Viens semer la
DISCORD(E)



■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Juger sans connaître revient à rejeter sans comprendre. [ PV Nick Ballentine]

 :: Campus :: Terrain de sport :: Piscine Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 20 Sep - 22:15
Invité
Invité
avatar
Juger sans connaître revient à rejeter sans comprendre
avec Nick Ballentine
Ce weekend a été assez difficile pour moi, moralement parlant mais physiquement aussi. Je dois continuer à faire attention à ma blessure à la cuisse, donc je me préserve. Parler avec Andrew m’a fait du bien. C’est très étrange, voire flippant, mais comprendre qu’il y a pire que tes petites problèmes de conscience d’adolescente attardée en amour, remet un peu les pendules à l’heure.
Bon, ça n’empêche que je n’approuve pas beaucoup plus le comportement de ma sœur avec les garçons, surtout parce que j’ai peur qu’on abuse d’elle. Par exemple, le mec de sa soirée de samedi, Nick je crois, je suis sûre qu’elle a couché avec, même si elle n’a rien dit de très clair. Mais je suis surtout sure qu’il l’a laissé gagner à ce jeu pour pouvoir la mettre dans son lit. Ma sœur n’est pas forcément du genre naïf, mais face à un beau gosse elle fonce sans réfléchir. Je peux comprendre… heu non plutôt accepter… qu’elle veuille s’amuser sans s’impliquer affectivement. Je sais qu’elle se protège. Mais quand même…

Du coup, cette fois c’est moi qui la colle un peu. Je ne peux pas encore trop courir. J’ai fait un léger footing hier, donc aujourd’hui repos. En sortant des cours j’aurai pu aller au club informatique ou de dessin, mais je ne sais pas : une envie de voir Haley épater son capitaine m’a prise. Bon faut dire qu’aller admirer ce beau mec, ce n’est pas non plus dégoutant à regarder. Disons qu’avoir envie d’encourager ma sœur en se rinçant l’œil, fait aussi du bien au moral. De toute façon il n’a pas l’air d’aimer les filles et je suis bien incapable d’aller lui parler. Regarder de loin me va.

Je me suis dit qu’un autre dessin de lui ferai plaisir à Haley donc je l’ai accompagnée. Installée dans les gradins spectateurs, j’ai chronométré et regardé les performances d’Haley. Elle retrouve enfin toute sa vigueur de super poisson. Je suis contente de la voir s’y remettre vraiment.

En plus d’avoir besoin d’être près de ma sœur, je lui ai fait plaisir d’un point de vue tenue. Comme je ne fais pas de sport aujourd’hui, je ne porte pas mon éternel jogging. J’ai mis un jean slim, mes godillots noirs et un top blanc à fine bretelle sous un sweet-gilet à capuche bleu ciel. Bon il est certes une taille au-dessus et me tombe à mi-cuisse, mais je n’aime pas montrer mes formes. Que ça soit mes fesses ou ma poitrine, je me sens mal à l’aise. Les garçons ne regardent que ça et se foutent de qui tu es vraiment.
Sauf qu’il fait chaud à la piscine, et le soleil tape bien à travers les vitres. Du coup j’ai viré mon sweet. Je me dis quand même que j’aurai du réfléchir avant de mettre ce top, il est bien trop collant et décolleté. En fait je me demande si ce n’est pas un à Haley d’ailleurs. J’suis pas du genre à réfléchir milles ans le matin pour m’habiller, j’ai pris vite fait, et voilà le résultat. Du coup je me suis installé en haut des gradins et le haut de mon corps se trouve masqué par ma planche à dessin. Et puis personne ne fait vraiment gaffe à moi, les mecs ou nanas en maillots sont bien plus attractifs. Il y a même des filles qui osent le deux-pièces ! Elles sont magnifiques, bien sûr. Mais rien que l’idée d’envisager cela, mon visage s’empourpre.

Au bout de 45 minutes de surveillance des capacités de ma soeur, rassurée de la voir épanouie dans son eau, je me mets à dessiner le capitaine. Mais j’ai aussi observé ma sœur discuter avec un garçon. Il est beau gosse, genre ténébreux d’1m80 ou plus, sûrement deux ou trois ans de plus que moi, musclé comme il faut, et très agréable à regarder en slip de bain, un sourire accroché au visage qui doit faire tomber toutes les filles. Je me suis instinctivement mis à dessiner ses traits. Il a les cheveux quasi de la même couleur qu’Haley. « Wouai, c’est mon copain de cheveux !», elle dirait c’est sûr et certain ! Ça me fait sourire légèrement mais c’est rapidement mon angoisse qui revient. Il y a clairement une alchimie entre eux. Le langage du corps ne ment pas. Ils se touchent… limite c’est indécent… C’est vrai quoi ! Haley a posé sa main sur son torse ! Nu, bien sûr ! Ça m’en fait rougir toute seule. Comment je peux être la sœur d’une fille aussi à son aise avec les garçons ? Ce qui est sûr c’est que j’en ai un nœud dans le ventre, pour ne pas changer. Je ne sais pas, je me sens mal à l’aise, même si leur discussion n’a pas duré longtemps. Haley a fini par reprendre l’entrainement et j’ai laissé mon croquis de mec aux cheveux rouges pour reprendre mon dessin sur Yoite. Au moins, lui, je commence à m’habituer de le voir, et il n’y  pas d’ambiguïté, genre tension sexuelle, avec ma sœur.

Il est bientôt 19h00, Haley finit par sortir de l’eau. Elle me dit qu’elle va se changer mais doit aussi régler quelques trucs. La connaissant elle va draguer ou espionner les mecs. Non, je n’ose pas imaginer d’autres activités plus « hot ». Ma sœur ce n’est quand même pas une chaudasse qui saute sur tout ce qui a un… « p…e…n…i..s »… Non ! Non ! Je secoue la tête pour me retirer cette image de la tête. Ce qui la perd dans le temps c’est surtout son infatigable langue et son irrépressible envie de taquiner ou piéger ses amis, Yoite doit commencer à en faire les frais d’ailleurs.

Enfin bref, Haley et l’heure, ça fait deux. Et elle sait que je peux dessiner des heures donc elle ne va pas se presser. Je reste donc dans les gradins alors qu’elle s’éloigne vers les douches. Il reste quelques nageurs, mais la piscine commence à se vider. Le mec aux cheveux rouges est encore là d’ailleurs. Mais je ne me préoccupe pas de ce qui se passe sur la piscine et je continue à dessiner.

Dessin de Hope:
 



Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Oct - 21:16
Nick/Ellia Ballentine
C/M • Université - 3ième année
avatar


:
C/M • Université - 3ième année
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

«  Juger sans connaître revient à rejeter sans comprendre. »[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Nick
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hope
Ellia était partie tôt ce matin. Lui avait loupé un ou deux cours, ce qui aurait mis Anko en rage avec son obsession des responsabilités - de quoi être content de ne plus être avec elle. Il avait ouvert les yeux, vu la lumière bien trop violente du soleil lui arriver en plein visage, et lutté pendant bien cinq minutes pour convaincre son corps de se lever. Un cours, puis il allait reprendre le sport en douceur parce que sa fatigue du week-end l'avait empêché d'en faire et que le manque commençait déjà à le faire disjoncter son cerveau. Pas étonnant qu'il ait eu du mal à se lever.

L'heure de cours cours avait été longue ; tout du long, il avait flotté dans un demi-sommeil, aux limites de sa conscience, le corps presque paralysé par sa chute d'énergie. Seule la perspective de remettre son cerveau sur les rails - ou la hâte de "prendre sa dose" d'énergie - l'avait traîné jusqu'à la piscine, dans les vestiaires, maillot de bain, bassin. Le contact de l'eau un peu froide sur sa peau finit de le sortir de sa torpeur et il ferma les yeux un moment, laissant des images surgies du passé envahir ses sens. Le son de la pagaie qui crève l'eau et la projette sur son visage, le soleil qui le sèche et le réchauffe, le tiraillement des muscles, les arc-en-ciel qui se dessinent dans son sillage, l'odeur des embruns ou du chlore.
Il rouvrit les yeux avec un soupir nostalgique. Ce passé révolu avait un effet pervers, variant entre les bons souvenirs et l'aigu désespoir. Sa vie avant qu'elle ne soit ruinée par son coude.

Secouant la tête en projetant quelques gouttelettes autour de lui, il plongea, laissant le froid et la vitesse lui vider la tête, chasser les nuages de son avenir pour garder ce qui le faisait briller. Il avait Ellia. Il avait Rihei. Il avait une jeunesse de souvenirs qui ne le quitteraient jamais. Il avait les gamins qui jouaient au basket ou au hand au rythme de ses conseils et qui, en même temps que son fils, lui avaient confié un nouveau but, loin des marches du podium tout en restant dans leur ombre. Un rôle de mentor, un rôle de père. Sa blessure n'avait pas ruiné toute sa vie, finalement. Juste fermé une porte pour en ouvrir d'autres.

Après une petite demi-heure, il commença à sentir une douleur qui guettait son coude, prête à lui grignoter le tendon, et il s'accorda une pause. Pour boire principalement, et discuter un peu avec Haley quand il s'aperçut qu'elle était là, elle aussi. Il avait plus ou moins compris qu'elle était du genre sportive quand ils s'étaient rencontrés, ce qui leur faisait un point commun en plus de leurs cheveux, et qu'elle avait aussi une soeur. Il se demanda quelle impression ils donnaient, tous les deux, avec leur proximité presque naturele. Il aimait ne pas avoir à se prendre la tête quand il lui parlait, ça le changeait un peu.
Il la regarda s'entraîner un moment en trempant ses pieds dans l'eau, s'efforçant de reposer et d'assouplir son coude avant de retourner dans l'eau, et il laissa son regard dériver sur les autres filles et garçons qui nageaient plus ou moins tranquillement. Pour une fois qu'il pouvait le faire à peu près ouvertement.

En ménageant son bras douloureux, il parvint à nager encore un bon moment et savoura la douce sensation de sa légère fatigue, conscient sans trop l'être de l'effet dopant du sport su son organisme. La fatigue musculaire ne suffisait pas à épuiser toute sa nouvelle énergie et la motivation qui allait avec. Mais la peur d'aggraver sa blessure fut plus forte et il finit par sortir de l'eau, s'étirant au bord du bassin. Ce faisant, du coin de l'oeil, il repéra une jeune fille sur les gradins. Il se frictionna les bras pour en chasser la chair de poule et laissa la curiosité le porter vers les hauteurs.

S'asseyant à une distance respectable vu qu'il restait un mec plus qu'à moitié nu à proximité d'une inconnue, il se pencha légèrement vers elle pour apercevoir les traits de son dessin. Il esquissa un sourire en reconnaissant l'un des mecs qui nageait en bas - il ne lui avait jamais parlé mais il l'apercevait régulièrement quand il passait à côté de la piscine et jetait un oeil par les vitres, probablement un membre du club. Un mec mignon et bien foutu, du genre à attirer tous les regards - il en avait une preuve à quelques dizaines de centimètres du lui.
"Tu fais partie de ses fans ?" demanda-t-il en se redressant, de peur de la mettre mal à l'aise. Il détourna la tête une seconde pour étouffer un bâillement, puis se retourna vers elle. Quelque chose lui semblait familier, sur son visage, mais il n'arrivait pas à savoir quoi.
Nick parle en #F5634A et en #EF2F3C (anglais)
Ellia parle en #A98BA0 et en #C173B6 (anglais)

© Ruri pour [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Lun 20 Nov - 18:59
Invité
Invité
avatar
Juger sans connaître revient à rejeter sans comprendre
avec Nick Ballentine
Je n’aime pas voir Haley aussi tactile et proche de ce garçon aux cheveux rouges. Je pourrais parier qu’elle envisage de coucher avec lui, juste pour s’amuser. Je déteste ça. Ce n’est pas de l’amour ça ! J’observe ma sœur reprendre son entrainement et vérifie ses chronos de temps en temps. Ce mec, j’ai bien repéré qu’il matte tout le monde. Heureusement je passe inaperçue dans mes gradins. Je finie par me plonger en continu dans la reproduction de Yoite que je devrais bientôt finir et pouvoir offrir à ma sœur.
Concentrée sur mes ombres à parfaire autour du corps dessiné du capitaine du club de natation, j’essaye de chasser de ma tête les images d’Haley en train de draguer qui me pollue le cerveau. Je n’aime pas la voir agir ainsi. J’aimerai vraiment qu’elle retrouve sa croyance en l’amour. Ce que je haïr le mec qui lui a fait perdre cette confiance…Même si j’ai moi aussi eu des sentiments pour lui… Mais ça, jamais au grand jamais, je ne le dirais à Hal !

Le silence se fait dans la piscine. Quelques trainards profitent encore de l’eau. Je ne m’en préoccupe pas. Concentré sur les traits de la musculature et du cou du jeune homme à bien marquer pour les rendre le plus réaliste possible, je ne vois pas « cheveux rouges » sortir de l’eau et me rejoindre.
Je sursaute quand il se penche vers moi tout dégoulinant d’eau et surtout QUASI NU !!!

- HA !

Ouais ce n’est pas fameux comme premier mot, mais c’est tout ce qui sort. Je pique un fard. Mon regard se fiche sur ce torse nu, musclé, mouillé, pas du tout le truc qui va me calmer. Bah quoi, il est assis là à côté de moi, plus grand que moi j’ai cette vue pile à hauteur d’yeux !
Il me pose une question… Ah oui ?! Oh ! Si ! Il m’a posé une question.
Ma bouche s’ouvre et se ferme plusieurs fois sans émettre un mot. Mon visage est brulant. Vite fait, je reporte mon regard sur mon crayon. Respire, Hope ! Respire ! En voyant mon dessin, l’image de Haley qui papouille le torse de ce mec me revient. Ça a le don de ma calmer directement. Je serre mon crayon. Calme-toi ! Tu vas le casser !
La question du garçon me revient clairement en tête. Il s’est levé ce qui ne va pas me mettre à l’aise vu sa carrure. Mais un mélange de peur et de colère boue en moi. Je ne sais pas trop comment réagir. Il semble attendre que je lui réponde. Qu’est-ce qu’il me veut ? Je ne suis pas Haley. Je ne suis pas sociable. Et je n’ai pas forcément envie de l’être avec un mec qui drague ma sœur.
Mon regard reste sur mon dessin, mais se durcit. Mon visage se ferme. Mon voix est sèche

- Non ! Il est beau et ma sœur l’adore ! Qui es-tu, toi ?

Oui, bon pour la socialisation avec courtoisie et bienveillance, je repasserai. Désolée moi je suis la jumelle pas causante, pas aimable, pas prête à coucher juste pour m’amuser avec n’importe quel beau mec qui pourrait me plaire !

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 7 Déc - 13:13
Nick/Ellia Ballentine
C/M • Université - 3ième année
avatar


:
C/M • Université - 3ième année
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

«  Juger sans connaître revient à rejeter sans comprendre. »[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Nick
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hope
Ah, il lui avait fait peur. Il ne put s'empêcher de rire légèrement. Pas trop, non plus, il ne s'agirait pas de la vexer, mais pour une fois qu'il trouvait quelque chose amusant avec son sens de l'humour inexistant, il n'était pas capable de contenir complètement son début d'hilarité. Il toussa un peu pour étouffer dans l’œuf la possibilité de rire à nouveau. Ce n'était pas non plus la chose la plus drôle du siècle et il aurait été dommage qu'elle se braque et l'insulte en pensant qu'il la trouvait ridicule.

Cela dit, vu le regard qu'elle lui lançait, le temps qu'elle mettait à répondre et sa façon frénétique de serrer son crayon maintenant qu'elle avait arrêté de rougir à l'extrême, peut-être qu'elle se sentait déjà insultée par sa présence. Bon, il avait bien fait d'arrêter de se pencher dans sa direction. Quand on a déjà autant de mal avec la présence de quelqu'un, on ne doit pas beaucoup plus apprécier d'avoir un vue plongeante sur ses abdos – aussi fier de ses abdos soit-il. Assis tranquillement sur sa marche, assez écarté d'elle pour ne pas la retransformer en pivoine, il observa ce qui semblait être une lutte intérieure avec ses pensées en attendant qu'elle se décide à prononcer un mot autre que "HA".

Mais il ne s'attendait pas à ça. Elle semblait... étrangement en colère, et ça ne pouvait pas uniquement être parce qu'elle pensait qu'il se moquait d'elle ; Bon, qu'avait-il bien pu faire pour l'énerver à ce point ? Est-ce qu'elle avait le béguin pour ce gars mais tolérait très mal qu'on le lui rappelle parce qu'elle s'était pris un râteau ? Possible. Ou peut-être qu'il sortait avec sa sœur et que c'était pour ça qu'elle se contentait de le dessiner de loin, en silence, en remballant sèchement tous ceux qui abordaient le sujet. C'était mignon, mais si c'était le cas, il n'était pas responsable de ses affaires amoureuses, alors il aurait apprécié ne pas se prendre en pleine face l'agressivité qui en découlait.

"Je m’appelle Nick. Et je ne crois pas t'avoir fait quoi que ce soit qui mérite une telle agressivité." Son ton à lui était loin d'être agressif. Calme sans être condescendant, il essayait toujours de mettre le doigt sur ce qui l'intriguait chez elle. Elle avait... un air familier. Est-ce qu'il connaissait sa sœur ? Ça devait être ça, mais il en se souvenait pas que qui que ce soit lui ait parlé d'une s... Oh !
Soudain son cerveau fit le lien entre le fait qu'elle était ici, à la piscine sans se baigner, que sa sœur connaissait le gars sur son dessin, et qu'il connaissait effectivement une fille dans le club de natation qui aurait pu justifier cet air familier.

"Attends... Tu serais pas la sœur d'Haley ?" Pour être tout à fait honnête, il avait du mal à associer la Haley joyeuse, un peu libertine et extravertie avec cette fille renfermée qui se planquait dans son dessin et ne lui avait jusque là adressé la parole que d'un ton glacial. Mais on aurait pu dire la même chose de lui et d'Ellia.
Nick parle en #F5634A et en #EF2F3C (anglais)
Ellia parle en #A98BA0 et en #C173B6 (anglais)

© Ruri pour [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Mar 12 Déc - 14:34
Invité
Invité
avatar
Juger sans connaître revient à rejeter sans comprendre
avec Nick Ballentine
Ce mec cumule les mauvais points. Il flirte avec ma sœur, il rit de m’avoir fait peur et de ma gêne, il s’incruste genre « beau gosse charmeur ». Mon regard pourrait le cramer sur place s’il était équipé d’un lance-flamme. Ouais, bruler à petit feu. D’abord ses cheveux rouges et son attribut masculin pour le remettre à sa place.

Hope ! Il faut que tu te calme !

Je me concentre sur mon dessin. Mais ma main n’a plus cette précision habituelle. Je suis bien trop tendue.

Je croyais que l’intrus allait se barrer au vue de ma bonne humeur d’asociale, sauf qu’il s’assoit un peu plus loin. Il veut faire causette ? BUUUZZZZ mauvaise pioche. De un, face à un torse nu musclé et masculin, je ne vais pas aligner deux mots. De deux, je ne cause pas aux mecs qui sautent sur tout ce qui portent des seins. De trois, je suis fatiguée et  il vient de me mettre de mauvaise humeur, alors ce n’est pas vraiment le moment !

Le mec m’observe et je n’aime pas ça du tout. Il attend quoi ? Il ne peut pas retourner à son eau ? Qu’est-ce qu’il se fait comme films dans sa tête ? Faut pas qu’il s’imagine des choses absurdes. Je ne veux pas savoir. Me concentrer sur mon dessin, ça c’est la bonne idée.

Alors que doucement j’arrive à reprendre mon calme et finir mon ombrage, voilà que le garçon se présente. Je hausse le sourcil gauche et le regarde du coin de l’œil. Sérieux ? Il veut vraiment me parler à moi ? La jumelle sans intérêt ? Il se leurre s’il croit qu’il obtiendra les mêmes faveurs qu’avec Haley. Un petit rire cynique m’échappe. Il ne croit pas mériter mon ton agressif… Je m’en fous, je n’ai pas envie de lui parler !
Ma réaction ne semble pas plaire au garçon, mais ça ne m’importe pas. Je jette un œil à la sortie des vestiaires. Mais toujours pas de jumelle en vue. Je soupire alors que « cheveux rouges » a une illumination.

- Ouah ! Bravo ! Tu as gagné le droit de me laisser tranquille, maintenant !

Je pose mon crayon et le fixe durement. Mon ton est froid et sec.

- Je ne suis pas Haley ! Tu as eu ce que tu voulais d’elle, ne t’attend pas à ce que je sois pareil.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 19 Déc - 0:07
Nick/Ellia Ballentine
C/M • Université - 3ième année
avatar


:
C/M • Université - 3ième année
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

«  Juger sans connaître revient à rejeter sans comprendre. »[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Nick
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hope
Bien, alors même sans avoir une connaissance assidue de l'humour, il avait très bien compris que son rire était loin d'être agréable. Le genre qui sonnait méprisant et qu'il n'était vraiment pas sûr d'apprécier, là, comme ça. Et la réplique qui allait avec lui tira un haussement de sourcil et une remarque tout aussi cynique que la sienne, quoique sur un ton bien plus détendu. "Wow, glaciale et distante, tu t'entendrais bien avec ma sœur jumelle." C'est vrai qu'à y réfléchir on avait deux brunettes froides et visiblement pas toujours amical d'un côté, et deux roux extravertis et fêtard de l'autre. A se demander s'il n'y avait pas eu un échange parmi les jumeaux à la naissance - même si le fait qu'Ellia souffre des mêmes tares que lui était une sacrée preuve du contraire.

Il s'adossa sur la marche derrière lui sans se départir de son air mi-surpris, mi-curieux face à ces réactions pour le moins... étranges. "Ce que je voulais d'elle ?" De quoi parlait-elle ? Ou plutôt, à quel point s'imaginait-elle des détails ? il était évident qu'elle faisait allusion à la soirée où il avait rencontré la jeune femme, à Sanjuu. De mémoire, il n'avait forcé personne à quoi que ce soit, n'avait manipulé personne non plus, et c'était même Haley qui était venue l'aborder la première fois qu'ils s'étaient adressé la parole - dans cette fameuse soirée. En plus il avait bégayé comme un idiot la moitié du temps. Ellia regardait toujours Haley d'un mauvais œil, d'ailleurs... encore un point commun entre les deux brunes, vu la façon dont miss Warren n°2 le toisait, lui. Il aurait aimé assister à une rencontre entre les deux, à se lancer à la figure tout le mépris qu'elles ressentaient pour le frère et la sœur l'une de l'autre.
Un spectacle qu'il aurait regardé en mangeant des pop-corns avec Haley, probablement.

"Alors dis-moi, toi qui semble si bien savoir ce que je veux... Qu'est-ce que je lui voulait, à ta sœur, et qu'est-ce que je te veux à toi ?" Il était presque la définition de la désinvolture. Haley était sa pote, ils avaient profité d'une soirée tous les deux et ils étaient effectivement très proches, mais ce n'était pas comme s'il avait prémédité quoi que ce soit de cette soirée. Sa jumelle, il était venu lui parler par curiosité, parce qu'elle était seule à dessiner dans son coin et qu'il voulait jeter un œil et discuter tranquillement.
Nick se demanda un moment si elle oserait exprimer cette pensée, ce qu'il "voulait", sans rougir. Vu la tête qu'elle avait tirée juste en se retrouvant trop près de lui, il parierait sur non. Alors il préféra essayer d'imaginer quelles teintes de rouge prendrait son visage avant qu'elle n'ose ne serait-ce que chuchoter une périphrase vaguement explicite.

Nick parle en #F5634A et en #EF2F3C (anglais)
Ellia parle en #A98BA0 et en #C173B6 (anglais)

© Ruri pour [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Mar 26 Déc - 17:27
Invité
Invité
avatar
Juger sans connaître revient à rejeter sans comprendre
avec Nick Ballentine
Je le fixe durement. Il a un air agaçant et sûr de lui qui m’horripile. Lui une sœur jumelle ? La pauvre ! Je la plains vraiment. Ça ne doit pas être facile d’avoir un frère qui drague ses copines ou tout ce qui passe. Je lui octroie un petit sourire en coin sarcastique. « Glaciale et distante », ouais c’est tout à faire Hope Warren, mec ! T’aura rien d’autres !

Mais lui ne s’en offusque pas. Il me parle comme si on parlait météo. Ça me déstabilise et je n’aime pas ça. Et voilà qu’il fait son petit innocent. Comme s’il ne savait pas ce qu’il voulait de ma sœur, comme si il ne comprenait pas mes propos. Finalement je voudrais bien connaître sa jumelle pour voir si elle est aussi débile ou crétin arrogant que lui.

J’exagère ? Non, pas du tout. Regardez-le à se pavaner !
Quoi ? Non je ne suis pas contrariée. Bon d’accord, un peu ! Je n’aime pas que ma sœur tombe dans les bras de ce genre de dragueurs juste pour se conforter une nuit. J’ai le droit non ?! Et je ne compte pas faire ami-ami avec l’un d’eux, que ce Nick le sache !
Je range mes affaires dans mon sac avec des gestes assez brusques et nerveux et me lève. Je le fixe durement, même si ça me demande beaucoup d’effort pour garder ma contenance. Mes joues sont toujours rouges pivoines, incapable de fixer un garçon sans ce phénomène. Mais j’arrive à ne pas détourner tout de suite le regard. Qu’il comprenne que je ne suis pas docile. Son air désinvolte a le don de m’agacer au plus haut point.

- Tu le sais très bien !

Non, je ne rentrerais pas dans son jeu. J’ai déjà assez de mal à m’exprimer sans bégayer. Mes propos sont cours et clairs. Et je ne vais sûrement pas dire les mots qu’il attend certainement sous son air de ne pas y toucher.
C’est la colère qui me fait parler, là ! Cela tend mes muscles aussi et j’en ai mal aux jambes. Ma blessure se réveille et je grimace.
Je le contourne et descend les gradins en boitillant.
Le problème, c’est que je dois toujours attendre ma sœur, qui ne se presse apparemment pas du tout !

En bas des gradins, je soupire, dépitée. Je me pose contre la rambarde, espérant qu’il va vraiment me laisser en paix. Mais dans le domaine des relations humaines, mes espoirs sont toujours vains. Mon prénom ne me sied vraiment pas !  

J’étire doucement ma jambe pour calmer les douceurs et masse mon muscle. Il va falloir que je le masse de crème en rentrant.




Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Dim 14 Jan - 22:51
Nick/Ellia Ballentine
C/M • Université - 3ième année
avatar


:
C/M • Université - 3ième année
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

«  Juger sans connaître revient à rejeter sans comprendre. »[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Nick
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hope
Bon, elle n'avait rien explicité du tout. Dommage. Ça ne lui ressemblait pas de vouloir rire des difficultés de communication de quelqu'un - il était plutôt du genre compatissant d'habitude, expérience oblige - mais elle l'avait cherché. Elle titillait la partie "vengeances désagréables" de sa personnalité, et ça n'était pas souvent une bonne chose. Il éprouvait déjà un début de plaisir malsain à la voir rougir et se précipiter sous l'effet de la gêne.

"Qu'est-ce que tu penses que je suis ?" lança-t-il depuis sa marche tandis qu'elle descendait précipitamment. "Tu me juges pour trois sourires lancés à ta sœur, mais tu te rinces l’œil à la piscine en dessinant les garçons, non ?" Il n'avait pas parlé assez fort pour qu'on l'entende depuis le bassin, mais il avait haussé la voix. Juste un peu, le minimum pour qu'elle s'imagine que tout le monde l'avait entendu. Un petit sourire flotta sur ses lèvres. "C'est peut-être pour ça que tu m'évites ?"

Il se releva sur ces mots. Si elle restait là au lieu de s'en aller, vu comme il l'avait énervée, c'est qu'elle devait attendre Haley. Il aurait pu la laisser tranquille, mais il n'appréciait pas vraiment d'être jugé sans procès par une fille qui ne connaissait rien de lui, juste parce qu'elle ne pouvait pas s'empêcher d'imaginer en détails ce qu'il avait pu faire avec sa sœur. Autant dire qu'il avait vraiment envie de la provoquer un peu.

Nick descendit donc lentement les marches pour s'approcher d'elle, l'air un tantinet moins désinvolte avec le petit sourire qui dansait sur ses lèvres. il posa sa mainsur la barrière à côté d'elle en se penchant vers son visage. "Peut-être que tu veux me 'dessiner', moi aussi ?" il avait prononcer "dessiner" d'un ton un peu trop insistant pour que le sous-entendu ne soit pas clair. Il était parfaitement conscient de lui prêter des intentions qu'elle n'avait pas, et il se doutait que ça n'améliorerait pas du tout l'opinion qu'elle avait de lui, mais il était aussi sûr que rien de ce qu'il dirait ne la ferait changer d'avis, alors autant en jouer.

Cependant, quelque chose finit par faire "tilt" dans sa tête. Elle avait descendu les escaliers en boitant à moitié, et elle était en train de s'étirer la jambe avant qu'il n'arrive à son niveau. Il s'écarta en penchant légèrement la tête sur le côté, étirant son coude. "Problème de jambe ?" et, comme la partie malicieuse de son esprit n'était pas encore sur pause, il ajouta sur un ton de conspirateur : "Tu veux que je te porte ?"

Nick parle en #F5634A et en #EF2F3C (anglais)
Ellia parle en #A98BA0 et en #C173B6 (anglais)

© Ruri pour [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Jan - 20:10
Invité
Invité
avatar
Juger sans connaître revient à rejeter sans comprendre
avec Nick Ballentine
Agacée, je ne fais aucune concession. Il est vrai que j’ai un énorme apriori vis-à-vis de ce garçon. Mais ce n’est pas tant un apriori infondé. Il a couché avec ma sœur quoi ! Et juste pour le plaisir ! Pas de sentiment ! Il conforte Haley dans sa volonté à ne plus s’ouvrir à l’amour. Rien que pour ça, je ne peux que détester ce grand échalas !

Et en plus il est un lourdingue d’insistant. Alors que je m’éloigne, il veut comprendre, que j’explicite mes propos ! Il croit au père noël ? Ou il lui manque une case. Comment ne peut-il pas comprendre ?

Mon agacement est en pleine effervescence. Mais ma blessure me rattrape. Je n’y pensais plus et je ne l’ai pas ménagée en descendant des gradins emplie de colère.

Le nageur hausse le ton et m’accuse de l’impensable ! Non ! Je ne suis pas une perverse qui vient mâter les garçons à la piscine ! Pour qui me prend-il ?

Hey ! Vous qui lisez ! Je vous entends rire ! Non, je ne mâte pas les beaux mecs en maillot de bain.
Pfffff ! Vous êtes aussi agaçant que ce gars !

Forcément mon visage est encore plus rouge pivoine mais ma colère reste au cœur de moi comme une force qui m’aide à surpasser ma timidité maladive. Je secoue la tête, marmonne, bouillonne intérieurement.

Je le fusille du regard quand il suggère que je l’évite parce qu’il est beau. Monsieur se prend pour qui ?
Oui, bon, j’admets qu’il est mignon… Mais ce n’est pas une raison pour me chercher et agir comme ça avec les filles !
Non, je ne démords pas de ma conviction que l’amour ce n’est pas ça !

Han ! Le voilà qui se plante devant moi. Je boue de rage. S’il n’était pas si grand, je le pousserai bien dans l’eau.
Il me colle. Je grimace. Crispée par la douleur autant que l’indisposition. Bon mon cœur est en train de courir un sprint, mais je dois le calmer. Ma jambe est vraiment douloureuse. Je n’aurais pas dû me lever si vite. C’est sa faute ça aussi !

Je secoue la tête pour toute réponse à sa suggestion que je le dessine. Ou peut-être que ce n’est pas une proposition mais une moquerie… Hum, je suis paumée. Ma douleur prend le pas sur ma colère et ma raison. Je n’arrive même plus à réagir à ses piques.

Mais ça ne dure pas longtemps….

Me porter ? Il y croit là ? Je le regarde hallucinée.

- Même pas en rêve ! Tu ne me touches pas !

Mon regard noir pourrait le griller sur place que ça me satisferait peut être enfin !
Je m’écarte d’un mètre sur le côté en sautillant. Je souffle à fond pour calmer mon cœur et ma douleur.

- Laisses-moi tranquille !

Finalement, je m’assois au sol et étire en douceur ma jambe. Je la masse et ferme les yeux, laissant la douleur se diffuser pour finir par s’apaiser un peu.
Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 25 Jan - 0:45
Nick/Ellia Ballentine
C/M • Université - 3ième année
avatar


:
C/M • Université - 3ième année
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

«  Juger sans connaître revient à rejeter sans comprendre. »[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Nick
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hope
Gênée, énervée, choquée, énervée à nouveau. Son visage était passé par tant d’émotions dans les dernières secondes que Nick ne put pas retenir un sourire, qu'il effaça quand même assez vite pour ne pas vérifier à quel point son regard pouvait devenir meurtrier. Il était presque content qu'elle n'ait pas une arme entre les mains, ou qu'elle n'ait pas l'air d'avoir assez de force pour frapper fort si la colère l'emportait sur la douleur. Et la balance penchait dangereusement du côté de la colère. Nick haussa les épaules. "Et on dit que c'est moi qui n'ait pas d'humour..."

Son envie vengeresse avait fini par doucement s'estomper, sans doute à cause de sa succession d'émotions négatives qui avaient dû satisfaire la partie sadique de son esprit. Tout ce qu'il voyait pour l'instant, c'était une fille qui semblait incapable de choisir entre lui hurler dessus et se crisper sous la douleur, et qui finissait par faire les deux en même temps. "Vois le bon côté des choses, me haïr te permet de penser moins à ta jambe." Et, à lui, de penser moins à son coude. Il ne savait pas quel type de blessure elle avait, mais ça expliquait peut-être qu'elle soit dans les gradins plutôt que dans l'eau.

Il s'accroupit à un certaine distance, juste pour ne pas la dépasser de trop de centimètre histoire qu'elle n'ait pas à se tordre le cou pour lui fusiller du regard. "Blague et piques mises à part, dis-moi, en quoi ça te dérange, et en quoi ça te concerne, ce qui peut se passer entre moi et Haley?" Il comptait – un peu – sur la douleur à sa jambe pour l'empêcher de se braquer à nouveau et de l'insulter de tous les noms, quoi que vu leur dernier échange, c'était pas gagné.

Mais il connaissait le point de vue de sa sœur sur la question, par exemple. Ellia avait vu le déroulement de sa relations avec Anko et son dénouement assez imprévu, elle l'avait aussi vu, après sa blessure, claquer la porte au nez de la seule petite amie qu'il avait eu avant la mère de son fils. Et surtout, elle l'avait assisté dans le désespoir profond qui avait suivi la perte de son avenir, et veillait sur son cœur à un point parfois exaspérant. Donc quiconque essayait de l'attirer dans son lit ou, pire, réussissait, ou quiconque avait ce genre de réputation ne faisait pas long feu : elle craignait qu'il s'attache et qu'on lui brise le cœur à nouveau. Et du coup, elle n'aimait pas Haley ; C'était stupide, vu qu'ils étaient simplement ami, mais Ellia avait du al avec ce genre de notions.

"Tu ne peux pas juste être une nana coincée qui juge les autres, si ? Qu'est-ce qui s'est passé, quelqu'un a joué avec toi et t'a lâchée après ? Ou bien avec Haley ?" Il se mêlait totalement de sa vie, mais il avait pris le parti de la monopoliser jusqu'à ce qu'elle puisse à nouveau marcher et le planter là avec un dernier regard assassin. Il ne la poursuivrait pas si elle partait à nouveau. Et même s'il y avait peu de chances qu'elle lui donne une réponse autre qu'un "non" avant de l'envoyer balader, ça ne lui coûtait pas grand chose d'essayer. Il n'était plus à un "casse-toi" près.

Nick parle en #F5634A et en #EF2F3C (anglais)
Ellia parle en #A98BA0 et en #C173B6 (anglais)

© Ruri pour [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Revenir en haut Aller en bas
Ven 2 Fév - 22:06
Invité
Invité
avatar
Juger sans connaître revient à rejeter sans comprendre
avec Nick Ballentine
Ma colère est maître de moi. Certes j’en veux aussi à ma sœur d’agir ainsi avec les garçons. Parce que j’ai de la peine pour elle, parce que je crains qu’elle se ferme totalement à un amour sincère. Mais lui… Ce garçon… Aussi mignon soit-il, il a abusé de la détresse affective d’Haley. Je ne peux pas pardonner ça !

Alors que ma jambe me rappelle à l’ordre et décide de me pourrir un peu plus l’existence, j’entends la réflexion de Nick. Je le fusille du regard. Non, je n’ai pas d’humour. Et alors ? J’essaye de me concentrer sur mes étirements mais j’avoue que mon cerveau sature. Je déplace ma jambe dans le mauvais sens et la douleur me déchire. Les larmes aux yeux, j’inspire à fond pour entendre la réflexion débile de ce garçon. Le haïr ? Ouais, ce n’est pas loin. Je dois le reconnaitre. Ça n’a pas grand-chose de rationnel, je le sais bien aussi. Mais c’est ma sœur, quoi !

Je ferme les yeux et inspire à fond pour essayer d’atténuer un peu l’éclair qui vient de me traverser le corps. Ça se calme un peu.

Quand j’ouvre les yeux, Nick est accroupi devant moi et me pose LA question. Evidence ! Il est bête ou quoi ?

- C’est ma jumelle, ma sœur, ma meilleure amie, ma lumière. Haley en veut plus aimer de garçon alors elle fait… n’importe quoi ! Tu en as profité ! Tu la confortes dans son idée. Je te déteste !!

Les larmes coulent malgré moi. Je parle la voix chargée d’émotions. Mais étonnamment, la colère me portant, mes mots sortent clairs et forts. Ma timidité a fait pchitt sous la violence de ma colère.

- Je suis peut-être coincée, prude, timide, si moche pour plaire et incapable de parler à un garçon, tout ce que tu veux... Peu m’importe ! Je ne suis pas cruche, ni tombée de la dernière pluie. T’es un mec adulte ! Tu prends et tu jettes les filles. Tu ne me la feras pas à moi !

Bizarrement je n’ai plus mal à ma jambe. Enfin, nettement moins. Je me relève tremblante d’émotions mais soulager d’arriver à m’appuyer sans que mon muscle hurle de douleur.

J’inspire à fond une nouvelle fois et ramasse mes affaires.

- En quoi ça t’intéresse ce que je pense ? T’as peur d’égratigner ton égo de mâle ?

Mais que m’arrive-t-il ? Je n’ai jamais été aussi directe avec un mec.

Je lui en veux tellement d’avoir conforter ma jumelle dans ses délires. D’ailleurs, elle fait quoi ? Elle a perdu ses fringues ou quoi ?
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Lun 5 Fév - 19:15
Nick/Ellia Ballentine
C/M • Université - 3ième année
avatar


:
C/M • Université - 3ième année
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

«  Juger sans connaître revient à rejeter sans comprendre. »[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Nick
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hope
Oh, Haley ne voulait plus aimer personne ? Ça ne justifiait pas que sa sœur se mêle à ce point de sa vie privée, mais il comprenait mieux la colère et la rancœur. Ellia avait la même, quoiqu'il se demandait souvent d'où elle venait. Personne n'était venu jouer avec ses sentiments au point de l'en dégoûter. "C'est elle qui est venue me parler, tu sais..." Si on prenait une logique situationnelle pure, c'est lui qui était ivre ce jour-là, pas elle. Si quelqu'un avait profité de l'autre... mais bon, il n'était pas assez stupide pour lui dire ça, surtout que la situation n'était pas seule en cause. Oui, effectivement, le côté libre d'esprit d'Haley l'avait dispensé de se poser des barrières, est-ce qu'on pouvait pour autant dire qu'il avait profité de son rejet des sentiments ?

Il soupira quand elle enchaîna. Moche, prude et coincée... Ok, peut-être que certaines de ses répliques avaient été un peu fortes pour qu'elle en vienne à lui renvoyer ça à la figure. Par contre... "Je prends les filles et je les jette ?" Il serra les dents. Contrôla son envie profonde de lui faire regretter ses paroles qui commençait à se repointer. Il avait décidé d'être un peu moins con pendant cinq minutes, il pouvait bien s'y tenir. "Tu ne me connais pas. Tu n'as pas la moindre idée de ce que j'ai vécu ni de ce que je fais. Haley était la première, et je n'ai pas l'impression de l'avoir 'prise et jetée', comme tu dis." Ça ne serait peut-être pas la dernière, cela dit. Il avait fui les responsabilités de la même manière qu'Haley semblait avoir fui les sentiments, et l'idée de se remettre en couple lui semblait aberrante.

Il se redressa en la regardant rassembler ses affaires. "Mon égo est mort le jour où j'ai dû abandonner la seule passion que j'avais. Ce n'est pas trois commentaires d'une dessinatrice qui peut encore se servir de ses deux mains qui vont l’égratigner. " Il haussa les épaules. Oui, peut-être qu'il avait trop insisté pour essayer de la faire prononcer une phrase complète, peut-être qu'elle avait cru qu'il voulait juste la draguer et l'attirer dans son lit, mais... "Je n'apprécie pas qu'on me juge sur des idées fausses et des mensonges. Si tu veux critiquer les gens et les insulter, part sur des vraies bases. C'est facile d'inventer des rumeurs. Facile d'y croire aussi." C'était d'ailleurs aussi pour cette raison qu'il ne supportait pas quand Ellia se mêlait de sa vie : elle le faisait en se basant sur des rumeurs, et éloignait certaines personnes de lui à cause de leur réputation.

Nick parle en #F5634A et en #EF2F3C (anglais)
Ellia parle en #A98BA0 et en #C173B6 (anglais)

© Ruri pour [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Mar 27 Mar - 20:59
Invité
Invité
avatar
Juger sans connaître revient à rejeter sans comprendre
avec Nick Ballentine
Au fur et à mesure que le jeune homme agit et me répond, je prends conscience que ma colère est peut-être irraisonnée. Mais c’est difficile de l’admettre, difficile de ne pas la laisser me guider. Je m’inquiète pour ma sœur, c’est normal, non ?

Mais Nick me met face à une évidence : je ne le connais pas. Je me suis fait une idée de lui, par a-priori et par colère. Par peur pour ma sœur. Par incompréhension de son attitude avec les garçons. Coucher pour le plaisir, ça me dépasse. Ça me met mal à l’aise. Ça me fout en rogne. Elle a tous les garçons qu’elle veut. Pourquoi ne cherche-t-elle pas à construire une vraie histoire d’amour et de confiance ? Je sais qu’elle a mal, qu’elle a souffert, qu’elle a du mal à croire en l’amour. Je ne la juge pas, je ne lui en veux pas. Je voudrais juste la protéger.

"Mon égo est mort le jour où j'ai dû abandonner la seule passion que j'avais. Ce n'est pas trois commentaires d'une dessinatrice qui peut encore se servir de ses deux mains qui vont l’égratigner. Je n'apprécie pas qu'on me juge sur des idées fausses et des mensonges. Si tu veux critiquer les gens et les insulter, part sur des vraies bases. C'est facile d'inventer des rumeurs. Facile d'y croire aussi."

Nick est en colère et agité. Son ton ne laisse pas de doute sur sa désapprobation. Même si je ne l’aime pas, même si je déteste penser à ce qui s’est passer entre lui et ma sœur, je ne suis pas une méchante personne. Je comprends que je l’ai blessé réellement. Et peut-être a-t-il autant souffert qu’Haley pour coucher sans amour… Il semble vraiment atteint. Et pourtant il n’a aucune parole négative à mon propos. Il ne me dénigre pas. Il me qualifie même de « dessinatrice ». Au fond de moi, je jubile. Personne ne m’a appelé ainsi jusqu’à maintenant. Pour tout le monde, je suis la jumelle d’Haley, l’athlète championne junior de Grande Bretagne, la sportive de haut niveau, rarement Hope, encore moins une dessinatrice.

Je reste interdite devant lui. La douleur de ma jambe me passe totalement au-dessus. Mon corps tremble toujours, dépassée par le flot d’émotions, la puissance de ma colère qui a pris mon contrôle. Mais le répondant non agressif de ce garçon m’atteint. Face à face, je suis sans voix et paumée. Je finis par balbutier quelques mots.

- Tu as raison… Pardon… Je n’aurai pas du te juger sans te connaitre. Je te demande une seule chose : ne blesse pas Haley, ne te sert pas d’elle pour un pur désir physique.

Etrangement, la gêne qui me prend habituellement face  à un beau garçon ne vient pas me faire perdre pied. C’est plutôt mon attitude qui me déstabilise. Je me suis rarement vu autant m’emporter contre quelqu’un, un inconnu encore moins. Je reprends toutes mes affaires et avance vers la porte menant aux vestiaires.


- Faisons comme si on ne s’était jamais croisé. Désolée pour mon jugement hâtif. Bonne fin de journée.

Je vais attendre Haley devant les vestiaires des filles, ça vaudra mieux.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 19 Avr - 13:11
Nick/Ellia Ballentine
C/M • Université - 3ième année
avatar


:
C/M • Université - 3ième année
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

«  Juger sans connaître revient à rejeter sans comprendre. »[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Nick
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hope
L'avait-il touchée ? Atteinte ? Ses mots semblaient avoir eu un effet sur elle, mais il n'était pas sûr que ce soit celui escompté. il espérait qu'elle n'allait pas renchérir dans la colère, qu'elle allait comprendre que s'il se vexait autant, ce n'était pas à cause de cette stupide idée que "la vérité seule blesse". Mais elle n'avait plus l'air énervée, plus l'air de le considérer comme le monstre écœurant qu'elle semblait voir en lui au moment où il lui a adressé la parole. Il réalisait dans le même temps que cette réputation qu'elle avait projetée sur lui, cette image qu'elle avait de lui, était quelque chose qui lui déplaisait bien plus viscéralement qu'il ne le pensait. Il aurait détesté que ça se répande, qu'on pense cela de lui à travers les couloirs de Chisê et qu'on lui jette des regards réprobateurs pour des choses qu'il n'avait pas faites. Peut-être qu'Haley serait la dernière, à bien y réfléchir. Devenir le coureur de jupons local ne le tentait pas.

Les excuses de la jeune fille le touchèrent en plein cœur. Il les sentait sincères, espéraient qu'elles l'étaient, et la colère de l'injustice finit par quitter son visage et se dissiper dans ses veines, hors d'atteinte. Oui, elle avait compris. Il n'avait pas la prétention de juger son intelligence, mais cela n'empêchait pas que son estime d'elle avait fini par revenir à un niveau raisonnable. Les gens capables d'admettre une erreur et de s'excuser n'étaient pas légion sur cette Terre, et il devait au moins lui reconnaître ça : elle était prompte à juger, mais elle n'était pas bornée. Elle savait reconnaître que ses premiers impressions pouvaient être fausses. "Ce n'était pas mon intention, Hayley est mon amie et je ne veux pas plus que toi la voir souffrir." Une nuit ensemble n'était qu'une nuit ensemble, il n'avait pas dans l'idée de recommencer - sauf si un jour ils se rapprochaient vraiment en étant plus que des amis, mais ce n'était pas à l'ordre du jour. Tant que Hope ne considérait pas "regarder sa sœur" comme se servir d'elle, le risque était nul.

Il la regarda rassembler ses affaires en jetant un œil à l'horloge de la piscine. Hayley avait probablement fini de se changer, Hope était donc prête à se mettre en marche pour la rejoindre. Quant à lui... eh bien il avait rendez-vous avec sa propre sœur dans à peine une demi-heure, donc il était peut-être temps qu'il se bouge aussi. Les vestiaires des filles et des garçons n'étaient pas très éloignés et, comme la jeune fille semblait décidée à s'en aller, il se permit une dernière phrase. "Ça va aller, ta jambe ? Tu avais l'air d'avoir mal.". Non, il ne lui reproposerait pas de la porter, c'était une pique idiote lancée pour la regarder piquer un fard et lui rendre la monnaie de sa pièce, il n'avait pas l'intention de réitérer l'expérience. Il ne voulait juste pas qu'elle se blesse juste parce qu'elle essayait de s'éloigner de lui trop rapidement. A vrai dire, il ne savait pas trop s'il pouvait faire quelque chose pour l'aider ou si elle voudrait de son aide, elle venait après tout de lui suggérer de faire comme s'ils ne s'étaient jamais rencontrés. Nick soupira. Les choses avaient assez vite mal tourné, c'était presque miraculeux qu'elles se soient un peu arrangées. Il préféra ne pas insister et, s'il marcha pas très loin derrière elle pour rejoindre ses propres vestiaires, il n'essaya pas de redonner un second souffle à la conversation. Il se permit néanmoins un dernier commentaire avant de disparaître. "J'espère qu'Haley se remettra de... ce qui a causé ça. Et au passage... il était très joli, ton dessin." Sur ces mots et avec un petit sourire, il franchit la porte vers les vestiaires des garçons et se dépêcha de se changer. Faire attendre Ellia n'était jamais une bonne idée.

Nick parle en #F5634A et en #EF2F3C (anglais)
Ellia parle en #A98BA0 et en #C173B6 (anglais)

© Ruri pour [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Campus :: Terrain de sport :: Piscine-