Viens semer la
DISCORD(E)




 

Sam 14 Oct - 14:04
Invité
Invité
avatar


I'm not afraid !
FT. Akarui Inabikiri



Quelle galère, j'étais trempé et j'avais oublié des affaires à l'université ! Bon, je vais vous faire un résumé de ce qui m'arrivait … Cela n'a rien d'amusant, pour moi en tout cas.

Le producteur voulait profiter d'un jour d'orage pour tourner une scène particulière où le personnage principal, joué par moi, devait affronter une difficulté dans son sport principal, le baseball. C'était pour un match important, et il devait à tout prix gagner ce match, qu'il perdait finalement, mais c'était pour mieux rebondir après. Bref, une scène typique de ce genre de dramas … Mais déjà que j'étais trempé à la fin du tournage de la journée, je réalisais que j'avais oublié mon sac de sport à l'université … Me voilà donc à courir sous la pluie gelée à essayer de savoir où était ce maudit sac de sport. Je n'avais pas le choix, je devais le retrouver pour laver mes affaires. J'avais eu danse dans la journée, avant d'être sur le tournage. J'avais déjà eu ma dose de sport … Il fallait que je cours en plus ! Bon un avantage, je n'avais pas besoin de m'enlever de la peau du personnage, la pluie m'avait remis les idées à leurs places.

Je courais à travers l'université, le sac n'était pas là où je l'avais laissé. Est ce que c'étaient des groupies qui me l'avaient pris ? J'espérais pas, déjà il devait être dans le vestiaire des garçons, mais en plus il y avait ma spatule de riz porte bonheur ! Je voulais retrouver ce sac à tout prix ! C'était plus important pour moi que pour le protagoniste de gagner son match. C'était mon porte bonheur ! Heureusement que je ne l'avais remarqué qu'après le tournage, que je ne l'avais pas. Je n'étais pas si superstitieux … Mais pour ça oui !

Je finis par arriver devant le bâtiment abandonné, où je vis, à l'intérieur, un sac. Je soupirais, je devais au moins me mettre à l'abri de cette pluie. J'entrais donc dans ce bâtiment qui ne me disait pas grand chose, laissant l'orage tonner à l'extérieur. Puis je trouvais ce que je cherchais : mon sac de sport. Je l'ouvris, premier réflexe, pour voir qu'à l'intérieur, il y avait bien ma spatule de riz, que je sortis pour l'avoir avec moi, après tout, il n'y avait personne pour me voir non ? Je pouvais être superstitieux, il n'y avait pas de caméra ou d'appareil photo. J'étais tranquille, enfin je croyais.

J'essorais mes cheveux en regardant à l'extérieur … Je n'étais pas un peureux, mais cet endroit m'inspirait peu, il était même un peu flippant, surtout les nuits d'orages, comme ce soir en fait … Enfin, une fois que l'orage serait passé, je pourrais ressortir. Je retournais vers mon sac pour prendre une serviette et m'essuyer un peu quand même, je ne voulais pas attraper froid … Quoi qu'un éternuement me fit croire que j'avais peut être pris froid … Mais mon nez ne coulait pas vraiment … Pas trop de soucis à avoir, je me réchaufferais chez moi. Je pris mon sac, la serviette sur ma tête et mes épaules, et je me posais contre un mur, où j'en profitais pour mettre mes écouteurs et répéter dans ma tête les paroles de ma prochaine chanson.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Oct - 13:32
Akarui Inabikiri
M • Lycée - 3ième année
avatar

I'm not affraid [Feat Chul Hei Akamaru]    

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

 Boo !

  ▬ En attendant que l'orage passe, allons chasser des fantômes ~
 

La soirée n'avait été que peu chargée pour la japonaise aux cheveux verts. Elle qui avait toujours été habitué à savoir parfaitement ses cours que tard dans la soirée, avec les cours qui avaient finis tôt, et elle qui avait dès le midi passé son temps à s'acharner sur ses devoirs, là voilà sans rien à faire. Et Akarui, Dieu sait ce qu'elle déteste ne rien avoir à faire ! Qu'y a t-il de pire, que de rester à lorgner sur le cadran d'une horloge, la bouche ouverte en o comme un poisson ? Akarui s'était toujours dit qu'ainsi, elle finirait par avaler une grosse mouche avec ses pattes toutes crades sans le remarquer. Et rien que d'y penser, elle en avait déjà la nausée. Alors l'ennui, non merci ! Et puis, relire des cours qu'elle connaissait déjà par cœur, cela ne lui plaisait pas particulièrement. Et elle avait déjà lu toute la section des sciences de la bibliothèque, alors qu'il lui restait encore quelques années dans l'établissement, alors elle ne pouvait pas se permettre de tout consommer maintenant. Bien sûr, elle serait capable d'amasser toute ces connaissances : quand elle était intéressée, elle ne perdait pas une miette de ce qu'elle apprenait.
Mais là, elle voulait vraiment faire quelque chose de différent, quelque chose d'excitant pour stimuler son esprit. Elle avait follement besoin de se balader, d'aérer son esprit, et de ressentir quelque chose de plus entraînant que l'ennui mortel qu'était attendre que le temps passe. Elle voulait passer par tout les états, par toutes les émotions, et se sentir toujours plus vivante.
Elle sortit donc de sa chambre, attrapant ses chaussures et une veste (histoire de ne pas finir trempée en traversant la cour), puis fila vers la sortie du bâtiment. Dehors, le ciel grondait, menaçant, comme si on cherchait à la dissuader de s'éloigner si tard de l'internat. Mais à vrai dire, elle s'en fichait bien : si elle voulait sortir, elle sortirait. Rien ne dissuadait Akarui sinon elle-même, c'était comme ça. Et là, il fallait qu'elle sorte.
Sur le pas de la porte, elle réfléchit quelques secondes à où elle irait. Elle avait son téléphone en poche, ce qui lui permit d'éclairer devant elle, histoire d'avoir une vision des environs. Bien... Une visite de l'établissement en pleine nuit ? Elle avait déjà visité le lycée et l'université depuis la rentrée, et cela faisait quelques temps qu'elle se demanderait quand elle irait faire un tour dans le bâtiment abandonné non loin du dôjo. Il semblerait que le temps était venu, et à vrai dire, elle se sentait déjà toute excitée. Si le plancher craquait, et qu'il y avait une odeur de renfermé, cela serait encore plus drôle !
Elle rabattit donc sa capuche sur sa tête, rangea son téléphone dans une poche interne, et traversa le campus en courant, non sans finir avec le bas de son pantalon trempé à force de sauter dans des flaques qu'elle n'avait pas pu apercevoir. Et bien, il pleuvait vraiment à torrent pour un mois d'octobre ! Elle pesta donc intérieurement, songeant que juillet était passé depuis longtemps, et qu'il serait temps de se calmer avec la pluie à longueur de temps.
Arrivée devant le bâtiment abandonné, elle aperçut à l'intérieur une forme humaine. Songeant à un fantôme en premier lieu -parce que c'était plus cool quand même-, elle réalisa finalement que c'était juste un type trempé avec sa serviette sur la tête et une spatule. Et disons qu'un type avec une spatule et une serviette sur la tête, c'était mille fois moins classe qu'un fantôme. La déception était grande...
Elle ressortit son portable pour l'éclairer, ne lui demandant absolument pas son envie avant de lui envoyer un rayon lumineux dans les yeux pour voir si c'était vraiment juste un humain banal...
...Et c'était juste un humain banal.
Enfin, il avait des cheveux rouges. C'était trop cool les cheveux rouges. Akarui, elle avait hésiter à se les colorer de cette couleur (mais le vert c'était mieux). Il avait des écouteurs dans les oreilles, et un sac posé près de lui. Un sac... Sac... Cours... Mais quel tordu irait réviser dans les couloirs d'un bâtiment en pleine nuit, avec un orage pareil ?! Il devait être un peu frappé celui-là aussi... Et puis, réviser à cette heure, dans ce contexte, c'était absurde quand on pouvait faire une visite super excitante d'un bâtiment abandonné, et donc potentiellement hanté (ou du moins, juste hanté pour le fun). Ou peut être qu'il écoutait juste de la musique... Mais pourquoi avoir un sac à côté ? Et c'était quoi cette histoire de spatule ?!

- Bah alors, ça, c'est inhabituel...! Un mec trempé des écouteurs dans les oreilles, le soir adossé à un mur d'un bâtiment abandonné du campus, et avec une spatule dans la main, c'est original ! Mais tu sais, il n'y a pas grand monde pour venir voir ce genre de spectacle la nuit... A moins que cette spatule serve à chasser les mauvais esprits, et que tu sois mort de trouille au point de te recroqueviller avec ta musique à l'entrée... plaisanta la fille aux cheveux verts, à moitié moqueuse.

Elle s'approcha, se disant que la tête de ce type lui disait vaguement quelque chose. Bof... Peut être qu'elle l'avait juste déjà vu sur le campus. Il y avait tellement de gens sur le campus, elle ne savait jamais vraiment qui elle croisait dans la journée... Même si un garçon aux cheveux rouges, ça aurait dut lui marquer l'esprit... Il n'y avait pas tant que ça de personnes aux cheveux teints ici !
Puis, jetant un oeil à son portable, qui indiquait bientôt minuit, elle lui demanda :

- Vu que t'as pas l'air de vouloir bouger d'ici avec un orage pareil, ça te dit une chasse aux fantômes ?

Elle n'avait rien à perdre. Et puis, cela pouvait toujours être amusant ! Une chasse aux fantômes à deux, ça avait aussi son lot de fun, et elle avait bien envie de tenter l'expérience. Si il avait peur, au pire, elle pouvait toujours le laisser à l'entrée, et tenter de toujours plus le traumatiser à coup de récits sordides tout juste inventés jusqu'à ce qu'il se décide à la suivre (pour qu'elle tente d'encore plus le traumatiser avec ses délires idiots). Dans tous les cas, elle s'occuperait d'une façon ou d'une autre. Et autant profiter des lieux !

 

© [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Oct - 14:16
Invité
Invité
avatar


I'm not afraid !
FT. Akarui Inabikiri



Je n'avais pas remarqué que quelqu'un était entré dans le bâtiment. J'avais les yeux mi clos, à m'endormir à moitié. Le travail était certes très intéressant, mais très fatiguant. Je dormais peu. Donc c'était un peu normal que je m'endorme même dans un lieu pareil si je n'étais pas actif. Mais après quelques moments à somnoler à moitié, j'entendis une voix féminine. Une voix que je ne connaissais pas. Je ne compris ce qu'elle dit qu'en entendant parler de spatule quand j'enlevais un des écouteurs. J'enlevais le deuxième et rangeais la fameuse spatule dans mon sac. Rhaa, elle ne comprenait rien cette fille, comme la plupart qui me voyaient dans un moment de … fatigue, oui de fatigue … Par contre, elle ne semblait pas être une de ces groupies …

Je me relevais doucement, éteignant la musique et rangeant les affaires dans mon sac de sport. Puis je soupirais, j'aurais bien dormi un peu plus personnellement. Mais cette fille était venue m'embêter … Quelle galère ! Je regardais l'heure à ma montre, réalisant que je portais juste une chemise violet sombre, et un pantalon sombre. Bref, je commençais à avoir froid, et dans ces cas là, rester inactif était mauvais.

« Pour information, je ne suis pas venu à la chasse aux fantômes, encore faudrait-il qu'ils existent ! Je suis juste venu récupérer mes affaires qu'un fouineur a placé ici, et je m'abritais de la pluie le temps qu'elle passe. »

Je passais ma main dans mes cheveux qui étaient déjà un peu moins trempés, et je regardais l'état de ma longue tresse qui attachait mes cheveux à l'arrière. Non, il n'y avait rien à y faire, j'étais bon pour reprendre une douche, les sécher et la refaire, ça allait me prendre un temps fou … Je soupirais à nouveau et je relâchais ma tresse. Puis je me tournais vers la jeune fille (enfin jeune … Je ne connaissais pas son âge)

« Et que viens tu faire ici à une heure pareille ? N'importe qui de raisonnable serait en train de se reposer ou de travailler. En tout cas personne ne viendrait ici par un temps d'orage ! »

Ah oui, la notion de raisonnable n'était pas toujours la même chez tout le monde, chez moi, c'était le travail avant tout.

« Au fait, je suis Chul Hei, et tu es ? »

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Oct - 23:56
Akarui Inabikiri
M • Lycée - 3ième année
avatar

I'm not affraid [Feat Chul Hei Akamaru]    

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

 Boo !

  ▬ Allez, viens, ça sera drôle ~
 

Elle l'observa se défaire de ses écouteurs pour les ranger dans son sac, silencieux. Puis, à son soupir, elle devina qu'elle dérangeait probablement... Elle ? Déranger ? Si ça la dérangeait ? Bien sûr que non ! Parfois, on pourrait dire qu'elle serait née pour casser les pieds à tout le monde avec sa bonne humeur. En fait, elle même pensait qu'elle devait être joyeuse tout le temps pour contaminer les autres de son bonheur. C'était très important, d'être heureux, de s'amuser, de faire des bêtises, et de décoincer certains élèves trop sérieux. Elle ne savait pas trop ce que faisait ce garçon aux cheveux rouges à cette heure dans le bâtiment abandonné, mais par ce temps là, il était hors de question de la laisser poireauter et attraper la crève alors qu'il pouvait partir en exploration avec elle et se défouler !

« Pour information, je ne suis pas venu à la chasse aux fantômes, encore faudrait-il qu'ils existent ! Je suis juste venu récupérer mes affaires qu'un fouineur a placé ici, et je m'abritais de la pluie le temps qu'elle passe. »

Tss... Il semblait bien ennuyeux celui-là encore... Cela ne l'étonnait finalement plus qu'un petit malin ai mis ses affaires ici. Il n'était pas drôle... Il ressemblait à l'égérie d'une pub pour shampoing, et il était aussi ennuyeux que ces dîtes publicités alors... Elle sentait déjà qu'il allait la gaver... Et elle qui avait misée sur une petite soirée cool... Il voulait tout ruiner ou quoi ?!

« Et que viens tu faire ici à une heure pareille ? N'importe qui de raisonnable serait en train de se reposer ou de travailler. En tout cas personne ne viendrait ici par un temps d'orage ! »

Ce qu'elle venait faire ? Elle lui avait dit, non ? Une chasse aux fantômes ! Une chasse aux fantômes ! Et puis, la notion de raisonnable lui était inconnue. Elle était incapable d'attendre, incapable de faire preuve d'un minimum de patience quoi qu'il arrive. Alors dès qu'elle voulait faire quelque chose, elle le faisait. En fait, c'était une chance qu'elle soit aussi concentrée sur des devoirs, sinon, elle aurait été du genre à s'éparpiller dès qu'elle aurait trouvé une nouvelle idée. Et Dieu sait que pour les bêtises, elle pouvait en trouver facilement... Juste se sauver de l'internat un soir d'orage pour une chasse aux fantômes à l'autre bout du campus, c'était en soit un peu extravagant comme envie soudaine.

« Au fait, je suis Chul Hei, et tu es ? »

Chul Hei ? Ce nom ne sonnait pas très japonais. Etait-il coréen ? Il y avait une bonne part de coréens parmi les étrangers présents dans l'établissement. Enfin... Sur les listes de classes, elle avait vu plusieurs noms qui lui lançaient très coréens, mais au fond, elle ne pouvait rien en savoir étant donné qu'elle ne parlait même pas cette langue. Cela avait une sonorité étrange, mais pas désagréable... En tout cas, c'était plus original que "Tanaka" !

- Akarui. Enchanté Chul Hei.

Un immense sourire se dessina sur son visage, tandis qu'elle lui tendait maintenant la main dans le but de la serrer. C'était un peu étrange, comme salutation... Mais Akarui comptait encore entraîner le jeune homme aux cheveux rouges dans sa quête de fantômes, et ce, même si il avait la personnalité d'une égérie d'une publicité pour shampoings. Ça se trouve, il était plus drôle que ça...

- L'orage est pas prêt de passer, tu sais ? Tu gagnerais plus à faire la chasse aux fantômes avec moi, plutôt qu'attendre que ça passe, et que tu attrapes la crève. laissa t-elle tomber.

Puis, elle marmonna quelque chose comme "Faudrait pas que tu sois tout morveux pour le tournage de ta pub pour shampoings, ça s'rait pas très sexy", très bas, dans sa barbe, comme à elle-même, comme pour se moquer de ses réflexions précédentes sur la personnalité agaçante du jeune homme, qui avec son physique d'idol, donnait plus l'impression d'être un panneau publicitaire qu'un humain.

 

© [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 9 Nov - 21:07
Invité
Invité
avatar



Elle s'appelait Akarui, un nom bien japonais à mes oreilles … Enfin, elle semblait ne pas vouloir se soucier de mes opinions sur l'envie d'être tranquille, pour une fois que je pouvais l'être. Mais quand je remarquais qu'elle me tendait la main … Je restais une seconde sans savoir quoi faire avant de la serrer avec un peu de timidité ? Enfin, plutôt méfiance. Elle me semblait pas digne de confiance … Elle allait m'entraîner dans une galère je le sentais gros comme une maison.

« Enchanté Akarui ... »


Ben voilà, elle me proposait une chasse aux fantômes. Qu'est ce que ça allait m'apporter ? Je passais ma main dans mes cheveux non attachés, soit l'avant de ma chevelure. Je soupirais. Je l'entendis murmurer quelque chose sur des shampoings … Qu'est ce qu'elle avait avec mes cheveux elle ? Elle les aimait pas ? J'étais le rouge des Rainbow Stars à l'époque ! J'étais plus tourné sur l'apparence d'un point de vu extérieur, mais en vrai, je me focalisais pas sur le physique. Je m'en moquais en fait du physique, c'était juste que j'avais le devoir, avec mon travail, je devais faire attention à mon apparence … Je soupirais à nouveau.

« Bon bah, je sens que tu vas pas me laisser tranquille et que j'ai pas le choix … Enfin, j'espérais pouvoir dormir un peu cette nuit … C'est mort j'ai l'impression … »

Je me parlais plus à moi même qu'à elle. Elle allait me coller si je ne bougeais pas jusqu'à me saouler au maximum. Enfin tant pis, j'allais partir pour une aventure que j'aurais plus qu'apprécié à l'époque où j'avais 7 ans … Maintenant, j'allais juste me promener dans le noir avec une fille qui avait des passions de petite fille.

« Bon bah, allons y ! Je te suis ! Après tout, quitte à pas dormir, autant s'occuper d'une manière ou d'une autre ! »


Et puis, peut être que cette aventure allait être plus amusante qu'elle n'y promettait …


Citation
Revenir en haut Aller en bas
Sam 18 Nov - 0:35
Akarui Inabikiri
M • Lycée - 3ième année
avatar

I'm not affraid [Feat Chul Hei Akamaru]    

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Boo !

▬ Yosh ! Allons-y !

Visiblement, l'égérie de publicité pour shampoings ne semblait absolument pas convaincu par le speech de la plante verte. Etait il du genre coincé ? Cela semblait plutôt évident à Akarui. Les égéries des publicités pour shampoings devaient répondre à un nombre astronomique de critères physiques... Elle se demandait d'ailleurs si il passait du temps à entretenir ses cheveux, parce qu'ils étaient vachement longs maintenant qu'elle y faisait un peu plus attention !

« Enchanté Akarui ... »

Il soupira ensuite, peut être atterré par ses tendances "gamines". Il avait certainement grand besoin de se décoincer. Il devait avoir le nez constamment dans son travail et la superficialité de la société pour suivre à la lettre ses dictats. La chasse aux fantômes, c'est amusant ! Il n'y avait rien d'objectivement enfantin à chercher à se faire peur, à faire travailler son imagination, et juste s'amuser. C'était un peu comme si le domaine de l'amusement n'était réservé qu'aux enfants... Elle trouvait cela très triste...

« Bon bah, je sens que tu vas pas me laisser tranquille et que j'ai pas le choix … Enfin, j'espérais pouvoir dormir un peu cette nuit … C'est mort j'ai l'impression … »

Bien sûr qu'elle ne l'aurait pas laissé en paix ! Elle ne laissait jamais les gens en paix ! C'était Akarui après tout... Elle avait toujours besoin de sauter partout et de discuter avec tout le monde. C'était à se demander si il lui arrivait de fermer l’œil... On se demandait si elle n'était pas immunisée contre la fatigue et le sommeil surtout, parce qu'elle ne cessait vraiment jamais de se dépasser. C'était véritablement une boule d'énergie, qui bondissait partout en hurlant. Une gamine, mais sans une batterie épuisable dirait on... Et elle n'allait pas laisser Chul se reposer ici (toute façon, avec l'orage, et mouillé comme il était, il ne risquait pas de trouver le sommeil).

« Bon bah, allons y ! Je te suis ! Après tout, quitte à pas dormir, autant s'occuper d'une manière ou d'une autre ! »

Il était partant ? Vrai de vrai ? Le visage de la verte s'illumina, et elle se retint de se jeter sur Chul pour lui faire un câlin tant elle était heureuse. Elle voulait vraiment faire cette chasse aux fantômes avec quelqu'un, alors c'était formidable d'avoir trouvé ce quelqu'un ! Et puis, c'était pas grave si c'était l'égérie d'une publicité de shampoings, tout lui convenait. Après, elle ne garantissait pas de ne pas vouloir tripoter les cheveux du rouge, parce que sa couleur de cheveux était vraiment trop classe. Elle avait du mal à imaginer tout l'entretien nécessaire pour ça... Les cheveux teints étaient difficiles d'entretien, alors si en plus ils étaient aussi longs...

- Allons-y ! Allons-y ! s'écria t-elle alors.

Elle l'entraîna donc dans des couloirs bien moins éclairés, le consultant du regard. Elle réalisait finalement qu'elle ne savait pas si c'était un type courageux ou un brin trouillard... Elle avait très envie de savoir, et surtout, très envie de s'amuser, alors elle fit en sorte qu'il la perde de vue quelques secondes, repérant une porte, pour filer un violent coup de pied dedans, juste pour que ça fasse du bruit, et que de la poussière tombe du toit.
Là, elle se tourna vers Chul, pleine d'espoir.

- T'es encore là ? demanda t-elle alors.

Elle voulait voir si il avait eu peur, ou si elle devait en faire plus. En fait, elle voulait surtout qu'il laisse filtrer des moyens de le taquiner... Autant s'amuser à fond...! Enfin, du coup, si elle lui faisait faire des crises cardiaques, c'était un peu moins cool... Mais peu importait, elle voulait juste s'éclater, elle ne vivait que pour cela. Sa vie, elle avait décidé de la dédier à des trucs un peu moins agaçants que "trouver un bon boulot et gagner de l'argent pour fonder une famille".

- Tu sais ce qu'on raconte ? Il y aurait eu une jeune fille aux longs cheveux blonds qui se serait suicidée ici. Vu que ses cheveux étaient très longs, comme les tiens, on l'appelait Raiponce. Et depuis qu'elle est plus là, bah on dit qu'elle revient quand même pour couper les cheveux des gens. expliqua Akarui, en pleine improvisation.

C'était une histoire débile, mais en fait, maintenant qu'elle y pensait, elle avait bien envie d’appeler Chul "Raiponce" plutôt "qu'égérie d'une publicité de shampoings". C'était plus court, et ça faisait plus affectif. Même si avec son histoire, c'était très glauque. Mais qu'importe, elle voulait surtout le tester à cet instant.

© [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Dim 26 Nov - 15:29
Invité
Invité
avatar



Il suffit que je lui dise que j’étais d’accord pour son aventure qui en soi, ne me tentait pas du tout, mais c’était le seul moyen pour qu’elle me fiche à peu près la paix … Je n’avais pas d’autre choix que de me relever et de prendre mon sac pour y aller avec elle, la suivant, je n’allais quand même pas passer devant alors que ça me gonflait déjà. Elle avançait dans les couloirs les moins éclairés, je n’avais pas de lampe de poche, mais le noir ne m’effrayait pas plus que cela, j’avais déjà du faire des scènes dans le noir presque complet, ou même un jeu d’idoles dans une maison hanté. Ce n’était pas la mer à boire, il n’y avait rien de fait exprès ici pour qu’on ai peur, à moins que cette enfant ai posé des pièges ou des trucs de ce genre, ce que je doutais. Elle se retourna subitement, et j’haussais mon sourcil.

« Pourquoi ne serais-je plus là ? Je n’ai rien d’autre à faire je t’ai dit ! »

A moins qu’elle ai cherché à m’effrayer … Ce qui était un échec critique. Je réalisais d’ailleurs qu’elle était plus grande que moi, ce n’était pas difficile, j’étais de petite taille. Entre une grande fille aux cheveux verts, et un petit garçon aux cheveux rouges, et longs par dessus le tas, ça faisait un duo un peu improbable. Elle me tira de mes pensées en me racontant une histoire sur une fille qui serait morte dans le bâtiment et qui s’amuserait dans ses heures d’errance à couper les cheveux des gens. Je soupirais, elle espérait vraiment me faire peur avec ça ? Je ne croyais pas aux fantômes, c’était le folklore que j’avais parfois du mal à comprendre avec ma famille, enfin, je n’allais pas la laisser seule dans son délire quand même … J’allais lui faire croire que … en fait non …

« T’avise pas à toucher à mes cheveux avec une histoire aussi ridicule … »

J’entendis ensuite du bruit dans une des salles à proximité. Le bâtiment était délabré, et surement occupé par des animaux, je ne fis que sursauter légèrement quand un truc passa sur mes pieds. Un rat surement. D’ailleurs, un autre arriva dans mes pieds quand je marchais et je shootais dedans par mégarde, entrainant un bruit contre le mur, à moins que ça ne soit dans les jambes de l’autre fille …

« Mis à part quelques bestioles, il n’y a rien ici … »


Parce que tu espérais que j'ai peur ?
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Jan - 22:05
Akarui Inabikiri
M • Lycée - 3ième année
avatar

I'm not affraid [Feat Chul Hei Akamaru]    

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Boo !

▬ En attendant que l'orage passe, allons chasser des fantômes ~

Après son capharnaüm, elle s'attendait à ce que ce type flippe. Elle se disait qu'avec son air de jeune homme sérieux (et avec une chevelure d'égérie de shampoings), il était peut être ce type de personne qui était en réalité impressionnable. Un ras de bibliothèque, qui restait terré entre les livres, à l'affut du moindre bruit, sursautant tout le temps. Quelqu'un qui hurlerait si aiguë quand on lui sauterait dessus qu'une gamine de six piges trouverait elle aussi que les ultrasons, finalement, ça craint. Mais en fait, rien ne se passa d'amusant. Ce n'était pas un garçon impressionnable.

« Pourquoi ne serais-je plus là ? Je n’ai rien d’autre à faire je t’ai dit ! »

Ah, il était agacé. Quel type barbant ! Il n'était là que parce qu'il n'avait rien à faire... C'était vrai... A vrai dire, elle se demandait encore par quel moyen elle allait pouvoir le décoincer... Il était trop sérieux. Vraiment beaucoup trop sérieux. Mais chacun avait sa faiblesse, n'est ce pas ? Qu'est ce qui le pousserait à devenir plus amusant ? Qu'est ce qui pourrait le dévergonder ? Où était la bonne solution ? Elle se creusa la tête, ignorant sa réplique. Enfin, elle l'avait entendu, mais si elle voulait lui couper les cheveux, elle le ferait, quoi qu'il en pense. Mais là, elle n'avait pas envie. Elle le trouvait drôle avec ses longs cheveux. Et puis, ils étaient rouges et soyeux, elle trouvait ça plutôt classe. Enfin, Akarui était une grande fan des colorations capillaires, alors évidemment, voir des gens à la chevelure de teinte trop douteuse pour être naturel la rendait heureuse.
Elle entendit soudainement un bruit contre le mur, ce qui la fit sourire, tandis qu'elle regardait tout autour avec un air expert.

« Mis à part quelques bestioles, il n’y a rien ici … »

Elle zappa complètement ce qu'il avait dit. Oui, en fait, elle était en pleine crise d'inspiration. Elle se sentait actrice de théâtre, inspectrice, chasseuse de fantômes. Elle releva ses lunettes imaginaires, faussement sérieuses, avant de se tourner à nouveau vers Chul. Là, solennelle, elle lui jeta :

- L'aventure nous appelle Watson ! Un fantôme rôde en ses lieux, et notre mission est de le trouver ! C'est elle qu'on entend depuis tout à l'heure !

Quelle histoire allait elle inviter ? A vrai dire, depuis qu'elle était gamine, elle avait eu le temps de partir très très loin dans ses délires et de créer mille et une histoire, alors en créer une nouvelle serait chose aisée. Cette sensation, celle de partir à l'aventure, lui remplissait déjà les yeux d'étoiles. Elle était vraiment une gamine dans un parc d'attraction. Si ce n'est qu'elle était dans un bâtiment abandonné la nuit, durant un orage, et avec un type trop sérieux pour adhérer à ses bêtises. Mais qu'en avait elle à faire ? Elle allait juste l'entraîner ! Elle alla lui attraper les mains, déclarant :

- Il nous faut trouver ce fantôme, et guérir son petit coeur pour qu'il aille rejoindre ses amis ! Toi seul peut lui redonner le sourire Raip-Chul ! Je compte sur toi ! Ne me déçois pas !

Elle darda ses yeux dans les siens avec toute la sincérité du monde, espérant bien instaurer une ambiance si louche qu'il allait en être mal à l'aise... mieux, qu'il allait finalement adhérer et la suivre pour jouer avec elle ! L'aventure n'attendait qu'eux ! A eux la fille fantôme et l'excursion démentielle !


© [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Dim 28 Jan - 21:04
Invité
Invité
avatar
I'm not afraid ! Parce que tu espérais que j'ai peur ?

Elle ne semblait même pas m'écouter … Elle commença même à jouer un rôle, celui de Sherlock, enfin un Sherlock un peu étrange, parce que je ne l'avais jamais imaginé avec des cheveux verts … Je tiquais, essayant de ne pas rentrer dans son jeu, après tout, elle était juste venue m'ennuyer avec ses histoires, moi qui n'étais là que parce qu'on avait planqué mes affaires et ma spatule de riz fétiche … Un fantôme qui rodait dans ces lieux … Si on avait été dans un manga, j'aurais eu l'espèce de goutte d'eau sur la tête, pour montrer que j'étais déçu … Et aussi les yeux froncés pour montrer que j'étais intrigué … Je tiquais aussi sur le Raip-chul … C'était pas un mix entre mon nom et celui de Raiponce ? C'était parce que j'avais des cheveux longs et soyeux qu'elle me disait ça ? Je luttais intérieurement, si je rentrais dans son jeu, je serais trop pris pour me reposer, alors que le lendemain il y avait cours … Je devais dormir … Je devais me reposer … Je devais … ARG !

« Très bien, Sher-rui ! Nous trouverons ce fantôme, on ne peut pas le laisser hanter ces lieux plus longtemps, son cœur ne fait que souffrir un peu plus chaque seconde que nous perdons ! »

J'avais l'air très sérieux, et surtout très pris par mon personnage. Si j'avais un chapeau et une pipe, j'aurais joué avec, en attendant, je pris ma spatule de riz fétiche et je la tendis devant nous.

« C'est cet objet qui le libérera de ses hantises ! Seul le sourire doit apparaître sur son visage, et ainsi il rejoindra ses amis ! Nous ne devons pas échouer Sher-rui, c'est notre seule chance de le sauver ! Moi, Raip-chul, je jure sur mon honneur qu'on y arrivera ! »


Puis j'avançais, farfurant partout. Cet esprit ne devait pas être loin, nous devions le trouver pour que personne n'ai à subir les mauvais coups de cet esprit qui devait souffrir plus que ce qu'il ne devait. Nous devions le sauver, c'était plus que nécessaire. Le laisser souffrir était une hantise, notre mission ne dépendait que de notre sérieux, et personne ne me bloquerait dans ma tâche, pas même Sher-rui, si elle s'avérait inefficace pour m'aider.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Lun 30 Avr - 14:08
Akarui Inabikiri
M • Lycée - 3ième année
avatar

I'm not affraid [Feat Chul Hei Akamaru]    

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Boo !

▬ What ? Il est si chaud que ça pour cette chasse aux fantômes finalement...?

Le pauvre garçon en face d'elle devait être au bord du ravin du désespoir. Sûrement parce qu'Akarui était du genre irrécupérable. Alors oui, elle était déterminé à faire son cirque quoi qu'il arrive, et non, il n'avait pas le possibilité de refuser de rentrer dans son jeu. Il n'y avait qu'un seul choix possible, et même si il cherchait une autre option, elle l'entraînerait quand même dans son aventure. Il fallait croire que ces heures de révisions avaient été trop étouffantes pour la verte... Une fille aussi active, bien que très à l'aise dans ses études, ne vouait pas non plus une profonde affection envers les sujets étudiés au lycée. Ceci était d'ailleurs fréquent chez les surdoués... L'ennui était un ennemi terrible. Et Akarui le craignait plus que tout. Elle mourrait même intérieurement de savoir qu'elle aurait pu rester à réviser ces sujets stupides plus longtemps. Rien ne la déprimait plus que ne rien faire d'excitant... Elle avait besoin de s'amuser et de découvrir avant tout.

« Très bien, Sher-rui ! Nous trouverons ce fantôme, on ne peut pas le laisser hanter ces lieux plus longtemps, son cœur ne fait que souffrir un peu plus chaque seconde que nous perdons ! »

Quoi ? Quoi ? mais qu'est ce qui faisait... Il a... accepté ? Ne sachant plus trop si elle rêvait ou pas, une euphorie encore plus puissante s'empara du coeur de l'adolescente. Il jouait le jeu ! Elle n'avait pas à user d'un jeu détourné ! Il allait jouer avec elle ! Elle se sentait comme une gamine ayant réussi à trouver assez de personne pour faire une immense partit de loup. Et Dieu sait à quel point elle avait envie de détaler comme une lapine pour faire le tour du bâtiment abandonné, en riant aux éclats à la poursuite d'un truc qui n’existait même pas. Juste pour le fun. Pour faire passer le temps. Mais c'était si important pour elle...

« C'est cet objet qui le libérera de ses hantises ! Seul le sourire doit apparaître sur son visage, et ainsi il rejoindra ses amis ! Nous ne devons pas échouer Sher-rui, c'est notre seule chance de le sauver ! Moi, Raip-chul, je jure sur mon honneur qu'on y arrivera ! »

Et tandis qu'il disait ça, il désignait de sa spatule de riz un couloir. Cet objet ? Libérer le fantôme ? Oh, quelle brillante idée ! Elle avait trouvé un bon allié décidément ! Il avait de bonnes idées ! Quel type extra en fait ! Elle regrettait un peu de l'avoir assimilé à une égérie de publicité pour shampoings maintenant, parce qu'il était vraiment cool. Surtout qu'il commença la quête, et elle s'empressa de le suivre, des étoiles plein les yeux, trépignant comme une gosse avant de déballer son cadeau à Noël... Elle était un peu comme ça naturellement de toute façon...
Alors, sautillant partout, l'inspecteur Sher-rui montrait parfois des directions à Raip-Chul, s'empressant à chaque fois de lancer des explications abracadabrantes. Parfois, elle allait simplement ressortir des vieux contes qu'elle avait lu sur internet, et puis, un moment, elle sortit un :

- Dans cette salle, ce fantôme à fait de la cuisine pour la première fois ! Il a crû qu'on pouvait faire cuire des pâtes dans un tuba, et il est mort en s'étouffant avec les pâtes, parce qu'après, il a essayé de les souffler lui même, mais il en a avalé d'un coup, et il est mort.

Plus ridicule du meurs. Mais bon, Akarui, elle n'en avait toujours rien à cirer, continuant son aventure, jusqu'à arriver devant un couloir plus proche de l'entrée. Là, elle réalisa qu'ils avaient fait le tour du bâtiment... Déjà ? Et dire qu'ils commençaient tout juste à s'amuser... Elle se tourna vers Chul, d'un air extrêmement peiné. En plus, l'orage avait cessé... Et il ne pleuvait plus que de toutes petites gouttes...

- Raip-Chul, on a déjà fait le tour... Et en plus le fantôme est partit parce qu'il n'y a plus d'orage... Tu vas partir alors...?

Elle lui jeta un regard de chien battu, comme si il avait la possibilité de ramener l'orage. Bah oui, il devait savoir faire une danse de la pluie lui... Il avait la tête de quelqu'un qui savait faire tomber de l'eau... Enfin, elle espérait. Mais elle était consciente au fond d'elle que l'amusement avait une fin, et que le garçon aux cheveux rouges allait certainement repartir dans un endroit plus adapté pour dormir. Parce que c'était pas vraiment l'heure de jouer, maintenant qu'elle y songeait...


© [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Campus :: Bâtiment abandonné-