Viens semer la
DISCORD(E)




 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Les rois de la piscine [Dae & Isaac]

 :: Campus :: Terrain de sport :: Piscine Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 4 Aoû - 15:51
Isaac T. Williams
M • Université - 2ième année
avatar


:

Depuis mon arrivée au Japon, je n'ai pas encore eu le temps de vraiment me familiariser avec tout ce qui m'entoure. Je suis dans ce nouveau pays depuis mars et j'ai encore du mal à m'habituer. Parfois, il m'arrive de parler en anglais à des locaux, alors que je sais que je dois parler en japonais. Je n'arrête pas de me le dire, mais c'est compliqué. Chassez le naturel et il revient au galop. Il va encore me falloir quelques mois avant de totalement être imprégné de l'ambiance nippone.
Par contre, s'il y a bien un truc que j'ai réussi à tout de suite mettre en place, ce sont mes séances d’entraînement pour le rugby et mes séances de sport. Chaque matin, avant d'aller en cours, je vais courir. Et le samedi, comme je suis totalement libre, j'ai décidé de faire de la natation. J'ai beaucoup de chance dans cette nouvelle académie, il y a une piscine sur le campus. Bon, c'est un peu contraignant vu que je ne vis pas sur le campus, je dois m'y rendre à pied et c'est plus long. Mais à côté, le bassin est très calme et on n'a pas besoin de supporter des enfants insupportables ou des vieux qui font des longueurs aussi lentement que possible.

Aujourd'hui, c'est justement un jour de natation. J'ai préparé mon petit programme. Je compte bien faire comme d'habitude. À chaque fois que je vais à la piscine le samedi matin, j'essaye toujours d'enchaîner une longueur de plus en crawl. Je suis arrivé au Japon début mars et j'ai pris possession de la piscine dès le 17 mars. Aujourd'hui, nous sommes le 12 mai, ça fait bientôt 2 mois que je fais ça sans faute. Comme j'ai commencé 10 longueurs, j'en suis à 18 aujourd'hui.
Je sais déjà que je vais y arriver. J'ai le mental pour et je ne vois pas ce qui pourrait m'en empêcher. Dès que j'aurai atteint les 20 longueurs, je changerai de programme. Mais pour l'instant ça me va. Bien sûr, je ne fais pas que ces longueurs, ça serait stupide et inutile. J'ai d'abord mes échauffements, plus calmes, je fais quelques exercices. Et je suis plus calme juste après. Enfin, je vais surtout comme bon me semble. Je suis pas nageur professionnel, mais étant un très bon sportif, je connais les bases et surtout ce qu'il faut éviter.

Enfin bref, là, j'arrive enfin à la piscine du campus et c'est un véritable plaisir d'y aller le samedi matin. Il y a peu de gens aussi tôt un samedi. On les connaît les étudiants, c'est le vendredi soir qu'ils font des soirées, alors c'est tellement calme le lendemain matin. Et pour ceux qui ne font aucune fête, ils préfèrent dormir. Après, je sais très bien qu'il y aussi les malheureux qui ont cours le samedi matin. Ce sont surtout eux que je croise à l'extérieur de l'académie. Les sportifs qui profitent du calme pour courir sur la piste d'athlétisme ou pour nager dans le bassin sont plus rares.
Ils sont rares, mais ce sont vraiment des gens motivés et ça aussi, c'est un plaisir. Je vais continuer de venir nager ici aussi longtemps que je le peux. Rien ne me forcera à arrêter. Si ce n'est une blessure causée par le rugby, mais je ne me le souhaite absolument pas.

Habituellement, quand je vais à la piscine, j'aime bien prendre mon temps. C'est tellement un moment agréable que je déteste me dépêcher ou me mettre du stress inutile. Quand je repars d'ici, je suis prêt à affronter le reste de ma journée avec tellement de sérénité. L'eau est très certainement mon élément. Y a aucun doute là-dessus.
En même temps, je viens d'une île moi. Certes, cette île est le 75ème plus grand pays du monde, mais ça reste une île. Et sur cette île, je vivais très proche de l'océan et c'était tellement bon de pouvoir s'y baigner, quelle que soit la saison. J'y allais toujours, que ça soit avec mon père ou mes amis. Quelque part, le fait d'aimer la natation, ça vient de là. Et nager me permet de me rappeler de vieux souvenirs.

Y a seulement 2 personnes dans les vestiaires quand j'arrive. Enfin, du côté des hommes en tout cas. Les vestiaires sont séparés ici et c'est tant mieux. C'est quand même mieux. Parce que certes, je ne suis pas des plus pudiques, mais c'est quand même super gênant de devoir se changer en présence de femmes. J'ai jamais été à l'aise de ce côté. Alors qu'avec des mecs, c'est sans gêne que je me déshabille.
Et c'est d'ailleurs ce que je fais. Dès que mon sac et mes affaires sont posés, je commence à retirer mes vêtements. En plus, ça ne change rien du tout que je sois habillé ou pas, je garde confiance en moi. Certaines personnes se sentent obligées de se cacher pour se dévêtir et tout ça. Moi, cela m'importe peu. De toute façon, on est dans une piscine. On va se retrouver en maillot de bain, soit presque nu, devant tout le monde. Après, je fait quand même des efforts. J'enfile mon maillot de bain avant de venir à la piscine. Comme ça, je ne suis totalement nu qu'après la séance. Je suis vraiment un garçon incroyable.

Une fois que je suis en tenue de sport, soit un magnifique slip de bain noir et vert. Je dis que c'est magnifique, mais il ne faut pas se mentir, c'est quand même vraiment moche ce type de maillot de main. Sauf, que ça reste le plus pratique pour la natation, la quête de vitesse, tout ça. Si j'ai choisi un noir et vert, c'est juste parce que quand je l'ai acheté, j'ai trouvé ça rigolo. Les gens ne le remarqueront sûrement pas, mais c'est presque le même vert que mes yeux. J'aurais pu prendre n'importe quelle couleur, mais vraiment, ça m'a amusé.
C'est très certainement une faute de goût, mais peu importe, je m'en moque. Il n'y a que ma mère pour s'énerver sur ma façon de m'habiller. Elle dirait un truc du genre « Chéri, je t'ai acheté de magnifiques maillots oranges, jaunes et rouges. Tu sais très bien qu'ils vont parfaitement avec la couleur de ta peau. Pourquoi tu ne suis jamais mes conseils ? ». Mais clairement, qu'est-ce que je m'en fous. Si un truc me plaît, je le prends.

Non pas que j'ai envie de m'éterniser dans les vestiaires, mais je commence à douter sur un truc. IL y a des casiers mis à notre disposition. Je dis que c'est magnifique, mais il ne faut pas se mentir, c'est quand même vraiment moche ce type de maillot de main. Comme ça, y a pas besoin de payer quoi que ce soit. Sauf que là, je ne sais plus exactement où je l'ai rangé.
Alors depuis avant, je suis en train de fouiller dans les poches de mon sac. Je ne comprends pas ce que j'en ai fait. C'est en train de me faire perdre un temps fou. Il y a même un nouveau mec qui est entré dans les vestiaires. Je ne prends même pas le temps de le saluer, ni rien. Je suis trop occupé à chercher. Je suis tellement pas assez attentif. Je sais que je l'ai emmené avec moi. Je l'ai vu juste avant. Et… Ah bah oui, il est posé sur le banc à côté de moi. Parfois, je suis vraiment très con, c'est un fait avéré.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 7 Aoû - 15:24
Dae-Hyun Jang
C • Université - 5ième année
avatar


:
C • Université - 5ième année
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Réveil difficile






C’était toujours aussi dur le matin… Peut-être même encore plus depuis que Yoite avait emménagé dans son appartement et qu’ils pouvaient passer leurs nuits dans les bras l’un de l’autre. Bon, le Japonais n’était pas aussi câlin que pouvait l’être Dae-Hyun, et c’était parfois assez frustrant, mais c’était une nouvelle étape dans leur couple et ils devaient à présent s’apprivoiser dans leur nouvelle vie commune. Mais ils n’étaient pas que 2 dans cette équation puisqu’ils devaient aussi compter sur Geurimbut, la petite boule de poils du Coréen qui ne semblait pas vraiment voir d’un bon œil ce nouveau squatteur à durée indéterminée. Il avait été parfaitement exécrable au début, sans doute parce qu’il remarquait qu’il était bien moins au centre de l’attention de son maître avec ce mec aux cheveux bleus qui venait trop souvent à son goût sur son territoire, mais finalement, au fil du temps, le chat se faisait moins sauvage et commençait à accepter le fait d’avoir à présent deux maîtres. Mais même si certaines habitudes changeaient, il y en avait d’autres qui semblaient immuables. Comme le fait de sauter sur Dae-Hyun de bon matin pour lui coller ses coussinets sur tout le visage pour qu’il se réveille.

Le Coréen ne put réprimer ce grognement mécontent alors qu’il luttait de toutes ses forces pour ouvrir ses yeux, ses paupières semblant scellées à tout jamais tant c’était difficile. Son regard émeraude se posa alors sur son réveil, lui tirant un nouveau grognement alors qu’il se retournait, espérant que Geurimbut le laisse tranquille. Mais cette boule de poils était certainement aussi têtue que son maître et ne semblait pas vouloir lâcher l’affaire, commençant même à miauler dans son oreille. Dae-Hyun s’avoua vaincu et se tira difficilement de ses draps et de la douce chaleur qui émanait de son Yoite toujours endormi. Il ne voulait pas que son chat finisse par réveiller son cher et tendre, surtout qu’il ne travaillait pas aujourd’hui ! Le Coréen traîna des pieds en baillant à s’en décrocher la mâchoire jusqu’à la cuisine pour nourrir son réveil poilu avant de s’avachir lourdement dans son canapé. Bon, et maintenant ? Il était encore très tôt et Yoite allait sans doute vouloir profiter de son samedi matin pour dormir autant que possible. Et maintenant qu’il était levé, le danseur n’allait pas se recoucher sous peine de réveiller le Japonais.

Soupirant profondément, Dae-Hyun se leva finalement pour se boire un café bien corsé avant de filer à la salle de bains pour se débarbouiller et s’habiller. Il aurait pu prendre une douche, mais, là aussi, il avait peur que le bruit ne réveille Yoite. Quel petit-ami parfait il faisait ! Fin prêt, le Coréen se décida à écrire un petit mot à son chéri pour qu’il ne s’inquiète pas de ne pas le trouver à son réveil. Ça faisait un moment qu’il n’avait pas été à la piscine, négligeant un peu ce club depuis qu’il était devenu capitaine du club de danse à la rentrée. C’était l’occasion rêvée pour s’entraîner un peu et ne pas perdre son niveau qui était déjà bon avant qu’il n’arrive à Hoshi. Ses écouteurs dans ses oreilles, une main dans la poche avant de son jean, l’autre frottant négligemment sa tignasse qu’il n’avait même pas pris la peine d’essayer de dompter, Dae-Hyun marcha d’un pas lent et pas forcément hyper réveillé jusqu’à l’Académie pour se rendre jusqu’à la piscine. Arrivant dans les vestiaires, il constata que deux autres mecs s’y trouvaient déjà, terminant de se changer. Il les salua d’une voix encore à moitié endormie avant de commencer à se déshabiller.

Dae-Hyun n’était pas vraiment pudique, ça ne le dérangeait pas de se changer devant de parfaits inconnus, il n’avait pas du tout honte de son corps après tout ! Si c’était le cas, il serait sûrement mort à la simple idée de porter un mini slip de bain comme ça ! Enfilant son maillot, le Coréen entendit quelqu’un entrer à nouveau dans le vestiaire, mais visiblement ce jeune homme avait oublié quelque chose puisqu’il était déjà en maillot lui aussi. Dae-Hyun se mit à fouiller dans la poche de son sac de sport, celle où il rangeait toujours son jeton et… Un profond soupir passa ses lèvres. Aussi réveillé qu’il pouvait l’être, il avait complètement zappé qu’il avait paumé son premier jeton et qu’il empruntait toujours celui de Yoite quand il se rendait à la piscine en premier. Bon, il était bien emmerdé du coup. Il était en slip de bain, avec son sac contenant ses vêtements, mais il n’avait nulle part où les ranger parce qu’il n’avait pas ce foutu jeton ! C’est alors que son regard émeraude se posa sur celui qui était revenu dans les vestiaires et qui semblait brandir un jeton similaire à celui qu’il avait oublié. Il ne le connaissait pas du tout, sans doute un nouvel élève, mais tant pis. Maintenant qu’il était là, il n’allait pas repartir à cause d’un truc aussi débile ! Dae-Hyun s’approcha de son camarade, posant légèrement sa main sur son épaule pour capter son attention.

« Hey, salut ! Désolé de te sauter dessus comme ça de si bon matin, mais j’ai oublié mon jeton chez moi et comme je vois que toi t’en as un… Est-ce que ça te dérangerait qu’on partage le même casier ? J’ai juste mon sac là et je partirai dès que tu auras fini histoire de pas t’embêter ! »

Le Coréen avait toujours les cheveux un peu en pétard et il se retrouvait obligé de plisser un peu les yeux pour parler avec cet inconnu parce qu’il avait retiré ses lunettes de vue pour aller nager. Il n’était pas aveugle, loin de là, mais il avait l’impression que son réveil brutal ne l’aidait pas vraiment à voir plus nettement, au contraire.

« Je suis vraiment désolé de te demander ça alors qu’on se connaît même pas alors… Je m’appelle Dae-Hyun Jang ! Et toi ? Comme ça, on ne sera plus de simples inconnus qui se retrouvent à partager un casier ! Tu fais partie du club de natation d’ailleurs ? »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 9 Aoû - 17:31
Isaac T. Williams
M • Université - 2ième année
avatar


:

Ne pas remarquer un jeton posé juste à côté de soi, faut quand même être stupide. Parfois, je me dis que j'ai pas les lumières allumées à tous les étages. Franchement, je sais pas, je viens peut-être de me faire perdre 5 bonnes minutes d'entraînement. Je soupire pour bien exprimer mon agacement. Enfin, à quoi bon ? C'est pas comme si quelque chose allait faire que ça se passe mieux et que je peux récupérer le temps perdu. Le temps ça ne se rattrape jamais.
Je commence donc à ranger toutes les affaires que je venais de sortir pour retrouver mon jeton. C'est beaucoup trop petit ce truc, c'est vraiment honteux. Ils auraient dû faire une carte magnétique ou un gros bâton, je sais pas. Mais pas un jeton de la taille d'une pièce de 100 yens. C'est ridicule.

-Hey, salut !

Cette salutation s'accompagne d'une main posée sur mon épaule. Je ne m'y attendais pas du tout. Heureusement que je ne suis pas cardiaque, sinon, j'aurais pu faire une crise juste ici. Le jeune homme qui a décidé de m'adresser la parole est maître dans la discrétion.

-Désolé de te sauter dessus comme ça de si bon matin, mais j’ai oublié mon jeton chez moi et comme je vois que toi t’en as un… Est-ce que ça te dérangerait qu’on partage le même casier ? J’ai juste mon sac là et je partirai dès que tu auras fini histoire de pas t’embêter !

J'ai pris le temps de me retourner vers le mec qui est venu me parler. Sans trop m'avancer, je peux dire que je ne le connais pas. Ce n'est pas compliqué, je ne connais presque personne dans ce pays et encore moins dans cette ville. Si je l'ai déjà croisé quelque part, je n'ai pas dû faire attention à lui. Ce n'est pas encore dans mes priorités de connaître tout les étudiants de cette académie. Mais là, je dirais que c'est un homme un peu plus âgé, ou peut-être mon âge. C'est toujours compliqué à dire quand je suis face à un Asiatique. Je ne suis pas encore habitué à la morphologie d'ici, un peu différente du Canada ou de ma terre natale.
En tout cas, je suis étonné qu'il vienne de me demander de l'aide. Il ne s'est même pas présenté, rien du tout. Mais il a l'air bien gentil. Et puis je le comprends tout à fait, quelle plaie ces jetons. C'est marrants qu'on se retrouve tous les deux embêtés par ce petit objet stupide.

-Je suis vraiment désolé de te demander ça alors qu’on se connaît même pas alors… Je m’appelle Dae-Hyun Jang ! Et toi ? Comme ça, on ne sera plus de simples inconnus qui se retrouvent à partager un casier ! Tu fais partie du club de natation d’ailleurs ?

Clairement, je ne retire pas ce que j'ai dit, il a vraiment l'air sympa. Par contre, j'ai pas tout à fait compris son nom, est-ce que c'est Daeyun ou quelque chose dans le genre ? Rah, je ne sais pas trop. Je suis toujours un peu perdu dans ces cas-là. Je vais passer pour un con si je l'appelle par le mauvais prénom.
Mais je n'hésite que pour son nom. Ça demande est déjà acceptée pour moi. Ce n'est pas le fait de partager mon casier qui va me tuer. C'est normal de s'entraîner. Et puis, il pose des conditions tout à fait convenables.

-T'inquiètes pas, ce n'est pas du tout un problème. Tu peux mettre ton sac dans mon casier.

Tout en lui souriant, je lui tends la main pour la lui serrer en me présentant :

-Moi, c'est Isaac Williams. Comme c'est mon casier, je vais quand même poser deux conditions. La première : c'est moi qui garde la clé. La seconde : je t'appelle Dae. Comme ça, ça fera encore moins simples inconnus qui se retrouvent à partager un casier.

Enfin, c'est surtout un bon moyen de ne pas avoir à me taper son prénom en entier. J'arrive quand même à réfléchir un petit peu. En plus, j'ai l'air beaucoup mieux réveillé que mon nouveau camarade. Quand je le vois plisser les yeux pour me regarder, je comprends qu'il lui faut un peu de temps avant d'être au top de sa forme. Passer sous la douche froide pour se nettoyer un peu avant d'entrer dans le bassin devrait lui remettre les idées en place.
Mais maintenant que les présentations sont rapidement faites, je récupère mon sac et l'invite à faire de même. Nous nous dirigeons ensemble vers les casiers. Malheureusement, le casier que je prends toujours est encore libre. C'est peut-être une question de superstition, mais je n'aime pas changer mes habitudes. Malgré tout, je me dirige vers un autre casier : le 19. Ce n'est pas forcément un nombre qui m'enchante, mais tant pis.

-Au fait, pour répondre à ta question, je ne suis absolument pas dans le club de natation. Moi, c'est plus le rugby qui prend tout mon temps. Venir nager, c'est juste quelque chose que j'aime bien. Mais je suppose que t'es dans ce club toi-même. C'est pour ça ta question, non ?

J'ouvre le casier et mets mon sac à l'intérieur. On n'a pas besoin de s'organiser dans le placement des sacs. Il a dit lui-même qu'il partira en même temps que moi. Alors, j'espère qu'il compte rester un bon moment ce Dae.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 10 Aoû - 12:00
Dae-Hyun Jang
C • Université - 5ième année
avatar


:
C • Université - 5ième année
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Réveil difficile





Dae-Hyun n’avait pas pu s’empêcher de lâcher un petit soupir de soulagement quand le jeune homme qu’il avait interpellé s’était retourné vers lui pour lui confier qu’il n’y avait absolument aucun problème pour qu’ils partagent le même casier. Ouf ! Le Coréen était soulagé de voir qu’il était tombé sur quelqu’un de visiblement sympa plutôt que sur un mec qui se serait mis à lui aboyer dessus de bon matin pour lui dire de se démerder, que ce n’était pas son problème. Dae-Hyun prit d’ailleurs quelques secondes pour le détailler rapidement, faisant claquer discrètement sa langue contre son palais en voyant qu’il… était plus grand que lui. Décidément… Est-ce qu’il n’y avait que Yoite dans cette ville qui était plus petit que lui ?! Mais bon, de ce qu’il voyait, il avait l’air occidental donc ça n’était pas vraiment étonnant qu’il se retrouve, encore une fois, en position d’infériorité au niveau de la taille. En tout cas, il avait l’air sympa et, en plus, il était plutôt pas mal ! Peut-être un peu trop jeune ? Bouaf, de toute façon, Dae-Hyun n’était pas encore assez réveillé pour draguer qui que ce soit, et même s’il avait été réveillé, il ne l’aurait pas fait. Il avait bien trop de respect pour son petit-ami et il l’aimait bien trop pour ça.

« Merci beaucoup ! Tu me sauves la vie ! Je me voyais pas devoir me rhabiller et rentrer chez moi après avoir fait tout ce chemin pour nager un peu juste à cause de ce foutu jeton ! Ils devraient vraiment songer à trouver un autre système, je dois pas être le premier à me retrouver embêté parce que ce truc a été perdu ou oublié ! »

Dae-Hyun allait vraiment devoir en parler à Yoite de ce problème de jetons ! Il ne savait pas s’il aurait un poids quelconque pour prendre une décision de changement de système par rapport aux casiers, mais qui ne tente rien n’a rien après tout ! Le Coréen répondit au sourire de son camarade, fixant un instant sa main. Il était tactile, là n’était pas le problème, mais il avait toujours eu du mal à se faire au serrage de main plutôt qu’à l’habituelle courbette de politesse. Dae-Hyun resta quelques secondes immobile avant de finalement empoigner vigoureusement cette main tendue vers lui pour témoigner toute sa gratitude à Isaac.

« Eh bien, enchanté Isaac ! Je suppose que ça te va si je t’appelle moi aussi par ton prénom ? En tout cas, je vais pas contester tes deux conditions, surtout la première… Je crois que je suis tellement poisseux aujourd’hui que je serais capable de perdre la clé si tu me la confiais ! Je pense qu’elle est bien plus en sûreté avec toi. Haha, tu peux m’appeler Dae, si tu veux ! C’est clair que ça fait plus simples inconnus qui partagent un casier, ça fait même limite intime ! »

Dae-Hyun lui lança un sourire malicieux alors qu’il mettait son sac dans le casier par-dessus celui d’Isaac. Le Coréen était du genre taquin et joueur, et ce n’était pas sa petite forme de mec pas tout à fait réveillé qui allait l’empêcher de l’être ! Il restait simplement à savoir si Isaac serait du genre réceptif, à renchérir, ou s’il allait plutôt finir par l’envoyer bouler. Dae-Hyun avait suffisamment confiance en lui et en son charisme pour se dire que tout se passerait bien et, qu’au pire, il pourrait se rattraper avec une petite pirouette pour ne pas finir par se mettre à dos le gars qui tenait son sac en otage dans son casier ! Il aurait l’air fin s’il devait partir de la piscine en slip de bain ! En tout cas, le Coréen était soulagé d’apprendre que son camarade n’était pas un membre du club de natation. Il n’y venait déjà pas souvent, mais si en plus il ne connaissait pas la moitié des membres de celui-ci… Ça serait signe qu’il devait vraiment faire des efforts pour aller plus souvent à la piscine pour s’entraîner.

« Ouf ! Je suis bien un membre du club de natation, mais comme il s’agit de mon troisième club et qu’en plus, je suis capitaine d’un autre, je dois avouer que je viens assez peu régulièrement... Ça l’aurait foutu un peu mal que je connaisse pas un camarade de natation, j’suis rassuré du coup ! Tu fais du rugby alors ? En tout cas, c’est chouette, t’es courageux de venir un samedi matin pour faire quelques longueurs alors que tu ne fais pas partie du club ! Un vrai sportif ! Tu viens souvent ? »

Dae-Hyun lui offrit un nouveau sourire, attendant qu’il referme le casier pour se diriger vers les douches. Le jeune homme avançait en suivant son camarade. Il connaissait le chemin bien sûr, mais c’était toujours désagréable de forcer sur ses yeux pour essayer de voir le plus nettement possible. Il maudissait sa légère myopie. Et une fois sous les douches, le brun se mit à frissonner violemment alors que ses mains frottaient ses bras, un grognement de mécontentement franchissant ses lèvres. Bordel, c’était terrible ces douches ! Mais au moins, il était déjà un peu plus réveillé maintenant ! Dae-Hyun attendit qu’Isaac termine pour avancer avec lui dans la piscine à proprement parlé.

« Bon, en plus des jetons, il faudrait vraiment qu’ils mettent des douches avec de l’eau moins froide, c’est terrible pour se réveiller ! On n’est pas obligé de rester collé l’un à l’autre, mais étant donné que mes lunettes de natation ne font pas lunettes de vue, je risque de pas te reconnaître si t’es trop loin. Enfin… Je pense pas qu’on va être beaucoup dérangé, on n’est pas beaucoup à avoir le courage de venir là aussi tôt un samedi ! Je sais pas toi, mais j’vais aller faire des longueurs dans ce bassin-là. »

Dae-Hyun désigna un bassin un peu plus loin, séparé en plusieurs files pour que plusieurs personnes y nagent sans se déranger. Le Coréen ne savait pas si Isaac était du genre à aimer faire des longueurs ou simplement barboter, mais vu le sportif qu’il semblait être… Il penchait quand même pour la première solution. Le brun s’approcha alors du bassin en question, ses lunettes de natation autour du cou, attendant de savoir ce qu’Isaac allait faire, s’il allait s’entraîner à côté de lui ou aller ailleurs. Au pire, pour se retrouver, ils n’auraient qu’à hurler le prénom de l’autre !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Dim 12 Aoû - 14:08
Isaac T. Williams
M • Université - 2ième année
avatar


:

Depuis avant, Dae n'arrête pas de me parler. Je ne vais pas mentir, je n'écoute pas la moitié de ce qu'il dit. Il est bien gentil, bien aimable tout ça, mais j'ai pas forcément envie de parler autant un samedi. Mais ce que j'ai compris, c'est que lui aussi trouve qu'il faudrait vraiment un autre système pour les casiers. S'il pense comme moi, c'est forcément quelqu'un de bien. Parce qu'il faut être un fou pour aimer ces petits jetons. Ils ont très certainement été créés par Satan lui-même pour nous pourrir la vie.
Il y a un autre truc que j'ai remarqué, mais je fais comme si de rien n'était. Il a parlé du fait que s'appeler par nos prénoms, ça fait intime. Dans quel monde ça fait intime ? J'ai choisi d'écouter la fin de ce qu'il disait et il a fallu que ça soit une connerie de ce genre. Il a fait un de ces sourires en plus. Je vais le surveiller lui. Si cela suffit pour être intime, je me demande jusqu'à où il peut aller.

-Ouf ! Je suis bien un membre du club de natation, mais comme il s’agit de mon troisième club et qu’en plus, je suis capitaine d’un autre, je dois avouer que je viens assez peu régulièrement... Ça l’aurait foutu un peu mal que je connaisse pas un camarade de natation, j’suis rassuré du coup ! Tu fais du rugby alors ? En tout cas, c’est chouette, t’es courageux de venir un samedi matin pour faire quelques longueurs alors que tu ne fais pas partie du club ! Un vrai sportif ! Tu viens souvent ?

Avec un tel débit de paroles, je suppose que l'un de ces clubs doit être le club de discussion ou une connerie du genre. Je vais finir par me noyer dans ses paroles, pas besoin d'eau pour ça. Mais ce garçon a l'air d'être sur tous les fronts. Capitaine d'un club, membre de deux autres. Surtout que la natation, c'est quand même quelque chose qui prend du temps. Ça doit peut-être expliquer qu'il ait un corps sans aucune imperfection. Il est finement musclé, mais pas beaucoup au final. Si je l'avais croisé habillé, j'aurais pu penser qu'il était juste fin, sans plus.
Enfin bref, il ne m'impressionne pas vraiment. Il a tout simplement l'air d'être un sportif, mais un sportif sans plus. C'est ça. J'aime bien me comparer aux autres mecs, ça m'arrive. Mais j'aime surtout savoir si je fais le poids ou pas. Il a du charme, c'est vrai. Mais ça va, j'ai le mien aussi. Je pense qu'on ne concourt pas dans la même catégorie. En plus, il a flatté mon ego en disant qu je suis un vrai sportif.

-Je fais du rugby depuis que je sais marcher, je pense. Alors c'est normal d'y avoir consacré une partie de ma vie. Tu as devant toi un gagnant de League 1 quand même !

En fait, il va sûrement penser que je parle de la Ligue 1, en foot. Ou alors, il ne va même pas penser à ça, il va être perdu. Mais je m'en moque un peu, je n'ai pas forcément envie de m'expliquer. J'ai déjà perdu assez de temps comme ça. Si je ne commence pas rapidement à m'entraîner, j'arriverai en retard chez moi et tout mon planning de la journée sera décalé.
Lorsque je referme le casier, après avoir galéré avec ce jeton de merde. Je lui dis juste que je viens ici tous les samedi matin depuis que j'ai aménagé au Japon.En fait, il va sûrement penser que je parle de la Ligue 1, en foot. Sinon, j'aurais retenu son visage. Peut-être qu'il est venu une fois, mais ça ne m'a pas marqué.

C'est presque dans le calme que nous avançons vers les douches. Ce lieu est un passage obligatoire avant d'entrer dans les bassins. C'est le moment où on a tous l'air bien malin. On doit supporter des températures d'eau glaciales alors qu'on est seulement vêtu d'un petit maillot de bain. Celui qui gère cette piscine doit vraiment être un sadique. Je ne sais pas quelle est sa meilleure idée entre les jetons ou les douches d'eau froide.
Quand je regarde mon nouveau camarade, lui aussi semble penser comme moi. J'arrive à le savoir parce que lui n'arrive pas à l'intérioriser. Je le vois trembler et geindre. Le pauvre n'a jamais dû connaître les hivers gelés du Canada. Je déteste toujours le froid, ça me rend malade. Mais au moins, maintenant, j'arrive à faire semblant qu'il ne m'atteint pas.

-Bon, en plus des jetons, il faudrait vraiment qu’ils mettent des douches avec de l’eau moins froide, c’est terrible pour se réveiller ! On n’est pas obligé de rester collé l’un à l’autre, mais étant donné que mes lunettes de natation ne font pas lunettes de vue, je risque de pas te reconnaître si t’es trop loin. Enfin… Je pense pas qu’on va être beaucoup dérangé, on n’est pas beaucoup à avoir le courage de venir là aussi tôt un samedi ! Je sais pas toi, mais j’vais aller faire des longueurs dans ce bassin-là.

Une véritable pile électrique ce mec. Moi aussi, je suis plein d'énergie, mais je n'en fais pas la démonstration. Si on devait nous comparer, moi je suis un panneau solaire et lui c'est une éolienne. On obtient le même résultat, sauf que lui bouge dans tous les sens et fait du bruit. Il est bien gentil et plein de bonnes intentions, mais ce n'est pas le moment de faire connaissance. S'il veut, après, je lui paierai un café et on discutera, mais pas maintenant.
Au moins, il a eu une idée de génie. Il a trouvé tout seul qu'on a pas besoin de rester collé. Ça m'aurait vraiment agacé que quelqu'un me suive dans tout ce que je fais. Et puis, ça l'aurait très certainement dérangé aussi. La natation, c'est quelque chose qui doit se pratiquer dans le calme. Et tandis qu'il se dirige vers le bassin qu'il a pointé pour faire ses longueurs, moi je reste sur le côté.

-Je vais juste m'échauffer un petit peu. C'est plus physique que ça en a l'air la natation, je ne veux pas risquer de me froisser un muscle.

Ne manquerait plus que ça d'ailleurs. Si je me blesse, je crois bien que je vais tuer des gens. Si je dois rester coincé chez moi, sans avoir la possibilité de faire du sport, je vais devenir très hargneux. Comme un bouledogue attaché au bout d'une laisse, sans liberté. Personne n'a envie de voir ça et je n'ai pas envie de le vivre.
Alors je fais le maximum pour éviter ce genre de situation et je n'hésite jamais à pratiquer quelques échauffements avant de me lancer dans une activité sportive. Dae n'a pas vraiment l'air adepte de cette pratique lui. Il semble déjà prêt à se jeter dans le bassin pour faire des longueurs. Tant mieux pour lui s'il n'a pas besoin de s'échauffer. De toute façon, je vais bientôt le rejoindre.

-Dès que j'ai fini, je vais venir faire des longueurs dans le couloir à côté du tien. Comme ça, tu pourras garder un œil sur moi si tu t'inquiètes que je disparaisse. Je pourrais être un vilain voleur de sac !

C'est toujours bien un peu d'humour. En tout cas, j'espère qu'il ne va pas y croire. Parce que même s'il me supplie de lui passer la clé du casier pour récupérer son sac, je n'en ferais rien. Hors de question que je quitte la piscine maintenant. En plus, je dois vraiment faire toutes mes longueurs, sinon je vais être décalé la prochaine fois, ça serait une horreur.
Par contre, qu'est-ce qu'elle me fait chier la clé du casier. Il y a un système de bracelet, comme ça, on peut l'avoir sur nous et ne pas la perdre. Mais c'est tellement pas agréable. Ils auraient pu prévoir une matière un peu plus agréable, ou même un système tout à fait différent. Parfois, j'ai l'impression que la clé va me lacérer la peau. Enfin bref.

Objectif du jour, 18 longueurs. Comme je suis un petit peu responsable de la durée de la séance de mon colocataire de casier, je vais un peu abréger tout mon programme. Mais je compte bien réaliser toutes mes longueurs. Alors je me dirige vers le couloir à côté de celui qu'occupe Dae et je m'apprête à plonger. J'enfile juste mes lunettes sur mes yeux et je me mets en position. Je me prépare psychologiquement et en quelques secondes, me voilà dans l'eau.
Je pense que je n'ai pas trop raté mon plongeon. C'est quand même quelque chose que je maîtrise à force. C'est toujours comme ça que je commence mes séances de natation. Au départ, je n'y arrivais pas trop, je ne comprenais pas comment m'y prendre. Mais au final, après beaucoup d'acharnement, je commence à ressembler à un vrai petit plongeur professionnel.

N'empêche, j'ai bien envie de me mesurer à ce mec. Je me demande lequel de nous deux nage le plus vite, lequel tient le plus longtemps. Mais je ne suis pas certain qu'il soit très compétitif. Enfin, je n'en sais rien. Mais en tout cas, je ne vais pas essayer de le lancer là-dessus. Faisons chacun notre truc de notre côté. On aura bien le temps de discuter de tout ça après. Pas tant que nous sommes ici, c'est quand même pas le moment. Je ne dois vraiment pas me détourner de cet objectif tout bête qui me tient vraiment à cœur. Dae n'a pas tort, je suis un vrai sportif.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 16 Aoû - 17:57
Dae-Hyun Jang
C • Université - 5ième année
avatar


:
C • Université - 5ième année
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Réveil difficile





Dae-Hyun sentait doucement la fatigue le quitter à mesure qu’il discutait avec Isaac. Ce mec avait l’air plutôt sympa, le Coréen était vraiment bien tombé ! Et puis, ils étaient tous les deux sportifs, même s’ils n’avaient pas tous les deux la même carrure et s’ils n’avaient peut-être pas la même manière d’appréhender les choses. Le danseur adorait les défis en tout genre, il aimait les relever et tout donner, mais il était bien loin d’être un mauvais perdant. Il savait accepter la défaite et la supériorité de ses adversaires. Perdre était souvent un bon moteur pour se surpasser encore plus la fois suivante ! Quoi qu’il en soit, Dae-Hyun put découvrir que son interlocuteur faisait du rugby depuis de longues années, celui-ci se targuant même d’avoir gagné un titre. Le Coréen n’y connaissait vraiment rien en rugby, ce n’était pas un sport qui le passionnait alors il ne put que supposer que c’était quelque chose d’au moins aussi prestigieux que d’autres titres nationaux.

« Ah ouais ! La classe ! Tu comptes essayer de passer pro peut-être ? Tu fais des études pour ? »

Dae-Hyun avait déjà remporté des petites compétitions, mais rien d’aussi prestigieux qu’un titre national ! Et de toute façon, même si ça avait été le cas, ce n’était pas du tout son genre de parler de ça pour impressionner ou se vanter auprès de quelqu’un d’autre. Le brun était une personne modeste ! En tout cas, Isaac avait l’air d’être un habitué de la piscine puisqu’il lui confia y venir toutes les semaines depuis son arrivée au Japon. Un étranger donc. Il s’en doutait un peu vu son physique, mais il en avait la confirmation maintenant entre cette révélation et sa présentation un peu plus tôt. Isaac, ça n’avait rien d’un prénom japonais après tout ! Et puis, s’il ne venait que le samedi, c’était normal qu’ils ne se soient jamais croisés puisque Dae-Hyun préférait de loin passer ses samedis matins bien au chaud dans ses draps, à profiter des bras de Yoite ou même pour décuver de la soirée de la veille. En étant membre du club, il pouvait y passer absolument quand il voulait alors il s’y rendait plus facilement en semaine que le week-end !

Quoi qu’il en soit, après être passé par la case « douche trop froide », le Coréen s’approcha de l’eau en désignant le bassin qu’il avait choisi pour s’entraîner. Le brun garda son sourire à la réplique d’Isaac, même s’il ne put s’empêcher de tiquer un peu. Est-ce qu’il le prenait pour un guignol en lui sortant un truc comme ça ? « La natation, c’est plus physique que ça en a l’air » ? Vraiment ? Dae-Hyun préféra ne pas rebondir là-dessus. Son camarade pouvait bien penser que ce n’était qu’un abruti du club de natation qui ne savait pas nager, il s’en moquait bien. Mais ça avait peut-être un peu impacté l’image qu’il s’était faite de lui au premier abord en l’interpellant dans les vestiaires. Le Coréen finit par hocher doucement la tête, son sourire étirant toujours ses lèvres alors qu’Isaac lui disait qu’il viendrait nager dans le couloir à côté du sien.

« Haha j’espère bien ! J’ai pas grand-chose de valeur dedans, mais si je pouvais éviter de devoir rentrer chez moi en slip de bain, ça m’arrangerait ! »

Dae-Hyun mit ses lunettes sur le haut de sa tête et s’assit au bord du bassin pour tremper ses jambes, commençant ses exercices d’échauffement dans cette position avec ses bras, avant de se laisser glisser complètement dans l’eau pour bouger doucement ses jambes et les habituer à la résistance qu’exerçait l’eau contre sa peau. Il resta comme ça, au bord du bassin, plusieurs minutes pour bien être sûr de ne pas se faire mal en nageant, puis il mit ses lunettes sur ses yeux pour commencer en douceur, faisant quelques mouvements lents, de la brasse, puis un peu de crawl, continuant à faire attention de bien être prêt pour vraiment forcer et tester ses vraies compétences de nageur. Isaac finit par le rejoindre, plongeant dans le couloir jouxtant le sien sans que Dae-Hyun ne le remarque, occupé à éprouver son apnée pour ne pas trop vite s’essouffler pendant ses longueurs. Il n’entendit que le bruit de l’arrivée de son camarade dans l’eau, ne se formalisant pas plus que ça de sa présence en continuant à nager tranquillement.

Et finalement après quelques minutes, Dae-Hyun sortit de l’eau pour se diriger au niveau du plongeoir. Il prit le temps de bien préparer sa respiration, et finalement il s’élança en un très beau plongeon, pénétrant l’eau sans presque aucune éclaboussure. Il fallait dire que le Coréen ne faisait pas de la natation depuis seulement un ou deux ans, juste pour passer le temps. Avant de découvrir la danse, Dae-Hyun s’était lancé dans la natation, un peu poussé par ses parents adoptifs, et ça faisait maintenant près de 10 ans qu’il en faisait. Son niveau n’était pas professionnel, mais il était très bon, faisant de lui un nageur chevronné au sein du club qui avait déjà pu participer à de nombreuses compétitions avant de venir au Japon. Même si la danse et la photo avaient pris le dessus sur le temps qu’il consacrait à la natation, il n’avait rien perdu de ses capacités même s’il s’entraînait un peu moins qu’avant. Quoi qu’il en soit, après son plongeon, Dae-Hyun se mit à enchaîner les longueurs en crawl, puis en dos crawlé. Il donnait tout ce qu’il avait, non pas pour impressionner qui que ce soit, mais bien pour garder ses capacités à un niveau stable malgré son entraînement moins intensif.

Après plusieurs longueurs, le Coréen finit par s’arrêter au bout du bassin, souriant en constatant qu’il n’était pas devenu pire nageur depuis la dernière fois, s’agrippant au bord d’un de ses bras, l’autre remontant ses lunettes sur sa tête alors qu’il reprenait sa respiration. Ça faisait vraiment du bien de se dépenser comme ça de temps en temps ! Même si c’était un samedi matin !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Campus :: Terrain de sport :: Piscine-