette de la petite demoiselle déjà sur place, Milan ne peut qu’esquisser une petite moue contrariée. Non, faire attendre une fille, ce n'est pas correct !

- "Soyaaa j'suis vraiment désolé ! Excuse moi, j't'assures que je pensais réussir à être à l'heure !!"

Et pour se faire pardonner ces deux minutes hors chrono, Milan prend la jeune fille dans ses bras sans crier gare, la garde cinq secondes contre lui, et lui claque un bisou bien sonore sur la joue. Ah, quand on est pas habitué ça peut surprendre, mais le sportif est affreusement tactile. Et a une façon bien à lui de s'excuser... Sisi, il a toujours vécu au Japon et a reçu une éducation typique dans ce pays. Mais.... Il aime en rajouter un peu plus. Se distinguer. Paraitre gentil, serviable, bien élevé, abordable. Oui, tout est dans l'apparence, et quoi qu'on en dise, ça compte ! Qui accepterait de trainer avec lui en connaissant l'intégralité de son histoire ? Personne. Et comme ce garçon a besoin d'être constamment entouré, il n'a pas d'autre choix. Mais il aime ça. Faire preuve d'exubérance. Marquer les esprits.

- "T'as pas pris froid j'espère !! Allez zou, on s'y met ! J'voudrais pas qu'tu tombes malade à cause de moi !! T'as l'air complètement gelée !"

Et hyperactif. Oui, Milan est une vraie pile électrique, toujours en activité, il ne peut s'arrêter plus de cinq minutes. Autant dire que les longues heures de cours à prendre sagement des notes en étant assis sur une chaise prennent vite des allures de torture... Alors il profite de ses soirées pour dépenser tout ce surplus qui s'est accumulé au cours de la journée ! Et cette fois, c'est Soya qui va expérimenter un entrainement improvisé avec blondinet ! Oui bon, il lui a dit qu'il allait lui filer un coup de main parce que manifestement, le sport c'est pas son truc. Il ne pouvait pas la laisser se débrouiller seule comme ça. D'autant plus qu'elle lui parait bien timide cette jeune fille ! Mais la vérité c'est que.... Il n'a pas la moindre de ce en quoi consiste vraiment le Kyudo.... Oh, si il a des connaissances théoriques. Et il a bien vu à quoi ressemblait un entrainement en début d'année alors qu'il s'était installé à mater les différents pratiquants. Pour s'apercevoir des difficultés évidentes de la demoiselle qui venait d'entrer à l'université...

- "Par contre, j'suis pas du club moi, alors va falloir que tu me dises où est-ce qu'on peut trouver tout le matos ! Parce qu'il y a besoin de pas mal de trucs !! Et je t'avoue que j'ai pas la moindre idée de l'endroit où vous rangez tout ça !"

Arcs, flèches, cibles... Ouais, c'est carrément plus élaboré que le basket ou la danse qu'il est bien plus habitué à pratiquer ! Sans parler de ces accoutrements étranges... Oui oui, c'est vrai que suivant la personne qu'il peut y avoir dedans ça peut avoir un côté hyper sexy mais... Franchement, ça n'a pas l'air pratique du tout !! Il s'est toujours demandé comment tous ces pratiquants des arts martiaux faisaient pour ne pas se prendre les pieds dans leurs jupes ! Même si bon, dans le cas du kyudo, il n'y a normalement pas besoin de trop bouger... Quoi qu'il en soit, Milan a bien l'intention de rester dans son uniforme de l'école !!

- "Après vous mademoiselle Yoshimuro !"

Et c'est donc sans plus attendre qu'il ouvre la porte menant au dojo, attendant que la miss passe avant lui, en bon gentleman qu'il peut être quand il s'en donne la peine. Un grand sourire clairement amusé ne laissant cependant pas de doutes. Rien de sérieux là dedans. Parce que tout ce qui est trop sérieux est également chiant... Mais que pouvait-il faire d'autre face aux grands yeux de la petite demoiselle grelottante ?!
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Campus :: Dojô-