Viens semer la
DISCORD(E)




 

Entraînement improvisé [Pv Chandini]

 :: Campus :: Terrain de sport Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 27 Oct - 18:50
Kazuma Daisuke
avatar


:
Entraînement Improvisé

S'il fallait se bouger, se dépenser, faire un peu de sport, Kazuma était dans les premiers à agir. Pour cause : s'il avait eu un jour un choix difficile à faire, c'était pour les études. Il hésitait toujours étant enfant entre les jeux et les animations, ou le sport, et ainsi faire des sports-études. Mais l'amusement généré avec les jeux était plus appréciable que l'adrénaline et l'esprit compétitif du sport en général (bien qu'il n'en manque pas d'esprit, lui).

Un autre choix lui venait à l'inscription à l'académie, le choix du club de sport. Il se demandait lequel du Football ou du Handball lui convenait le plus. Cela va sans dire qu'on a plus la maitrise d'une balle au creux de sa main qu'au bout du pied. C'était assez important de pouvoir contrôler au maximum sa balle -surtout quand on débute- et faire à peu près ce qu'on veut avec. Puis de toute façon Kazuma s'avouait mauvais au foot, donc le choix fut rapide !
--------------------------------------------------------

Il avait prit une habitude après les cours de se donner entre une demie heure et une heure complète pour passer au terrain de sport. Les entrainements étaient assez fréquent au sein du club, et comme Kazuma avait un niveau honorable, loin du mot "Débutant", il pouvait venir quand il le pouvait s'entrainer avec d'autres membres. Hélas, la présidente du club étant en voyage actuellement, c'est presque comme si tout le monde se relâchait, ou profitait du temps de repos offert par son absence. D'où le fait que le terrain était désert. L'intérieur du hall resonnait à chaque pas du garçon, tandis qu'il se préparait une "zone de jeu" avec des mannequins.

Il lui fallait des partenaires pour s'entraîner, à défaut de vivant, au moins pour les passes, les mannequins faisait l'affaire pour viser dans diverses situations. Parfois, pour changer, il essayait de dribbler entre les mannequins pour marquer, mais ça manquait cruellement de réalisme... Dans un vrai match personne ne restait immobile après tout.

C'est en général au bout d'une demie heure d'exercice qu'il commençait à se lasser, à vouloir faire autre chose, ou simplement se reposer. D'un dernier effort, il envoyait la balle directement dans le but adverse et l'y laissait elle aussi se reposer. Puis il se dirigeait calmement vers le banc où il avait poser son sac et une bouteille d'eau. Tandis que la balle finissait sa course et s'arrêtait dans le filet, Kazuma avait le temps de s'assoir et boire quelques gorgées bien méritées. La suite, quand il était seul était assez habituelle. Il se saisissait de son carnet de notes et y griffonait des suites de mots, se relisait et tournait sans cesse les pages en lisant le contenu... Il se lançait dans une reflexion intensive, croisant les bras et portant index et pouce à son menton, tout en fixant le mur loin devant lui...

Mais... Cette fois-ci, la reflexion fut courte, et pour cause. Il n'avait pas réaliser qu'une demoiselle était présente dans la salle... Depuis combien de temps ? Pourquoi était-elle si discrète, il n'avait pas l'air d'un méchant, non ? Cela va sans dire que sans plus attendre il l'interpellait. Des indices, notamment la couleur de peau l'alertait immédiatement sur la langue à utiliser, et cette fois le Japonais n'était pas au programme. Ainsi d'un bon anglais qu'il jugeait courant il demandait petites explication à la jeune femme.

"Hmm. Bonjour, vous êtes là depuis longtemps ? Pourquoi ne pas vous être démarquée aussitôt entrée dans le gymnase ? Je ne mords pas vous savez hahaha."

Ca paraissait suffisant, espérant que son attitude franco avec les gens n'allait pas la déboussoler et lui donner envie de partir en courant, ce serait une occasion ratée de rencontrer une nouvelle personne à l'académie, déjà que la plupart des connaissances du jeune homme se limitait à sa classe, ses professeurs, et de rares visages à ses clubs respectifs...

~ Merci à Akiko pour le code ~
Revenir en haut Aller en bas
Mer 31 Oct - 12:49
Chandini Appachetty
avatar


:







Octobre, sans améliorations.

Et pourtant dans ton sac, tu avais pris ta tenue de sport. Selon la personne qui te suivait, ça ne pouvait pas te faire de mal de t'y remettre tout doucement. La marche, c'était bien, mais tu t'y étais plutôt bien habituée. Pourquoi étais-tu si sceptique ? Peut-être parce que t'arrangeait de ne pas avoir à y remettre les pieds, de ne pas avoir l'impression de leur faire perdre leur temps.

Toute la journée, tu avais été là, assise sur ta chaise, sur un banc, à écouter et observer tout en rêvassant. Et si tu tombais ? Et si une douleur si forte apparaissait et mettait tous tes efforts à la poubelle ? Hmm… Allez, il faut penser de manière positive  ! Tu te ressaisissais comme tu le pouvais, te reconcentrant sur les cours afin d'éviter de divaguer trop longtemps et de perdre le fil. Si même en étant présente ton esprit n'était pas capable de suivre, tes notes n'allaient jamais s'améliorer. Il te fallait rattraper ce retard et c'est pourquoi, alors que tu n'avais plus cours de toute l'après-midi, tu décidas de rester dans cette infernale école pour réviser. Est-ce que tu avais vu l'heure passer ? Pas du tout. C'est en levant les yeux vers la fenêtre et en voyant tous ces élèves sortirent que tu regardas vers l'horloge. Déjà ? Sagement, tu rangeas tes affaires et te dirigeas vers les vestiaires du gymnase pour te changer.

À ta grande surprise, il n'y avait personne. Enfin si, il y avait quelqu'un mais il était seul et tellement concentré qu'il ne sembla pas te remarquer. Alors sans faire plus de bruits, tu montais les marches et t'enfermas le temps de changer de tenue. Pourquoi deviez-vous mettre un espèce de mini short ? Tu trouvais ça un peu ridicule mais à force, tu thy résignais. Au revoir petite robe et bonjour short et tee-shirt ! Tu mis tes petites baskets et les attachas bien comme il faut, défis ton chignon pour le transformer en natte et rangeas tes lunettes. Tu étais prête maintenant, n'est-ce pas ? Respire un grand coup et descend.
Descendre les marches, avec cet inconnu qui se comportait comme si tu étais un fantôme était un peu étrange et en même temps, c'était assez familier. Te mettant sagement sur le côté, tu commençais à t'étirer et t'échauffer comme Ellia et Nick te demanderaient de le faire sauf que ta présence venait de se faire remarquer. Est-ce que tu l'avais effrayé ? Et pourquoi parlait-il anglais ? Hmmm… il n'était donc pas Japonais, et peut-être n'avait-il pas envie d'en parler là langue s'il n'était pas assez sûr de lui. Tu le comprenais parfaitement et entrepris de répondre à ses interrogations dans cette langue qui vous était comune.

« Désolée, je ne voulais pas te déranger, mais ça doit bien faire 15 minutes que je suis là. Je n'ai pas jugé utile de te déranger pendant ton entraînement, désolée de t'avoir surprise », dis-tu en t'inclinant légèrement.

Il ne semblait pas bien méchant et tu n'avais pas peur de lui, l était loin d'être effrayant ; alors tu ne comprenais pas trop pourquoi il aurait pu te mordre, à moins que ce soit toi qui est mal compris quelque chose ? Enfin bref. Depuis combien de temps tes petits pieds n'avaient pas foulé ce sol ? Parce que cette tête en face de toi ne te disait strictement rien et, tu avais beau y réfléchir et te remémorer chaque personne du club, son visage restait sans aucun prénom. Il venait d'arriver en plein milieu de l'année ? À moins qu'il ne fasse partie de cette sorte d'élite qui ne se mélangeait pas aux petits nuls comme toi. Pas par snobisme, mais plus parce que c'était sur eux que toutes les compétitions reposaient.

« Je ne t'ai jamais vu avant… Tu es nouveau ? À moins que tu ne fasses partie de l'autre groupe ? »

Normalement, si les horaires n'avaient pas changé, ce n'était pas un jour d'entraînement pour les compétiteurs et s'il y avait vraiment eu un changement, tu aurais été prévenue. Pourquoi n'y avait-il personne alors ? Pourquoi en était-il réduit à devoir s'entraîner avec des mannequins ?

« D'ailleurs… où sont les autres ? »

Revenir en haut Aller en bas
Ven 2 Nov - 14:11
Kazuma Daisuke
avatar


:
Entraînement Improvisé

Il avait finit une partie de son entraînement, et tout en griffonnant son carnet il s'épongeait le front frénétiquement avec une serviette. Il avait lâché un peu l'affaire dernièrement quant au sport. Le club n'était pas très actif récemment et il n'avait même pas eu d'invitation à des exercices collectif. Il faut dire que le départ en Amérique de la présidente avait impacté le club, pas en bien, hélas. Allait-elle revenir ? Qui sait. Il était malgré tout le devoir des membres de le maintenir en vie et le garder actif. Il le savait pertinemment, et c'est ce qui le poussait à venir le soir, quitte à rester seul. Après tout, ça ne le dérangeait pas plus que ça. Son cerveau fourmillait continuellement d'idées en tout genre, et cela peut importe ce qu'il faisait. Il pouvait mettre des but en pensant à un scénario de jeu, ce n'était pas totalement incompatible pour lui.

C'est alors qu'il avait fini sa rédaction qu'il souhaitait enchainer sur une deuxième série d'actions avant de rentrer chez lui... Mais il apercevait une silhouette inconnue. Un short de sport, un t shirt... Une membre du club ? Ils ne s'étaient jamais croisés ? Étrange, d'autant plus que Kazuma reconnaissait et enregistrait nom et visage aisément. Il ne s'était pas prié pour engager la conversation, et ça avait le don de rompre le silence trop pesant dans le gymnase. Elle avait commencer à s'étirer, voulait-elle jouer ? Le garçon se levait, se délestant de ses affaires personnelles en les gardant sur le banc pour s'approcher, afin de converser de façon plus courtoise... Plutôt qu'utiliser l’écho du terrain pour discuter à grandes distances.

Elle employait un Anglais naturellement bon, le japonais n'y voyait pas d'inconvénients à parler ainsi, mais au moment ou elle disait être là depuis un moment, il ne pouvait garder pour lui un "Sou ka" bien japonais pour faire comprendre sa surprise de ne pas l'avoir remarquée plus tôt. Quel malpoli, involontairement. Elle enchainait en demandant qui il était, et ce, même si elle ne l'avait pas fait, il en aurait prit l'initiative.

"Désolé également, c'était malpoli de ma part de ne pas avoir remarqué ta présence plus tot. Je m'appelle Kazuma Daisuke, j'ai été accepté au sein du club en tant qu'Ailier gauche, j'en suis titulaire et membre de l'équipe masculine du groupe. Enchanté mademoiselle."

Disait-il en s'inclinant pour saluer. Il se redressait, arborant un franc sourire, il lui fallait savoir à qui il parlait, et planter un nom sur cette petite tête exotique.

"A qui ai-je l'honneur ? Et tu parlais de "l'autre groupe", qui fait sûrement référence aux titulaires comme moi... Je suppose que tu es de ceux qui n'ont que peu d'expérience pour participer aux matchs officiels ? Pour ta dernière question, depuis que Ellia et Nick sont partis en Amérique, parait-il, les autres membres ne s'entraîne quasiment plus. Je viens quelques fois le soir, mais je suis toujours seul. J'ai pris l'habitude de jouer avec des mannequins, mais c'est loin d'être efficace haha."

Affirmait-il en balayant du regard son terrain de jeu improvisé. Il revenait, regard dans la direction de la demoiselle.

"Mais je ne suis plus seul maintenant, c'est un plaisir de faire ta connaissance ! On peut toujours jouer ensemble, faire des passes, et ce genre de choses."

Bien évidemment, ils sont au club de Handball, alors autant y jouer. Même si parfois s'asseoir, discuter et faire connaissance est tout aussi plaisant. Ce qui est bien l’intérêt principal d'être dans le Social.


~ Merci à Akiko pour le code ~
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Nov - 17:41
Chandini Appachetty
avatar


:







Vous sembliez être 2 inconnus, mais il avait apparemment sur toi deux certains avantages : il était au courant des dernières choses qui s'étaient déroulées et en plus, lui, il était titularisé. Pas comme toi. Toi qui débarquait après une si longue absence. Mais il ne te prenait pas de haut, alors c'était déjà ça ; à la place, il fit quelque chose d'assez surprenant : employer du japonais. Donc… il était japonais ? Pourquoi te parlait-il en anglais du coup ? C'était vraiment bizarre étant donné que même les étudiants étrangers venant ici devaient obligatoirement parler la langue du Pays du Soleil Levant. Bon, évite de trop penser pour le moment et concentre-toi seulement sur ses paroles, ses gestes, tu y découvrirais probablement des réponses à cette question que tu n'osais pas lui poser directement pour le moment.
Quand le brun se présentait, bien évidemment que par politesse tu comptais le faire aussi mais… de par son nom et prénom, tu compris qu’il était réellement japonais. Alors pourquoi utiliser l'anglais ? Tu ne comprenais pas sa logique avant de te dire que peut-être cherchait-il simplement à s'améliorer ? Malgré cette hypothèse, tu trouvais que ça ne collait pas du tout.

« Ils sont… partis ? Mais…, partir en dehors des périodes de vacances scolaire et tout abandonner ainsi ne leur ressemblaient pas, c'était tellement étrange et ça n'avait pas de sens en plus, Oh pardon, je m'appelle Chandini Appachetty., dis-tu en t'inclinant poliment, Je n'ai effectivement aucune expérience en sport, c'est pour ça que Nick et Ellia m'entraînaient à part, mais maintenant…je suppose que je vais devoir le faire tout seule. », lui répondis-tu toujours en anglais pour le moment.

C'était un peu comme si tu ne savais pas si tu resterais toi aussi dans ce Club, ou si tu allais partir, comme beaucoup d'autres, visiblement. C'était un peu injuste et incompréhensible. Pourquoi s'inscrire pour en partir dès que les deux meilleurs partaient, dès que la Présidente s'absentait ? Tu réfléchissais encore à tout ça, c'était vraiment trop étrange. Kazuma lui, semblait plutôt content d'avoir enfin quelqu'un avec qui parler et jouer. Depuis combien de temps est-ce que c'était ? Avais-tu un faible sentiment de culpabilité qui commençait à t'envahir, bien que ta présence n'aurait absolument rien changé à la situation, tu ne pouvais t'empêcher d'avoir ce sentiment. Est-ce que quelqu'un leur était arrivé pendant la soirée et qu'ils avaient préféré fuir ? Ce serait une option des plus probables, et si elle se révélait exacte, tu te sentais soulagée pour eux.

« Si ça ne te dérange pas de jouer avec moi, bien sûr ! Mais…, tu arrêtas de parler anglais pour le questionner en japonais, Tu es Japonais n'est-ce pas ? Pourquoi parles-tu anglais ? »

Hé voilà, tu avais enfin posé la question qui te brûlait tant les lèvres, et espérais en obtenir une réponse logique. Tu observais le jeune homme, la balle de handball entre les mains avant de la lui tendre. Après tout, ne voulait-il pas s'entraîner avec quelqu'un de vivant qu'avec un objet inanimé ? Tu le lui lançais doucement, comme pour lui rappeler ce que vous veniez de vous dire plus tôt.

« Je suis désolée que tu aies à t'entraîner avec moi. J'ai dû m'absenter à cause…d'un problème de santé. Mais je peux recommencer le handball maintenant ~ », dis-tu avec un faible sourire.

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 8 Nov - 20:18
Kazuma Daisuke
avatar


:
Entraînement Improvisé

Au milieu du gymnase, les deux jeunes gens se trouvaient en piquet à discuter, à se présenter mutuellement. Le garçon trépignait d'impatience à l'idée de connaitre son interlocutrice. Et surtout de pouvoir jouer un peu avec elle, échanger quelques passes, et quelques familiarités après jeu. Kazuma aimait la compagnie, il aimait discuter, rire, s'amuser, tout le monde -ceux qui le connaissent un minimum- le savait, mais qui lui en voudrait. Après tout s'amuser n'est qu'une récurente de sa formation. Il l'a fait hier, aujourd'hui encore, et sûrement demain. Il profitait simplement de la vie, dirait-il. Mais au fond, serait-ce une peine a dissimuler ? Peut-être !

Ainsi donc, une fois qu'il avait capté le prénom de la fille, et l'avoir graver dans sa mémoire, c'était acquis. Chandini donc, il ne l'oublierait pas de si tôt, pour sûr. Ce qui peinait actuellement Kazuma, c'était entre autre le fait que Chandini se pensait désormais seule dans le club, ayant fraîchement apris la "disparition" de Nick et Ellia... C'était frustrant pour le jeune homme qui avait presque envie d'hurler "Ehoh je suis là moi !". Mais ça, bien sûr qu'il le garderait pour lui... Pas la peine de paraître grossier aux premieres intéractions... Ca sera pour plus tard.

Chandini reprit la parole et finit par lui proposer de s'entraîner ensemble... Mais ne finissant pas sa phrase, elle la reprit, en Japonais cette fois-ci... Etonnant ! Kazuma ouvrait la bouche en un petit cercle, signe d'un étonnement sincère. Il était surpris que le japonais de la demoiselle était vraiment bon, et ravi de pouvoir parler dans sa langue maternelle... Eternel problème pour lui, que de savoir quelle langue employée avec quelle personne... Mais à force, il est habitué à se tromper de langue, et s'habitue à se retrouver dans des situations comiques...

Il finit par répondre à cela d'une simple explication rationelle en pointant du doigt le front de la jeune fille.

"Désolé, j'ai simplement penser que tu étais une étrangère et que tu ne parlais pas forcément le Japonais... J'aurais dû me renseigner avant de trop parler hahaha."

Il se grattait un peu l'arrière de la tête, gêné de la situation et ricanait en finissant sa phrase :

"Puis je t'avoue que parfois, entre le Japonais ou l'Anglais, je me demande quelle langue j'emploie le plus, ça m'est tout autant naturel pour l'une que pour l'autre."

Puis juste après cela, Chandini lui envoyait le ballon qu'elle gardait dans les mains depuis le début de conversation, sûrement pressée ou dans l'envie de jouer un peu. Elle s'excusait d'être la partenaire d'entrainement du garçon, ce qu'il ne comprenait pas vraiment... L'expérience se transmet et se partage, il en apprendra d'elle, et elle de lui, alors où était le mal ? Mais plutôt que se lancer mutellement la balle, sans but, i objectif, le garçon la questionnait un peu sur ses envies au HandBall...

"Dis moi Chandini... Si tu étais titulaire, tu préfèrerais quel poste ? Si on se base sur ce que tu veux, on peut mieux s'entrainer..."

Il dribblait un peu sur place, et lui envoyait tranquillement la balle en la questionnant. Il s'était éloigner de quelques mètres, et désormais, tenir la discussion, tout en rattrapant la balle sans se rater, était déjà une partie de l'entraînement que Kazuma voulait offrir à Chandini ce soir.

"Souhaiterais-tu être, comme moi, une Ailière... ? Ou une défenseuse ? A moins que tu ne sois une future gardienne ? Si tu veux un conseil, selon ton caractère et ton comportement, c'est plus facile d'être à tel ou tel poste... Je suis une exception, mais selon moi, les forts d'esprit défendent le terrain et le but au contact de leurs adversaires, tandis que les pleutres courent et esquives les joueurs dans le terrain adverse... mais ça n'est que mon point de vue... je me qualifie moi même de "fort d'esprit" pourtant je suis ailier, et donc au centre des offensives !"

Il interrompait une série de passe en mouvement entre les mannequins pour souffler un peu, c'était qu'il avait bien courru avant que la miss n'arrive ! Il s'excusait rapidement, sans être désolé cela dit.

"Tu excuseras le fait que je parle un peu trop hahaha, mais parfois ça fait du bien d'intéragir avec les autres. Si je puis me permettre des questions plus "privées", tu étudies en quoi ? Je ne pense pas t'avoir déjà vu à l'université ou je suis aveugle... ? A moins que tu ne sois lycéenne ?"

Il se rapprochait un peu, décalant quelques mannequins pour la suite, et les réarrangeaient astucieusement dans la pièce... Peut-être que Chandini ne voyait pas où il voulait en venir avec l'organisation... mais lui avait une nette idée de ce qu'il préparait ~


~ Merci à Akiko pour le code ~
Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Nov - 1:19
Chandini Appachetty
avatar


:







Ce Kazuma semblait être très jovial. Tu ne savais pas trop ce qui pouvait le mettre d'aussi bonne humeur, mais en tout les cas, il rayonnait et ça en était presque…étrange. Peut-être était-il simplement content de ne plus être seul, mis de côté, abandonné ? Hmmm… C'était une piste à creuser. En tous les cas, sa bonne humeur et son énergie te rappelaient quelqu'un que tu connaissais très bien. Peut-être qu'ils se connaissaient et étaient de la même famille. Des cousins ? En tous les cas, la possibilité qu'ils puissent être frères ne te traversa même pas l'esprit, tout ça à cause de leur nom de famille qui différait. Alors que pour des cousins, cela semblait un peu plus normal.
Oh ? Qu'y a-t-il ? Le voilà maintenant étonné, presque choqué que tu puisses parler sa langue maternelle et cela te fit douter sur tes mots. Tu étais pourtant sûre de toi, tu n'avais rien dit d'étrange ou de déplacé. Était-ce réellement le fait que tu emplois le japonais ? Il semblerait. Avec un faible sourire, tu entrepris de lui répondre :

« Ce n'est rien, ne t'en fais pas. Et puis tu sais, si l'on veut pouvoir venir étudier ici, il faut que l'on puisse parler Japonais pour pouvoir suivre les cours et se débrouiller en dehors de l'académie. On ne peut pas vraiment compter sur l'anglais ici…, tu venais de dire cette dernière phrase comme s'il s'agissait de la pire des choses et tentas de te reprendre, Oh mais ce n'est pas si grave hein, et puis ça rajoute quelque chose sur le CV », finis-tu en riant faiblement.

Il était vrai que, de ce que tu avais pu entendre lorsqu'il t'avait parlé, son Anglais était très bon et cela te fit espérer pour ton Japonais. À force de persévérance, tu ne ferais plus d'erreurs et ne confondrais plus des mots qui n'avaient pourtant aucun lien, aucun rapport. Tu étais tellement plongée dans tes pensées que tu en oubliais presque où tu te trouvais, et c'est le brun qui te le rappela avec une question bien étrange à tes oreilles. Tes yeux me regardaient faire avec cette pauvre balle, un mélange entre l'incompréhension et l'amusement. T'avait-il bien regardé ? Ce n'était pas comme si cette tenue cachait quoi que ce soit de ta sublime musculature, bien au contraire. Alors tu ne comprenais pas. La balle qu'il t'avait renvoyée, tu la gardas un peu longtemps entre tes doigts, réfléchissant à une réponse convenable.

« Tu sais, ce n'est pas pour rien s'ils m'entraînaient avec les Poussins… Je suis vraiment nulle en sport, c'est même la première année où j'en fais autant malgré mon absence de plusieurs mois et que je n'aime pas ça… », dis-tu en la lui renvoyant.

Il était marrant à essayer de te mettre des étoiles dans les yeux sur ta titularisation et le possible poste que tu aurais pu occupée. Mais la réalité était toute autre. La réalité, c'était que même si tu étais là dernière personne du club à être présente et à pouvoir compléter l'équipe, tu n'aurais certainement pas été choisie et l'on aurait préféré déclarer forfait ou faire un recrutement en express plutôt que de t'y intégrer. Ça ne te vexait pas plus que ça, tu connaissais ton niveau et puis le sport et toi, c'était un peu comme les scientifiques et les hommes d'église du Moyen- ge : ça ne passait pas.

Le jeune homme rieur semblait en avoir terminé avec ses questions par rapport au sport, le voilà maintenant qui s'intéressait à la raison de ta présence dans cette école. Il ne t'avait jamais vu avant ? C'était également ton cas, sa tête de belette ne te disait absolument rien. Était-ce à cause des nombreux cours que tu avais raté ou était-il tout simplement un nouveau qui essayait de se faire passer pour un “ancien” ? Qu'importe laquelle des deux options étaient la bonne, tu lui offris un sourire avec des mots :

« Je suis en 3ème année de kinésithérapie, et toi ? Tu es nouveau ici ? »

Qu'est-ce qu'il faisait ? N'était-il donc jamais fatigué ? Tu ignorais complètement ce qu'il faisait, mais tu savais que ce n'était ni du rangement ni du repos.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Campus :: Terrain de sport-