Viens semer la
DISCORD(E)



■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Teach me! | feat. Kim Chae Young

 :: Campus :: Dojô Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 2 Aoû - 23:04
Katherine Jones
VP • Université - 1ière année
avatar


:
VP • Université - 1ière année
I want to learn, and I want it now.Aujourd’hui, Kitty devait aller voir une séance de Kyûdo. Bon, ce n’est pas qu’elle « devait », parce que rares étaient les obligations de la jeune femme, mais c’est surtout qu’elle avait envie. Lorsqu’elle avait dû s’inscrire à un club sportif au moment de remplir son dossier d’inscription, l’étudiante avait longuement hésité entre celui de Tennis et de Kyûdo, avant de faire le choix du confort : Kyûdo, Tennis, Tennis, Kyûdo…
Tennis.

C’était son échappatoire, tout simplement. Ça l’avait toujours été et ça n’était pas prêt de changer. Ça, la musique, et l’écriture. Et elle survivait. Le tout surmonté de clopes et d’alcool, et le tour était joué. C’est donc la cigarette au bout des doigts qu’elle se dirigeait vers le club de Kyûdo, bien curieuse de voir ce qu’elle avait raté. Sur le chemin, Kitty se voyait déjà pratiquer ce sport, juste pour le plaisir de l’imaginer. Ça la faisait sourire. Un peu. Juste un peu.

Approchant du dojô étant consacré à la pratique de ce sport, la jeune femme restait néanmoins sceptique. Elle craignait la déception. Ça ne serait pas la première, mais ce n’était jamais une partie de plaisir et mine de rien, la demoiselle en était terrifiée. Kitty ralentit sa vitesse de marche, mais évidemment, il fallait qu’elle aille voir, alors elle ne fit pas demi-tour et finit par arriver devant la porte d’entrée. Son cœur battait à cent à l’heure. L’étudiante s’apprêtait à se rendre dans un endroit où elle ne connaissait personne et cela la mettait très mal à l’aise.

Pourtant, elle entra quand même. Curiosité oblige. Si elle avait rebroussé chemin, elle l’aurait regretté, de toute façon. On a qu’une vie, aussi. Et puis en dédramatisant le tout, Kitty ne risquait rien, à part se prendre une flèche. Et encore… De toute façon, elle s’en fichait pas mal. Elle n’était pas dépressive, mais l’idée que sa vie puisse s’arrêter d’un coup ne la dérangeait pas, même si cela dépendait des jours.

Personne. Il n’y avait personne. Juste Kitty, et le dojô. Les battements de son cœur se calmèrent, l’air lui parut soudainement plus respirable. Elle eut peur en apercevant finalement quelqu’un d’autre dans ce grand espace qu’était le dojô, mais cette peur ne dura pas.
C’était un jeune homme. Et selon notre demoiselle, il était très charmant. Le côté séducteur de la jeune femme ne perdit rien pour attendre et Katherine se transforma. D’un pas assuré, elle se dirigea doucement vers le blond et ne le quittait pas des yeux alors qu’elle essayait de réfléchir à ses premières paroles.

« Hey, toi ! Je venais regarder un entraînement de Kyûdo, mais il n’y a personne sauf toi… C’est ta beauté qui les a fait fuir ? » lança-t-elle en tirant la langue.

Un peu d'inattendu. Un peu de lourdeur. Et beaucoup de Kitty.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Lun 9 Oct - 14:20
Kim Chae Young
C • Université - 5ième année
avatar


:
C • Université - 5ième année
Kim venait de décider de placer cette journée sous le signe d'une mauvaise pioche, de son pied gauche, d'une poisse, ou d'un malentendu. Bref, une mauvaise journée. Et pourtant, malgré tout ça, il restait de bonne humeur. Les premières heures avaient été fastidieuses mais au final, quand tout va mal, il y'a un moment où soit les nerfs lâchent et c'est la catastrophe, soit le rire prend le dessus et tout devient presque ridiculement drôle, et c'était ça qui était arrivé à Kim. Au-delà de l'énervement, il ressentait maintenant une sorte d'euphorie de voir tant de maladresses lui arriver en si peu de temps.

Premièrement il s'était réveillé en retard, et avait mit au moins 10mn à réaliser qu'il n'avait pas entendu son réveil et qu'il n'arriverait jamais à l'heure à son premier cours de la matinée. Il s'était levé en speed, se cognant l'orteil contre le pied de son lit. Il avait retenu la multitude de jurons qui avaient frôlé ses lèvres sous le coup de la douleur, mais il avait prit quelques minutes pour se poser tranquillement et masser son orteil. La douleur était impressionnante pour un si petit bout de chair. Il avait ensuite reprit son allure, en modérant un peu sa précipitation pour éviter de se refaire mal mais ça ne l'avait pas empêché, de se mettre involontairement du shampoing dans les yeux sous la douche. Il était revenu dans sa chambre avec un œil littéralement rouge, comme s'il avait souffert d'une hémorragie pétéchiale. Il avait gardé cet oeil fermé au possible pour tenter de le reposer tranquillement, mais modifiant considérablement son champ de vision, il renversa son café maladroitement et plusieurs gouttelettes vinrent tâcher le pantalon qu'il avait enfilé en sortant de la douche. Il était bon pour se changer.

Bref, il était sorti de chez lui avec une bonne heure de retard par et avait déjà abandonné l'idée de se présenter à son premier cours. Il attendrait la fin patiemment et irait s'excuser auprès de son professeur. C'était la première fois que ça lui arrivait, il espérait qu'il serait compréhensif et tolérant. Et ce fut le cas.
Mais sa poisse ne s'arrêta pas là, son crayon rendit l'âme pendant le cours suivant et à force de gratter sur sa feuille pour tenter de le faire marcher, il finit par la déchirer, pestant intérieurement d'être aussi con et d'avoir surtout oublié son ordi portable chez lui le matin même.
Lorsque la matinée s'acheva, il était si superstitieux d'être une guigne ambulante qu'il préféra éviter tout contact avec les autres, et qu'il changea de trottoir en rentrant chez lui quand il aperçut un chat noir au loin. Il ne voulait pas non plus donner de mauvaises idées à sa maladresse du jour. Il ne put s'empêcher quand même de rater son repas, trop cuit, trop sucré, bref rien n'allait. Il regarda son lit avec une tentation non feinte, il pensait sérieusement qu'il aurait mieux fait de pas se lever du tout aujourd'hui mais sa conscience personnelle et scolaire lui avait fait l'effet d'une matraque électrique, alors il s'était levé.

L'heure des clubs fut vite arrivée et d'une façon assez étonnante, Kim fut le seul à s'y pointer aujourd'hui. Peut-être qu'autre chose était prévu quelque part et qu'il avait oublié ? Peu importe, il allait en profiter pour se détendre et pour évacuer toutes les mauvaises énergies de la journée en forçant son esprit à se purifier. Il n'y avait pas meilleur moyen selon lui de retrouver une paix intérieure que de pratique son sport exutoire.
Le début fut laborieux, il était un peu trop perturbé par la sensation désagréable qu'il allait se tirer une flèche dans le pied par erreur. Et puis, il posa son matériel quelques instants et fit quelques exercices de respiration pour calmer son corps et son esprit dans le même temps. Il était déjà beaucoup moins énervé qu'en début de journée, et chaque expiration semblait expulser ses doutes et la noirceur de son âme.
Lorsqu'il reprit son matériel, et qu'il se positionna pour viser la cible à l'autre bout du Dojo, il ferma les yeux pour se laisser totalement emporté par ce moment de paix et de plénitude. Il ne l'entendit pas arriver.

- Hey, toi ! Je venais regarder un entraînement de Kyûdo, mais il n’y a personne sauf toi… C’est ta beauté qui les a fait fuir ?

La flèche partit brutalement, manquant évidemment la cible. Kim en sursauta presque tellement il avait été déconcentré. Il avait tellement focalisé son attention sur son propre bien-être qu'il en avait oublié le contexte extérieur. Grosse erreur du comportement demandé au Kyudo. Il n'était vraiment pas dans son assiette.
Il se retourna vers la source de son dérangement et fut agréablement surpris de voir une jeune fille qu'il ne connaissait pas encore. Peut-être une future passionnée de l'arc ? Il repensa à sa remarque, blague vaseuse d'un goût douteux mais qui tira un petite rire à Kim :

- Merci, mais quand je vois comment je vise aujourd'hui, je pense qu'ils ont surtout pensé à leur propre sécurité et je ne peux pas leur en vouloir !

Il fit un clin d’œil et fit une courbette devant elle pour se présenter. Il voyait qu'elle n'était pas asiatique mais il n'oubliait pas qu'il était au Japon et que le respect n'avait pas d'égal ailleurs. Il se demanda pourquoi elle avait des cheveux bleus elle aussi, c'était au moins la 10ième personne qu'il voyait, arborer cette couleur sur le campus. Il ne comprenait pas cette mode criarde mais il ne jugeait pas et ne posa pas la question.

- Tu aurais envie de découvrir le Kyudo ? Je ne pense pas être dans le meilleur état pour te faire une démonstration de l'intensité de cette discipline, mais .... approche.

Il lui fit signe de se rapprocher de lui et lorsqu'elle fut presque à sa place, il posa les mains sur ses épaule pour la tourner vers la cible. Il plaça son arc fétiche entre ses mains et lui proposa de mimer le geste en fermant les yeux.

- Sache qu'ici, tu dois oublier tout ce que tu as fais, dis ou pensé. Ton esprit doit être totalement vide ou alors uniquement comblé de quelque chose qui t'apaise profondément. L'arc doit être un prolongement de ton corps, et sans une paix et une harmonie parfaite, tu ne pourras jamais viser le centre de la cible correctement.

Plus il s'entendait parler de ce sport artistique et plus il se rendait compte à quel point il aimait cet endroit. Le calme qui y régnait contribuait fortement à faciliter l'accès à une paix intérieure. Et si par hasard, il s'avérait que des bruits viennent déranger cet instant précis, il fallait réussir à mélanger le tout pour en tirer le meilleur. Il se sentait bien ici, c'était une raison suffisante pour s'être levé ce matin.
Il posa ses mains sur les hanches de Kitty et déplaça son bassin de quelques centimètres. Il ne pouvait pas tout lui expliquer en si peu de temps, ce serait beaucoup trop d'informations d'un coup mais il pouvait lui montrer.
Il releva son coude et tourna légèrement son menton.

- Le secret réside dans ta respiration. Tu dois prendre une assez grande inspiration et pousser une profonde expiration. Ça va permettre de ventiler l'oxygène dans ton corps et tu devrais te sentir apaisée naturellement, comme si tu étais prête à t'endormir.

Il lui mima le geste un peu comme Johnny Castle mimait le battement de cœur sur la poitrine de Bébé dans Dirty Dancing. Tout n'était toujours qu'harmonie. Il prit alors le temps de regarder la jeune femme qui s'était approchée de lui. Elle était mince, plutôt grande, l'air caucasien selon lui, mais son visage disait clairement qu'elle n'était pas farouche. C'était peut-être pour cette raison qu'il n'avait pas hésité à la "toucher" pour la guider dans la position parfaite pour tenir l'arc.
Il changea de sujet pour reporter son attention sur elle. D'une nature sociable, il l'avait tout de suite intégré dans son moment à lui mais au final il ne la connaissait pas du tout.

- Depuis ce matin, je passe une effroyable journée, j'espère que tu ne fais pas partie des maladresses qui me tombent dessus depuisi que je me suis levé ?
Revenir en haut Aller en bas
Mer 17 Jan - 16:12
Katherine Jones
VP • Université - 1ière année
avatar


:
VP • Université - 1ière année
I want to learn, and I want it now.La jeune femme ne put retenir un rire alors qu’elle aperçut sa nouvelle rencontre sursauter en entendant ses paroles. Cet amusement fut très vite de la peur qu’il se blesse en tirant la flèche, mais heureusement, la chance semblait être du côté du blond. Au moment où il se retourna vers Katherine, celle-ci put pleinement admirer son visage : décidément, la nature l’avait gâté. Les gens beaux avaient le don de fasciner l’étudiante. Aussi bizarre que ça puisse paraître, elle adorait regarder les gens. Elle n’a jamais vraiment compris pourquoi, mais avec le temps, elle a appris à le faire discrètement – souvent, les gens n’aiment pas qu’on les fixe. Elle-même n’est pas fan quand ça lui arrive, mais du coup, elle comprend plus facilement.

- Merci, mais quand je vois comment je vise aujourd'hui, je pense qu'ils ont surtout pensé à leur propre sécurité et je ne peux pas leur en vouloir !
- Il y a des jours sans, comme on dit ! Je suis certaine que tu es très doué, répondit-elle en souriant.

Après ce premier échange, le jeune homme effectua une courbette, geste de politesse bien connu au Japon. Cela ne l’étonna point, elle s’était très bien adaptée aux mœurs et aux règles de vie de ce pays, donc elle répondit par cette même courbette, qu’elle accompagna évidemment d’un sourire ravissant. Kitty était de bonne humeur aujourd’hui. Le temps de deux secondes, le beau blond avait semblé étonné que la jeune femme répondit par la réciproque, et Kitty n’eut aucun mal à comprendre que c’était lié au fait qu’elle n’avait pas l’air asiatique du tout !

- Tu aurais envie de découvrir le Kyudo ? Je ne pense pas être dans le meilleur état pour te faire une démonstration de l'intensité de cette discipline, mais... approche.

Enthousiaste, la jeune fille à la chevelure bleue s’exécuta sans rechigner. Evidemment qu’elle avait envie de découvrir ce sport, puisqu’elle avait tant hésité entre ça et le Tennis à son inscription à l’académie. Elle était ravie que la rencontre avec le jeune homme se déroule aussi bien ! Une fois plus proche du blond, celui-ci prit les devants et la plaça afin qu’elle soit parfaitement positionnée pour tirer sa première flèche. Voilà qu’elle se mit à stresser. Et si elle faisait une connerie ? Elle avait tellement peur de tout faire foirer. Kitty s’efforça de reprendre ses esprits et saisit l’arc que son interlocuteur lui tendit, puis il mima le geste à son attention et lui proposa de le mimer à son tour en fermant les yeux. Pour l’instant, Katherine n’avait rien à dire : elle semblait que le jeune homme était très professionnel !

- Sache qu'ici, tu dois oublier tout ce que tu as fait, dit ou pensé. Ton esprit doit être totalement vide ou alors uniquement comblé de quelque chose qui t'apaise profondément. L'arc doit être un prolongement de ton corps, et sans une paix et une harmonie parfaite, tu ne pourras jamais viser le centre de la cible correctement.
- Wow, je ne sais pas si j’en serai capable… Mais je vais faire de mon mieux !

Elle s’efforça donc de ne penser à rien. Tâche difficile, mais elle avait préféré choisir ça plutôt que de ne penser seulement à quelque chose qui l’apaisait profondément. Il y avait peu de choses qui lui faisaient cet effet. Elle les connaissait, mais elle avait trop peur que les choses négatives prennent le dessus, donc elle avait opté pour la première option, même si là aussi, elle n’était pas à l’abri de l’assaut des pensées négatives. Elle se concentra sur la tâche. Au début, ce fut horrible. Quelque chose venait toujours la perturber. A ce stade, Kitty avait perdu la notion du temps, mais il lui semblait qu’elle n’avait pris que quelques minutes avant d’arrêter de trembler. Ça y est. Elle le sentait. C’était dingue… Kitty avait pris conscience de l’intégralité de son corps, puis du poids de l’arc entre ses mains... C’était étonnamment relaxant d’avoir le contrôle. Elle fut un peu perturbée par les douces mains du blond sur ses hanches, son coude et son menton, mais seulement légèrement. Elle referma les yeux et écouta les prochaines paroles de son professeur.

- Le secret réside dans ta respiration. Tu dois prendre une assez grande inspiration et pousser une profonde expiration. Ça va permettre de ventiler l'oxygène dans ton corps et tu devrais te sentir apaisée naturellement, comme si tu étais prête à t'endormir.
- Compris, prononça-t-elle calmement.

Une nouvelle fois, Kitty s’exécuta et l’exercice ne fut pas difficile. Elle était déjà apaisée, mais acquérir le contrôle de sa respiration l’aidait davantage. Respiration après respiration, il lui parut même qu’elle devait lutter pour ne pas s’endormir. Heureusement, elle était assez concentrée pour garder les pieds sur terre. La jeune femme sentit le regard du blond sur elle mais ne broncha pas.

- Depuis ce matin, je passe une effroyable journée, j'espère que tu ne fais pas partie des maladresses qui me tombent dessus depuis que je me suis levé ?

C’est juste après ce moment que Kitty décocha la flèche. Ce n’était pas une erreur, mais pas totalement volontaire non plus. En fait, elle avait juste senti que c’était le bon moment. Assez inexplicable, ce feeling… Son cœur se mit à battre plus intensément pendant une fraction de seconde, jusqu’à ce que la flèche se fiche sur le bord du cercle le plus au centre de la cible. Les yeux de Kitty s’écarquillèrent. Comment était-ce possible ? Elle n’avait touché à un arc de sa vie ! Elle se retourna vers son professeur et haussa les épaules en arborant un magnifique sourire.

- La chance du débutant ! Euh… Désolée, je n’ai pas pu m’empêcher, c’est venu tout seul, enfin… voilà. Pour répondre à ta question : apparemment, la réponse est non, et j’en suis moi-même extrêmement étonnée.

Ensuite, elle retendit l’arc à son propriétaire et jeta un second coup d’œil à la flèche qu’elle avait tirée : ce n’était pas un rêve. Pour le coup, cette première réussite l’avait boostée !

- Tu es vraiment un excellent professeur, merci beaucoup ! Je peux te demander ton nom ?

C’est vrai ça, elle n’y avait pas pensé une seule seconde, prise dans l’apprentissage du Kyudo. Elle aurait aimé continuer, mais elle n’était pas sûre que c’était autorisé, de s’incruster comme ça… D’autant plus qu’aujourd’hui, elle n’avait pas envie de s’attirer d’ennuis. Mais alors, vraiment pas. Elle se concentra donc sur sa nouvelle connaissance.

- Tu es en quelle classe ? Et qu’est-ce que tu fais ? Tu fais partie d’autres clubs ? Désolée pour toutes les questions, je suis juste d’humeur à faire connaissance !

Mais elle pensait toujours à refaire du Kyudo. Ca la préoccupait, alors pourquoi pas poser la question ? Il est sûrement au courant. Kitty ne voudrait pas paraître trop intrusive… Bon, tant pis. Au pire, il la remballe.

- Je t’avoue que j’ai aussi très envie de tirer d’autres flèches, mais je ne suis pas sûre que ce soit autorisé…

C’était une question indirecte…  Mais au moins, elle avait trouvé un compromis.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Sam 31 Mar - 12:34
Kim Chae Young
C • Université - 5ième année
avatar


:
C • Université - 5ième année

La flèche partit comme une .... flèche ... Rapide, précise, efficace. Même Kim fut surprit qu'elle la tire à cet instant précis, et pourtant Dieu sait qu'il avait l'habitude de voir et d'entendre les flèches se décocher au fur et à mesure des arcs de ses camarades ou du sien. Le bruit succin du frôlement de la queue de la flèche mélangé au claquement de la corde résonnait dans le dojô et c'était un bruit particulièrement apaisant pour le populaire qui se sentait poisseux ces derniers jours. Il suivit l'impact des yeux et ne put retenir une exclamation de surprise :

- Oh ! Bien joué !

Elle semblait adorablement gênée par ce qu'elle venait de faire. Sûrement partagée entre l'émotion d'avoir si bien visé dans la cible pour son premier tir et la gêne de s'être abandonnée si facilement alors qu'un inconnu la fixait. Elle n'avait vraiment pas besoin de s'excuser même si la tête qu'elle affichait à cet instant était clairement trop mignonne.

- Ne t'en fais pas. C'est le principe du Kyudo. Tu l'appliques juste très vite et à la perfection si je peux me permettre !

Il lui fit un clin d’œil. Elle disait vrai, la chance du débutant y était pour beaucoup bien sûr parce qu'il était très difficile de viser au centre d'une cible à cette distance sans avoir acquis un entraînement et une maîtrise de soi à toutes épreuves. Après... elle pouvait très bien avoir une bonne capacité à contrôler les mouvements de son corps et aussi à réussir à mettre ses émotions de côté. Et ça, c'était pas donné à tout le monde.
Kim se dirigea vers la cible que lui avait raté et retira la flèche de Kitty avant de ramasser la sienne parterre. Il avait lamentablement échoué tout à l'heure. Il revint vers elle doucement et fut flatté du compliment.

- Merci, tu es une élève très attentive dit-il en laissant échapper un petit rire. Si seulement tout le monde pouvait tout apprendre en quelques minutes, la connaissance n'aurait plus de limites. Oh je m'appelle Kim Chae Young. Appelle-moi Kim. Et toi ?

C'est exact que les formalités d'usages n'avaient pas été faites. Ce n'était pas son dada de poser ce genre de questions. Il trouvait ça barbant et très peu révélateur de la personne qu'il avait en face de lui dans le sens où c'était pas un prénom, un âge, une classe ou un club qui disait aux autres qui il était dans la vie de tous les jours. Après il avait peu de personnes à qui se confier ici au Japon alors il n'était pas contre faire de nouvelles connaissances, alors il lui avait retourné la question mais il aurait préféré se contenter de cette simple question plutôt que de l'interrogatoire qui suivi.
Il marqua un temps d'arrêt et avec un sourire malicieux, il lui proposa une alternative.

- Ecoute, on va jouer à un jeu. Nous allons tirer chacun notre tour dans cette cible, et si tu fais mieux sur un set de 3 flèches, je répondrais à toutes tes questions. Sinon ... tu vas devoir t'asseoir sur ta curiosité à mon sujet. Marché conclu ?

Il était quasiment sûr qu'elle allait accepter puisqu'elle avait envie de tirer d'autres flèches. Elle semblait joueuse et Kim l'était aussi. Elle ne partait pas perdante. Si elle avait prêté attention à ce qu'avait dit Kim au début de leur conversation, il était très maladroit ou perturbé ces jours-ci tandis qu'elle semblait sur la bonne voie pour maîtriser ses émotions, alors elle pouvait très bien lui mettre une claque monumentale. Heureusement pour lui, il n'y avait personne d'autres qu'eux dans le dojô et elle serait donc la seule témoin de sa défaite suprême.
Seulement... c'était mal connaître Kim et son esprit de compétition. Il avait envie de gagner... d'une parce qu'il se savait meilleur, de deux parce que ça ferait du bien à son moral et à son égo et de trois parce qu'il n'avait pas envie de répondre à ses questions. Il allait donc donner tout ce qu'il pouvait et prier secrètement bouddha pour optimiser ses chances.

Il se positionna face à la cible et prit le temps de fermer les yeux pour se concentrer un instant sur ses émotions, son ressenti et cette addictive petite pression qu'il venait de se mettre mais qui ne l'engageait pas à grand chose. Il sentit son cœur ralentir battement après battement. Il se détendait mais il se savait peu apaisé mentalement. Beaucoup trop de sujets trottaient dans sa tête et c'était pas bon. Il allait devoir faire avec. Il encocha la flèche et banda son arc en expirant doucement. Son visage se mura comme celui d'une statue et il fixa la cible d'un air si déterminé qu'elle aurait pu en rougir si elle était humaine et puis après quelques secondes, il tira.
Sa flèche partit en même temps qu'un poids sur ses épaules. Ça ne durait que quelques minutes avant qu'il ne revienne mais en attendant, l'impression était vraiment très agréable. Hélas... il ne fit pas une belle prestation. Il avait atteint le deuxième cercle sur six. Sachant que le premier cercle était le plus éloigné du centre, c'était clairement un mauvais score. Il se retourna vers son adversaire avec un petit sourire de fausse rage qui lui disait clairement qu'elle n'avait vraiment pas grand chose à perdre. Il lui tendit l'arc et lui souhaita bonne chance avant de lui laisser la place pour le second tour.

- Même si ma prestation ne t'aide pas à penser que je sais de quoi je parle, n'oublie pas de respirer et de te vider la tête. C'est actuellement ce qui me fait défaut. Prends tout le temps qu'il te faut.

Il avait un esprit de compétition aiguisé mais il n'empêche qu'il se sentait presque excité de la voir réussir. Il avait envie de se convaincre qu'il était doué pour donner des conseils. Il y'a des avantages à trouver dans chaque situation, même une défaite. Les erreurs font grandir, les défaites ont le mérite de l'endurcir.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Campus :: Dojô-