Viens semer la
DISCORD(E)



■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Sam 13 Jan - 15:04
Mizeru Torin
Invité
avatar



Un cours de rattrapage, trésor ?

feat Hanbei Mori, Mizeru Torin


J'ai vraiment des notes catastrophiques, ces derniers temps. Pour une élève de première année, celle qui est censée être "facile" (on voit que ceux qui ont établi ça n'y sont pas allés depuis longtemps), je me sens un peu nulle. Surtout que, pour ne rien arranger, comme j'ai un an de plus que tout le monde à cause de ces conneries d'inscriptions (mes parents sont super cools mais ils n'ont jamais voulu m'expliquer pourquoi j'étais entrée à l'école un an trop tard, mais je soupçonne que c'est à cause de leurs problèmes avec l'administratif), les gens sont persuadés que j'ai redoublé, et ils sont encore plus durs avec mes résultats. C'est injuste. D'abord j'ai jamais redoublé, parce qu'avant le lycée j'avais toujours d'assez bonne notes. Ensuite, je vois pas pourquoi je devrais être traîtée différemment, et critiquée, juste parce que je suis plus vieille que mes camarades. Faut pas déconner, non plus.

Bref, c'est pour ça que je me retrouve là, à la bibliothèque un dimanche matin, alors qu'il fait super beau et que j'aurais pu faire la grasse mat' ou traîner avec des amis dehors. Mais comme il est hors de question que je redouble vraiment (un an de plus ok, deux non merci !), je n'ai pas vraiment d'autres choix. Vu que je n'ai rien écouté en cours depuis le début de l'année, je n'ai pas d'autre solution pour rattraper mon retard. Du coup, c'est armée de tous les examens que j'ai ratés et de tout un tas de bouquins piochés sur les étagères que j'ai commencé mes "révisions". Ouais, mon apprentissage plutôt.

Ca aurait pu durer des heures si je n'avais pas aperçu ce blondinet à la table voisine. J'ai oublié son nom, mais mes amis m'en ont parlé. Il parait qu'il est doué en tout, un peu comme moi avant que j'arrive ici (sans me vanter, hein), mais qu'il n'est pas super sociable. Mouais, mais s'il peut m'aider et m'offrir des cours plus passionnants qu'ingurgiter des tonnes de bouquins, ça vaut le coup d'essayer, non ? N'importe qui devient positif avec moi dans le coin.

Je pose donc mon livre pour m'approcher de lui. Il est en train de lire un livre super-compliqué qui n'a rien à voir avec aucun programme. Effectivement, quand ils disent qu'il est super intelligent, ils ne doivent pas exagérer. Je me permets un discret toussotement (on est quand même dans une bibliothèque).

-Excuse-moi.. Je sais que tu es en train de lire mais... il paraît que tu es super doué, et j'ai vraiment du mal avec mes cours. Tu pourrais m'aider ?

Non mais sérieusement, s'il ne m'envoie pas chier avec ça, c'est qu'il est super sympa. Faut vraiment que je revoie aussi mes techniques d'approche des intellos, ça devient urgent.

-Tu sais, genre des cours particuliers...

Je ne sais même pas quel âge il a ou en quel classe il est. Mais c'est pas évident de réussir à dire ce qu'on veut avec le ton qu'on veut quand on est obligé de chuchoter.

Revenir en haut Aller en bas
Lun 15 Jan - 15:31
Hanbei Mori
M • Lycée - 3ième année
avatar


:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Un cours de rattrapage, trésor ?

Hanbei Mori / Mizeru Torin


____On était dimanche, enfin ! Le jour où il pouvait enfin arrêter d'aller en cours, quand il y allait, et profiter de son temps libre. Il avait même des "cours" le soir et parfois le samedi, c'était juste.. trop - bon, ok c'était les clubs, mais quand même. Du coup, il s'était levé très tôt pour avoir plein de temps devant lui, et il avait passé les premières heures de la journée à bouquiner dans sa chambre, stylo en main, comme un étudiant qui fait une analyse de texte.
Sauf qu'il la faisait pour lui-même et qu'il avançait de moins en moins vite dans son travail à force de suivre les cours pour ne pas se faire virer.

____Il n'arrêta que lorsque son estomac cria famine, aux alentours de 9h et posa son livre sur sa table de nuit avant d'aller chercher un truc à grignoter à la cafet. Puis, au lieu de retourner dans sa chambre, il décida d'aller faire un tour à la bibliothèque. Son cerveau allait finir par saturer s'il passait toutes ses journées sur le même livre, et il pouvait bien s'accorder une petite pause dans sa vie d'intello auto-surbooké, non ?
Même si on ne pouvait pas vraiment qualifier de "pause" le fait d'aller travailler davantage, quoique ça dépendait du point de vue.

____Alors il alla prendre un livre d'histoire avancée, celle qu'on étudiait normalement à l'université, et s'assit tranquillement à une table pour lire en mangeant son beignet - nourriture discrète, bien sûr. On ne l'empêchait globalement jamais de manger dans la bibliothèque tant qu'il ne salissait pas les livres, et il y tenait bien trop pour les abîmer. Il était donc totalement absorbé dans sa lecture, et son petit-dej, quand un toussotement le ramena à la réalité. Et une voix. Une voix de fille, même.
Hanbei leva les yeux au ciel. Non mais bien sûr, il n'avait que ça à faire d'aider tous les mauvais élèves gratuitement. Il ne lui accorda même pas un regard.

____— C'est pas mon boulot, va plutôt chercher tes profs.

____Il allait donc reprendre sa lecture, mais elle continua de parler. Non mais elle lui faisait quoi, là ? C'était qui cette fille d'abord ? Il n'était pas prof, et certainement pas du genre à venir donner des cours particuliers à la première inconnue qui passait par là. Il avait mieux à faire de son temps, et surtout de son temps libre. Il ne prit même pas la peine de lui répondre non et reprit sa lecture comme si elle n'était pas là.
Il n'avait pas de temps à perdre avec ce genre de personnes.

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 25 Jan - 0:25
Mizeru Torin
Invité
avatar


Un cours de rattrapage, trésor ?

feat Hanbei Mori, Mizeru Torin


-C'est pas mon boulot, va plutôt chercher tes profs.

Mouais, on ne peut pas dire que je ne m'y attendais pas. Il m'envoie paître sévère, et il m'ignore en plus. Il pourrait avoir la décence de remarquer mon existence, quand même. Non, je ne dois pas m'énerver. Très bien, si demander gentiment ou lui faire du charme ne marche pas, essayons autre chose. La pitié, par exemple.

-Les profs ne veulent pas m'aider, ils croient que j'ai redoublé et ils estiment que je dois déjà tout savoir...

C'est vrai, en plus. Injuste mais vrai. Mais ça, il y a 95% de chances pour qu'il s'en fiche (quoi, quitte à être là, autant travailler les probas aussi). Du coup, j'insiste un peu. La pitié, on a dit.

-Et puis tout le monde me critique à cause de ça, alors que j'ai jamais été une mauvaise élève. Les profs me notent plus sévèrement... Tu trouves pas ça injuste ?

Non, il s'en fiche sûrement. Enfin j'en sais rien mais il a pas l'air du genre de personne à s'intéresser au sort des autres (comment ça, je juge trop vite ?). Du coup je sais pas trop quoi faire. J'ai aucune envie de passer la journée dans les bouquins et je suis sûre qu'il explique mieux qu'un théoriste qui passe ses journées sur une thèse trop compliquée pour une élève lambda comme moi.

-S'il te plait, ça ne te prendra que cinq minutes... Enfin pas longtemps quoi...

Puis me vient une idée. Une idée qui ne va pas du tout lui plaire, mais je suis plus à ça près. Je m'assois sur la table à côté de lui et baisse son livre pour le regarder dans les yeux.

-Sauf si tu penses que tu n'en es pas capable.

Allez, j'ai testé le charme, la pitié et la provocation, il y a bien quelque chose qui va marcher ! Personne n'est assez insensible pour ne réagir ni à l'un, ni aux autres, quand même !

Revenir en haut Aller en bas
Lun 29 Jan - 17:04
Hanbei Mori
M • Lycée - 3ième année
avatar


:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Un cours de rattrapage, trésor ?

Hanbei Mori / Mizeru Torin


____Hanbei estimait que la conversation était terminée, et il voulait profiter du temps avant le déjeuner pour continuer ce qu'il faisait avant de débarquer, mais visiblement mademoiselle en avait décidé autrement.  Il soupira, et l'aurait ignorée à nouveau si elle ne s'était pas plantée entre lui et la sortie. Elle pouvait pas le lâcher cinq minutes ? Il lui avait dit qu'il l'aiderait, qu'est-ce qu'elle voulait de plus, un bonbon ? Franchement. La patience n'était pas son fort.
Il croisa les bras et la toisa un moment.

____— Laisse-moi passer.

____Mais elle l'ignora, préférant se lancer dans un petit discours. Exigeante, avec ça. Bon, elle marquait un point, il n'avait pas la moindre idée de qui elle était, et il s'en fichait totalement. Mais sérieusement... elle était venu lui demander de l'aide sans même savoir qui il était ? Ça lui arrivait souvent d'aller premier au premier type du coin en se disant qu'il pourrait l'aider, comme ça, dans un accès de générosité ? Quant à son exam, ce n'était pas son problème, elle n'avait qu'à réviser toute seule.
C'était pas la fin du monde, non plus.

____Première année ? Elle avait des difficultés en première année, vraiment ? Et elle pensait qu'il n'était pas foutu de retenir des choses aussi simples ? Avec un nouveau soupir, il mit ses mains dans ses poches. Bien sûr qu'il pouvait l'aider, ça ne lui coûterait que du temps, et il en avait beaucoup à perdre. Sauf qu'elle le mettait au défi toutes les cinq minutes et que ça l'agaçait. Légèrement.

____— Tu commences à me taper sur les nerfs. Ok, donne-moi ton nom et je m'arrangerai pour avoir un peu de temps libre pour te filer un cours.

____Puis il se souvint qu'elle avait parlé d'un exam le lendemain et qu'elle allait sûrement continuer à le poursuivre jusqu'à ce qu'il accepte de lui filer un coup de main là, tout de suite, alors il ferma les yeux une seconde avant de conclure :

____— Disons dans une heure dans ta chambre, ça te va ?

____Pas question qu'il la laisse envahir son espace personnel. Déjà qu'elle envahissait son temps libre...


Revenir en haut Aller en bas
Ven 9 Mar - 13:19
Mizeru Torin
Invité
avatar


Un cours de rattrapage, trésor ?

feat Hanbei Mori, Mizeru Torin


-Laisse-moi passer.

Alors là tu peux toujours rêver, tu n'iras nulle part. Hors de question que je le laisse m'échapper, pas maintenant. j'ai vraiment, vraiment besoin d'aide. Au point d'insister auprès de ce type, ça montre à quel point je suis désespérée, non ? Pour moi, si, alors il a intérêt à m'aider. Aujourd'hui, pas dans trois mois. Les examens de fin de trimestre, ceux de la dernière chance en gros, commencent demain. Je ne peux pas le laisser partir. Alors je le supplie mentalement et j'envoie tout un tas d'ondes positives pour qu'il accepte. Je suis inscrite au club de sciences occultes, j'ai le droit de faire des choses bizarres.

Je vois bien qu'il me trouve ridicule. Il doit faire partie de l'armée de gens qui ont décrété que la première année était d'une facilité déconcertante et que tout le monde pouvait la passer d'un claquement de doigts. Ouais, bah non désolée, pas tout le monde. Et il avait l'air d'en avoir déjà marre de lui parler. Peut-être que rester enfermée dans des bouquins aurait été moins désagréable, en fin de compte.

-Tu commences à me taper sur les nerfs. Ok, donne-moi ton nom et je m'arrangerai pour avoir un peu de temps libre pour te filer un cours.

Il "s'arrangera", hein ? Ca veut dire quoi, qu'il va accepter de m'aider à la fin du dernier examen du dernier trimestre ? Comme si j'allais accepter ça. Non mon chou, c'est mort. Tu m'aides maintenant ou je te colle jusqu'à la fin de tes jours.

-Disons dans une heure dans ta chambre, ça te va ?

Eh bah voilà, on progresse ! Bon, je sais pas si j'ai très envie qu'il vienne me filer un cours dans ma chambre (j'ai des colocs, quand même, et je veux pas qu'ils s'imaginent quelque chose), mais je vais pas essayer de discuter. C'est déjà un miracle qu'il ait accepté, ne poussons pas le bouchon trop loin. Du coup je hoche la tête.

-Ca me va. Je m'appelle Mizeru Torin au fait, premier étage, chambre 7.

Et je m'écarte pour le laisser passer. J'ai eu ce que je voulais, même si je vais sûrement devoir lutter pour qu'il devienne un peu plus aimable. Mais ça doit être faisable. Tout est faisable, avec un peu de volonté. La preuve ! Je me permets une dernière remarque avant qu'il ne disparaisse.

-Et si tu ne viens pas, je te retrouve et je me venge.

Même sans connaître son nom, il n'est pas très difficile à trouver. Quelqu'un qui vient à la bibliothèque un dimanche matin pour autre chose que des révisions doit y passer les trois quarts de son temps. Je n'aurais qu'à camper ici, il ne pourra pas s'empêcher de revenir.

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 19 Avr - 12:22
Hanbei Mori
M • Lycée - 3ième année
avatar


:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Un cours de rattrapage, trésor ?
Hanbei Mori / Mizeru Torin


Il avait fini par accepter et céder à son chantage, un coup déjà bien violent dans l'orgueil que le sourire de cette fille n'aidait pas à adoucir. Plutôt l'inverse, en fait, l'idée de lui donner ce qu'elle voulait lui tapait profondément sur les nerfs. Enfin, il l'avait cherché, aussi, quelle idée de prendre la mouche comme ça ? Son pseudo-défi était clairement calculé et il était tombé dedans la tête la première. Et ça se disait intelligent.

-Ca me va. Je m'appelle Mizeru Torin au fait, premier étage, chambre 7.

Bien, elle allait donc lui foutre la paix pour un bon moment. Une heure, mais c'était déjà ça. Ca lui laissait le temps d'avancer un peu dans son livre. Et peut-être de prendre une douche, à supposer qu'il ne serait pas trop absorbé dans son livre. Enfin bon, il avait dit une heure pour qu'elle le lâche, mais ça lui semblait quand même bien court, en y repensant.

Il ne lui accorda même pas un regard quand il quitta la bibliothèque. Il la verrait suffisamment s'il devait lui donner un cours, et il était encore énervé. Parce qu'il avait fini par faire ce qu'elle voulait, et que ça lui tapait sur les nerfs. Peut-être qu'il pouvait simplement ne pas venir...

-Au fait, si tu ne viens pas, je te retrouve et je me venge.

Comment ça, se venger ? Il ne s'arrêta que quelques secondes en tiquant, mais il se reprit rapidement et s'éloigna dans les couloirs pour retourner s'isoler dans sa chambre. Une heure, parce qu'il n'avait pas envie qu'elle le colle pendant des semaines. Tant pis. Quant à savoir s'il réussirait à augmenter sa moyenne, ça dépendait surtout d'elle et de son niveau. Il ne faisait pas de miracles, défi ou pas.

Du coup, il rejoignit sa chambre, vide à cette heure vu que ses colocataires étaient sortis. Il s'assit sur son lit et ressortit son livre, stylo en main, pour reprendre sa lecture. Et ses notes. Il continua sans s'arrêter, soulignant les phrases qui l'intéressaient et prenant des notes dans les marges, ou sur une feuille qu'il gardait à part. Il entendit vaguement quelqu'un entrer, puis ressortir, sans même daigner lever la tête. Il était si concentré que quand il décrocha finalement de son livre, il s'était écoulé une heure et demi.

-Et merde...

Hanbei reposa son livre sur la table de nuit et renfila ses chaussures avant de quitter la chambre. Il était en retard, et il espérait vraiment qu'elle n'était pas trop susceptible, parce que si elle considérait déjà qu'il l'avait plantée sur place, elle risquait de se "venger". Et il n'avait pas envie de savoir ce qu'elle entendait par là.

C'était où sa chambre, déjà ? Dortoir B, mais il ne se rappelait plus de numéro. ... Ah oui, chambre 7. Chambre 7... Il finit par la trouver et frappa à la porte.


Revenir en haut Aller en bas
Dim 22 Avr - 12:25
Mizeru Torin
Invité
avatar


Un cours de rattrapage, trésor ?

feat Hanbei Mori, Mizeru Torin


Il m'ignore totalement. Je ne dirais pas que ça m'énerve, mais presque. J'ai l'habitude d'être le centre d'attention, et que ce blondinet prétentieux ne daigne même pas m'accorder un regard c'est... c'est crispant. Mais j'ai réussi à le convaincre de m'aider, et je suis presque sûre qu'il a pris a remarque au sérieux. Sinon il ne se serait pas arrêté en m'entendant, pas vrai ?

J'hésite maintenant. Est-ce que je continue de travailler un peu toute seule ou est-ce que j'en profite pour faire une pause ? D'un côté, s'il ne vient pas, j'aurais perdu une heure que j'aurais pu exploiter pour travailler. De l'autre, s'il vient, ça me fera une pause bien méritée entre deux périodes de boulot. Mais travailler me permettrait aussi de ne pas trop me faire descendre s'il vient et qu'il commence à critiquer tout ce que je ne sais pas faire. Finalement, je décide de couper la poire en deux : une demi-heure de boulot, une demi-heure de pause. Peut-être que je devrai acheter à manger, pas sûre qu'il me laisse faire une pause déjeuner après...

Enfin bon, je reste donc une demi-heure de plus à la bibliothèque sans me soucier de savoir si les gens me regardent de travers. Oui, j'ai ruiné votre calme pendant quelques minutes, mais vous n'allez pas m'étrangler pour ça quand même ? Si ? Et au bout d'une demi-heure, je range tous ces bouquins qui m'ont plus donné mal au crâne qu'autre chose et je retourne dans ma chambre, pour m'allonger sur mon lit avec ma peluche dans mes bras et ne rien faire. Puis ranger un peu mon bordel histoire de ne pas devoir bosser au milieu d'un tas de fouillis.

Voilà, ça fait une heure. Il est déjà en retard, mais peut-être qu'il n'est pas scotché à sa montre comme moi. Du coup j'attends un peu, en cherchant une occupation pas trop prenante pour l'entendre frapper. Je décide de jouer à un jeu inutile sur mon téléphone. Cinq, dix, quinze minutes. Puis je comprends qu'il ne viendra pas.

Je sais que je suis patiente, et que je ne suis pas du genre à me mettre en colère facilement. Je peux attendre des heures mais je suis persuadée qu'il m'a plantée là et qu'il a juste fait semblant d'accepter pour que je le lâche. Et ça m'énerve. Du coup je sors de ma chambre, prête à retourner à la bibliothèque pour retrouver cet abruti et lui faire comprendre qu'on ne se moque pas de moi. Mais il n'est pas là-bas non plus. Sûrement dans sa chambre, le seul endroit où je ne peux pas le trouver (je vais pas aller fouiller toutes les chambres non plus).

Très bien, je reviendrais squatter la bibliothèque plus tard, si c'est comme ça. Pour l'instant j'ai faim (très faim même) alors je vais faire un tour à la cafet pour m'acheter deux sandwiches et un beignet, et une bouteille de jus de pomme. Et je retourne dans ma chambre.

Ah, il est venu, finalement. Avec trente minutes de retard. Il est en train de frapper à ma porte et je m'avance, tout en me disant que mon estomac a été bien sympa de me faire acheter deux sandwiches au lieu d'un.

-Ah, tu es là.

J'admets : je suis franchement surprise et je sais pas trop quoi dire, sur le coup. Je pensais vraiment qu'il n'allait pas venir. Du coup je me permets de passer devant pour rentrer dans la chambre avec mon sac de nourriture dans une main.

-J'en ai pris un pour toi, si tu veux.

Je soulève mon sac en disant ça. Bon, au départ, je l'avais pris pour moi ce sandwich, mais il n'est pas obligé de le savoir.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Et si tout était différent ... ? :: Quelque part ailleurs ... ©-